#EnFranceAussi : à 15 km de chez moi, il y a un joli coin de rivière

Le thème du rendez-vous #EnFranceAussi organisé par Sylvie ce mois-ci est « A 15 km de chez moi, il y a ». Un thème choisi par Mithchka du blog Fish And Child.
J’ai pas mal hésité, j’ai cette chance d’avoir de jolis endroits pas très loin de chez moi … Montpellier, Villeneuve les Maguelonne et ses étangs, la garrigue, la plage … mais je crois vous avoir déjà montré les plages du littoral méditerranéen sur lesquelles je passe beaucoup de temps et j’avais envie de vous proposer autre chose.

Et à Montpellier, lorsqu’il fait chaud et qu’on ne va pas à la mer … devinez où l’on va se rafraichir ? à la rivière bien sûr !

C’est donc dans l’arrière-pays que je vous emmène cette fois-ci pour une petite rando/balade qui mène tout droit sur les bords de l’Hérault pour une pause bienfaisante.
A pied et sans canoë kayak cette fois-ci.

au bord de l'eau

J’ai fait cette sortie samedi avec des amis, c’est du tout neuf que je vous sert aujourd’hui !
Et surtout du vérifié, car vous le verrez, nous sommes tombés dans un piège amical qui nous a fait marcher plus que prévu 🙂

Vous savez le coup de la copine qui vous dit : « je vous emmène dans un super coin pour se baigner, un coin canon sans personne, il suffit juste de marcher 15 minutes. » Sauf que …

 

Au départ de Puéchabon

Puéchabon est un petit village perché sur le mont Abon qui fait partie d’un ensemble de sept collines couvertes de garrigues.
Il est situé à quelques kilomètres à peine du célèbre village touristique Saint Guilhem le Désert dont je vous ai déjà parlé. Une perle médiévale à visiter hors saison si vous le pouvez, pour éviter les hordes de touristes des mois de juillet et août.

Puéchabon est situé à exactement 28 km de chez moi. Je triche donc un peu sur les consignes du thème de ce mois-ci, vous ne m’en voudrez pas, j’en suis certaine.
Du village, il suffit de 2/3 kilomètres de piste non carrossable mais parfaitement praticable avec n’importe quelle voiture pour se rendre sur le chemin qui mène à la rivière.

C’est là qu’une fois garés, notre copine qui vit dans ce village, nous dit « allez on descend le chemin, il y en a pour un 1/4 d’heure « 
Gros doute nous concernant puisque vous le voyez, de là où nous étions, la rivière est vraiment très en contrebas …

garrigue hérault

Et que dire sur le chemin ? très large et facile à descendre, il est assez caillouteux … les tongs ne sont pas vraiment les bienvenues et c’est pourtant ce que nous avions aux pieds … Pensez ! Nous avions prévu une marche de 15 minutes, pas une rando 🙂

La descente se fait vraiment très facilement, sans encombre mais pas en 15 minutes … puisque c’est bien 30 à 40 minutes plus tard que nous arrivons au bord de l’eau. Je vous passe sur nos râleries au cours de la balade, la copine en a entendu des vertes et des pas mûres 😉

Pour contrer nos jérémiades, les paysages qui se sont offerts à nous étaient splendides. La garrigue, les collines, la rivière, la pierre blanche … tout les éléments caractéristiques de l’arrière-pays montpelliérain.

Pour se rendre au pied de l’ancien barrage

Nous voici donc arrivés au pied de l’ancien barrage du village, dans un coin désert où juste quelques canoës ont perturbé notre après-midi.
L’eau était d’une clarté incroyable, fraîche comme il faut pour une journée à plus de 30° … le lieu parfait pour un pique-nique entre amis au bord de la rivière. C’était top !

balade rivière hérault

balade rivière

grenouille riviere hérault

Vous la voyez la petite grenouille dans l’eau ?

fleur rivière

Jusqu’au moment où il a fallut repartir et remonter tout ce que nous avions descendu … Et vous imaginez bien que s’il nous a fallut 30 bonnes minutes pour descendre, c’est le double que nous avons mis pour retrouver nos voitures.

La balade en soi n’est pas difficile, ça monte en pente douce, mais je vous conseille tout de même des chaussures adaptées aux terrains accidentés.

riviere hérault

L’itinéraire :

  • Puechabon vers la « bergerie neuve » par la route de Lavène
  • à la Bergerie, prenez la HEC7 à droite et arrêtez-vous au Bois des Fontanilles jusqu’au puits.
  • Il ne vous reste plus qu’à marcher 🙂

En résumé, la balade de Puéchabon à l’ancien barrage au bord de l’Hérault :

  • C’est une balade familiale, facile d’accès mais qui se fait bien chaussés
  • Comptez 30 minutes pour descendre avec des enfants, certainement moins si vous n’êtes qu’entre adultes
  • Ce coin de l’Hérault est génial, calme, propre.
  • Adapté aux petits marcheurs. Et prévoyez tout de même des chaussures d’eau, les rochers sont glissants
  • La remontée est digne d’une bonne marche mais rien d’insurmontable pour qui se bouge régulièrement
  • Une jolie balade sportive, à faire aussi bien l’été pour se rafraichir que l’hiver pour profiter des paysages magnifiques. A l’automne lorsque la végétation rougit, ce doit être magique.

chardon rivier

jeu rivière

famille rando hérault

famille rivière

l'hérault

 

Comme quoi, il ne suffit pas d’aller loin parfois pour se sentir dépaysés, le temps d’une journée.

Et je suis très curieuse de découvrir les découvertes de proximité de mes camarades de jeu que vous pouvez retrouvez sur les réseaux sociaux en suivant le #EnFranceaussi et sur le nouveau compte twitter du RDV.

 

Épinglez-moi !!

Balade familiale au bord de l'Hérault

 

Et voici le cadeau du mois alors ! Le Géo-Guide  » Provence des villages »

guide gallimard

 

Pour remporter ce guide, il vous suffit de commenter sous mon billet (ou sous l’un des autres articles du rendez-vous) ET de commenter sur la page Facebook du rendez-vous #EnFranceAussi, (en indiquant le blog sur lequel vous avez commenté) jusqu’au 20 septembre 2017.

Cliquez sur Règlement pour en savoir plus.

Enregistrer

26 commentaires sur “#EnFranceAussi : à 15 km de chez moi, il y a un joli coin de rivière

  • Répondre Hélène Labelle vendredi 29 septembre 2017 sur 11 h 25 min

    Après avoir lu le billet sur l’Île du Levant, j’ai lu celui-ci, avec intérêt.

    Oui, il y a des coins magnifiques et sauvages.

    Alors, après avoir été « initiée » au naturisme au Levant, et être ici dans un coin isolé et sauvage, vous vous êtes baignés sans vêtements?

    En ce qui me concerne, quand il faut marcher un temps conséquent, mais qu’on arrive dans un endroit désert et sauvage, la rivière est comme une récompense.

  • Répondre Sabrina mercredi 20 septembre 2017 sur 18 h 45 min

    Vue ! Vue petite grenouille.
    C’est une chance d’avoir un coin aussi agréable près de chez toi.

  • Répondre Julia Laffaille vendredi 15 septembre 2017 sur 11 h 26 min

    Je reconnais bien là les paysages de mon Sud 🙂
    Je suis totalement d’accord avec toi pour la conclusion finale, comme quoi pas besoin d’aller bien loin pour voir des merveilles 🙂

  • Répondre Milla - La Galerie, blog de voyage dimanche 10 septembre 2017 sur 17 h 40 min

    C’est sympa comme coin, j’y penserai quand j’irai de nouveau dans la région (sa change des plages bondées de monde ou du très classique pont du diable!). L’accès me fait penser un peu à celui des calanques (on nous que c’est pas loin mais en fait c’est une vrai rando!)

    • Répondre La Fille de l'Encre mardi 12 septembre 2017 sur 9 h 35 min

      Ah mais oui, l’accès aux calanques c’est aussi de sacrés marches !!

  • Répondre Cecile vendredi 8 septembre 2017 sur 16 h 19 min

    Excellent la balade de 15 min transformée en 30 je connais bien je suis assez spécialiste pour mener ma troupe dans ce genre d’aventure et inévitablement si tout le monde est content au moment de la baignade ça râle à la remonté. Sinon c’est un très joli lieu nous avons des amis par là bas qui n’arrête pas de nous dire faut venir c’est top voua allez adoré. IL va donc falloir que l’on aille vérifier pas le choix 🙂 PS : j’ai vu la grenouille 😉

    • Répondre La Fille de l'Encre mardi 12 septembre 2017 sur 9 h 38 min

      Ah quand même !! J’ai cru que ma grenouille était imaginaire à un moment 🙂

  • Répondre Estelle mardi 5 septembre 2017 sur 23 h 57 min

    Ah les veinards les montpellierains ont la mer et la rivière. En tant que drômoise, les étés entre copains, on allait se baigner dans la rivière, faute d’avoir autre chose, lol. C’était bien sympa et rafraîchissant et plus simple d’accès. Mais c’est cool quand c’est un peu compliqué, y a moins de monde du coup.

    • Répondre La Fille de l'Encre mercredi 6 septembre 2017 sur 11 h 26 min

      il y a plein d’accès plus faciles … disons que nous avions envie de rajouter un peu de piment à notre balade 😉

  • Répondre Sylvie lundi 4 septembre 2017 sur 20 h 40 min

    Quelle chance d’avoir de tels paysages si près de chez soi ! C’est royal ! Et ça vaut bien de « souffrir » un peu pour remonter ensuite 😉 Mais je suis d’accord avec toi : il faut absolument être bien chaussés pour ce genre de chemin caillouteux, sinon ça doit être trop la galère ! Merci en tout cas pour ce bon plan qui fait rêver !

  • Répondre Virginie C. dimanche 3 septembre 2017 sur 22 h 14 min

    On sent que les chaussures ont manqué !! Parce que sinon, ça a l’air paradisiaque comme coin …

  • Répondre Pierre dimanche 3 septembre 2017 sur 21 h 47 min

    Pour moi c’est un réel dépaysement cette rando, dans des paysages typiques du Sud qui sont magnifiques ! Merci pour cette découverte avec de très belles photos ! 🙂

  • Répondre Mitchka dimanche 3 septembre 2017 sur 12 h 13 min

    la petite rando a dû être un régal, je n’en doute pas ^^
    Mais vous avez été bien récompensé … c’set déjà ça !! Par contre, j’ai observé la photo un bon moment, je ne vois pas la grenouille !

    • Répondre La Fille de l'Encre mercredi 6 septembre 2017 sur 11 h 41 min

      je t’assure qu’il y a bien une grenouille … regarde encore 😉

  • Répondre Florence Gindre samedi 2 septembre 2017 sur 20 h 13 min

    Oh, le super coin ! Il fallait bien le mériter par un peu de marche 😀

  • Répondre Sylvie samedi 2 septembre 2017 sur 11 h 24 min

    Sérieux: il y a TROIS km de descente du « Regard » du bois des Fontanilles jusqu’à l’Hérault… C’est la piste large empruntée par les services municipaux pour l’entretien de notre source… Perso je mets un quart d’heure avec des sandales solides, mais avec des enfants c’es moins rapide!
    Certes: c’est plus fatigant que le bitume !!
    D’accord avec la lassitude du retour après 4 heures de jeux dans l’eau avec les enfants 🙂
    Il y a des « plagettes » plus accessibles sur la route qui longe les gorges après St Guilhem… Mais bondées jusqu’a fin Septembre… Sauf à 9 heures du matin…

  • Répondre Marie-Pierre vendredi 1 septembre 2017 sur 14 h 57 min

    C’est un bien joli endroit et un peu de « crapahutage » ça ne fait pas de mal ! Râleuse ! Bon, moi j’ai gagné un guide sur le dernier concours alors je laisse le hasard tenter de bien faire les choses pour les copines.
    Merci à La Fille de l’Encre et à #EnFranceAussi 🙂

  • Répondre Jeune et affamée vendredi 1 septembre 2017 sur 12 h 17 min

    Très jolies photos, ça a l’air magnifique comme endroit.

  • Répondre Corinne vendredi 1 septembre 2017 sur 9 h 54 min

    C’est très beau mais n’as tu pas un plan rivière plus simple d’accès ? je n’ai pas envie de bivouaquer une heure pour y arriver !!!
    Bonne idée ce guide ! je joue bien sur que la chance soit avec moi !!!
    Ps tes photos sont splendides je suis jalouse !!!!

    • Répondre La Fille de l'Encre mercredi 6 septembre 2017 sur 11 h 49 min

      Il y a plein d’endroits plus simples d’accès du côté de Saint Ghuilhem mais c’est sur que pour éviter le monde, souvent, il fait crapahuter un peu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *