#ITW #3 Stéphane Briot, le trublion des influenceurs !

J’ai le grand plaisir de recevoir aujourd’hui Stéphane Briot, blogueur/entrepreneur et auteur du bouquin « Bien utiliser son blog ».
Son credo, c’est de vous aider à développer votre blog sans promesses mais juste avec des expériences vécues et du bon sens.

Stéphane et moi, même si nous ne nous sommes jamais rencontrés IRL, nous connaissons depuis quelques années maintenant et nous avons même eu un client en commun – le tout premier pour moi alors forcément, ça créé des liens 🙂
Et puis Stéphane vit à Marseille alors forcément …
Je vous laisse avec #MasterBlog comme il se prénomme lui-même !

Portrait stéphane briot

* Tu peux te présenter en quelques mots auprès de mes lectrices ?
Je suis grand, les yeux bleus, dynamique, sou… ha merde ! Pardon, me suis égaré un moment ^^
Reprenons avec un plus de sérieux. Stéphane Briot, 45 années au compteur, papa d’une puce de 7 ans, parisien exilé sur Marseille.
Je suis dans le blogging depuis 2009, d’abord avec 4h18.com (heure de naissance de ma puce), avec ensuite un creux entre 2014 et fin 2016.
De retour au premier plan avec mon nouveau blog et surtout, la sortie de mon livre aux éditions Eyrolles et donc, de bien belles conférences pour parler… blogging.

* On te connais aussi sous Facebook comme « Le Dirlo », créateur du groupe Facebook Parlons Blog. Là encore, tu peux nous dire quelques mots sur ce groupe ?
Des fadas !!! Sont tous timbrés dans ce groupe. Bon, en même temps, c’est un petit groupe de dingue qui a monté ça. À l’origine, personne ne voulait prendre la « responsabilité » d’être l’admin du groupe. On m’a demandé de le faire. Et voilà.
J’aime bien ce groupe, il a évolué, des gens arrivent, d’autres s’en vont, mais l’esprit reste. Même si c’est plus calme que par le passé coté délires en tout genre.
J’interviens moins, ce qui veut dire que le groupe s’auto-gère bien. Toutefois, je garde un œil dessus, et je peux aussi compter sur mes collègues modérateurs qui font un super boulot pour que le groupe reste clean.

Pour un blog réussi : humain, empathie et volonté

* Etre à la tête d’un groupe FB, ça marche vraiment pour chopper des contrats et augmenter sa visibilité ?
La visibilité, oui, mais les contrats… Je sais que pas mal de pro du groupe font leur business au sein du groupe. Je n’ai jamais vraiment cherché à le faire. J’ai eu quelques affaires via le groupe oui, mais ce n’était pas ma préoccupation première. Et puis, la création de blog, ce n’est plus mon cœur de business depuis un moment.

* Tes sujets de prédilection sont l’entrepreneuriat et le blogging professionnel. Tout comme de nombreux autres. Sauf que toi, tu aimais bien dégommer les vendeurs de rêve *.
Je connais ta sincérité par rapport à eux mais à un moment, cette détestation n’est-elle pas devenue un peu ta marque de fabrique ? Avoue, tu en a joué un peu non ?

Oui, et c’est une connerie !
En fait, naturellement, j’aime dire ce que je pense. Donc, je me suis lâché.
J’ai fait très peur à un guignol qui est venu me faire un procès, parce que le type n’a pas le background pro pour venir en face à face. Donc, il a voulu faire le grand garçon avec son procès à la con. Il a gagné, tant mieux pour lui. Mais lui et moi, on sait bien qu’il n’a rien gagné du tout.

Et ce n’est pas une question « d’aimer dégommer », j’suis pas un méchant. Bien au contraire. Je voulais plus montrer les dangers et les incohérences de ces types là.
Mais au fond, je me suis battu pour des gens qui n’en valaient pas la peine.

Si tu crois qu’entreprendre c’est palper en glandant 6 mois par an, t’as rien compris.
Mettre ton entreprise au service de ta vie, ça veut bien dire un truc : tes clients sont là pour te servir, ce qui est l’inverse même de la relation client vendeur, et ce qui veut dire que tes clients sont là pour te financer ta vie. En gros, t’es un fumiste. Point.

bien utiliser son blog

* On a souvent discutés ensemble de nos grandes gueules 🙂 C’est toi qui m’a incité à aller vers plus de sincérité encore, à aller plus loin, à me montrer telle que j’étais même si cela devait me fermer des portes et faire fuir certaines lectrices.
Est-ce que tu as déjà eu le sentiment que tu payais pour ton caractère bien trempé ?

Pas qu’un sentiment ! Un procès, tu perds, tu paies. Mais pas de souci, c’est la règle du jeu.
À moi de montrer que je suis autre chose, que je vaux plus et mieux que cette image. En cela, la sortie du livre est une immense satisfaction. Et les premiers retours sont juste énormes.
Il me fallait apprendre à mieux canaliser mon énergie.

Quand on remet les pieds sur terre, on comprend vite que les choses simples sont vraiment les plus efficaces

* Et maintenant, tu es devenu hyper « bankable » 🙂
Un bouquin, des conférences … à quel moment tu a senti que tu devenais vraiment visible et surtout écouté ?
Y’a-t-il un évènement, un billet qui t’a fait basculer de l’ombre à la lumière ? C’est quoi le déclic ?

C’est en octobre 2015. J’ai vu un documentaire sur Youtube sur les questions d’intentions. Et j’ai tilté. Tout ne s’est pas fait en un claquement de doigts, mais peu à peu, en dosant, ici, là, en prenant conscience des choses.
Quand tu as trente balais, tu avances sans vraiment y penser. Quand tu deviens Papa, que tu fais un infarctus, tu prends conscience que tu as une durée de vie limitée. Alors, même si comme moi tu as une grande gueule, tu fais en sorte de moduler le discours pour valoriser ton savoir, sans pour autant renier ce que tu es.
Je dis ce que j’ai à dire, mais différemment, dans le choix des mots, du moment, des canaux de communication. Disons que désormais, j’utilise mes compétences aussi pour ma pomme ^^

* Est-ce que d’être davantage visible t’apporte de nouveaux contrats ? hormis le bouquin, tu gagnes vraiment mieux ta vie maintenant qu’il y a quelques mois ou finalement c’est kif kif ?
Pas encore, parce qu’entre fin 2013 et début 2017, je me suis d’avantage concentré sur la maladie de ma fille.
La signature du bouquin fut une énorme bouffée d’oxygène et un phare. Durant ces années, je ne voyais plus bien clair, ni vraiment comment y aller. Écrire m’a redonné confiance, m’a redonné un allant, de la joie et une envie de tout renverser sur mon passage. Enfin, renverser, disons que j’ai une place à prendre, et crois-moi, je vais la prendre.

methode-article-blog

* Et ce bouquin alors. Qu’est ce qu’on trouve dedans ?
Tout ce qu’il faut et comment le faire pour utiliser son blog et en tirer profit (image, CA, …). C’est beaucoup de vécu, le mien, celui des personnes à qui j’ai demandé de venir parler pour transmettre leur expérience, c’est aussi beaucoup de choses simples, que tout le monde peut faire. En résumé, du bon sens.

Tu sais, on se prend la tête avec les trucs marketing etc… mais, bon, à un moment, quand on remet les pieds sur terre, on comprend vite que les choses simples sont vraiment les plus efficaces.

* Ecrire un livre, c’est un peu le rêve de nombreux blogueurs. C’était le tien ?
Non. Mais c’est une belle reconnaissance. Et quand je vois comment ma fille est fière de son papa, comment ma femme l’est aussi, comment mes amis sont heureux pour moi, ça fait un bien de dingue à l’intérieur, et cela me rend fier. Maintenant, c’est pas le tout, mais faut le propulser ce bouquin.

Si tu crois qu’entreprendre c’est palper en glandant 6 mois par an, t’as rien compris.

* Et maintenant, c’est quoi la suite pour ta carrière ? Est-ce qu’après ces derniers mois de belle réalisation professionnelle, tu arrives à te projeter dans le temps ou toujours pas ?
Tu sais la fameuse question « et vous vous voyez faire quoi dans 5 ans ? »

Rien n’est fait, tout est à faire. Écrire le bouquin, c’est bien, mais ce n’est que la première étape.
C’est comme un blog. C’est bien de créer un blog, mais c’est là, un fois le truc en ligne que tout commence vraiment.

Donc, le boulot, commence maintenant, et c’est top ! Y’a des centaines de truc à faire, et c’est motivant (( :

* Si je te demande 3 mots pour un blog réussi ?
Humain, empathie, volonté.

* Si je te demande 3 mots pour un bouquin réussi ?
Humain, empathie, vente ^^

* Et 3 mots pour une interview réussie ?
De bonnes questions, de bonne réponses, et des lecteurs

* Les vendeurs de rêve : l’expression est beaucoup utilisée en webmarketing et dans le blogging. Mais c’est quoi un vendeur de rêve ?
Tu vois les mecs qui te promettent de gagner plein d’argent avec ton blog en 5 minutes par jour ? Et bien voilà, c’est toute cette clique de marchands de tapis que l’on trouve à longueur de temps sur les réseaux sociaux 🙂

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Retrouvez toutes les précédentes interviews du blog

#Itw #1 : Lucie, une française à Venise
#Itw #1 : Fabien, fondateur d’une écokle de youtubeurs
#Itw #3 :
Xavier, créateur du #siweb et du #wat

6 thoughts on “#ITW #3 Stéphane Briot, le trublion des influenceurs !

  • Reply Joséphine mercredi 5 avril 2017 at 20 h 19 min

    Oh le monde est petit… il a fallu que j’arrive sur ton site pour trouver un article sur Stéphane. Je l’ai actuellement en formation, il fait le coaching pour qu’on apprenne à se connaître : la sincérité est son crédo.
    Article intéressant à lire, il est beaucoup plus épuré ici à l’écrit 😉

    • Reply La Fille de l'Encre jeudi 6 avril 2017 at 17 h 30 min

      oh comme je l’imagine bien en formation !!
      Tu as de la chance, ça doit être très sympa 🙂

  • Reply corinne Dohin vendredi 10 mars 2017 at 14 h 16 min

    Sacré personnage ce « Dirlo » ! En fait vous avez pas mal de points communs non ?! 🙂

  • Reply Cécile jeudi 9 mars 2017 at 8 h 48 min

    Hello, très sympa comme interview ! Nous nous sommes croisés il y a fort longtemps avec Stéphane aux prémices du groupe Facebook. Nos avis divergeaient et c’est certainement parce que nous sommes tous les 2 des grandes gueules ! Mais ça me fait plaisir d’avoir de tes nouvelles grâce à Olivia !

    • Reply La Fille de l'Encre jeudi 9 mars 2017 at 21 h 11 min

      Ah Stéphane a une forte personnalité c’est certain 🙂
      Il ne laisse pas indifférent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *