Le #debatdumardi #1 : retour sur vos participations

Il y a quelques mois, je vous proposais un nouveau rendez-vous sur le blog, le #debatdumardi.
Le principe est simplissime : réhabiliter avec vous les débats. Je vous propose ainsi de donner votre point de vue sur un sujet, une thématique, une question, toujours de façon courtoise et respectueuse.

Le premier épisode portait sur la question épineuse : montrer ses enfants sur internet.

Je vous avais promis, lorsque j’ai lancé l’idée, de revenir vers vous suite au billet/débat et de faire une petite synthèse de vos réactions. Histoire de ne pas laisser des commentaires en suspens et surtout de permettre à chacun/e de continuer la réflexion d’après les idées échangées sur le blog.

La vie professionnelle a grignoté beaucoup de ma vie personnelle ces derniers mois et forcément, le blog a été le premier à en subir les conséquences et ce n’est que maintenant que je reviens vers vous.

Je compte bien reprendre ce rendez-vous avec vous régulièrement et vous proposer cette année d’autres épisodes du #debatdumardi … j’ai quelques idées ici et là et peut-être même le projet d’un prolongement de ce rendez-vous sous une nouvelle forme … A voir …

En attendant, petit retour rapide sur vos participations à ce premier débat.


Merci pour ce premier #debatdumardi

Tout d’abord, un grand merci pour vos réactions, elles sont été très enthousiastes, bien au-delà de ce que j’avais imaginé.
Je me réjouis que vous ayez si bien accueilli le projet et je constate en vous une forte envie de débattre, de discuter et d’échanger, comme je l’avais pressenti.

Vous avez été 33 exactement à poster une réaction sous le billet. Pour beaucoup d’entre vous, c’était votre premier commentaire ici.

Les échanges ont été très courtois et respectueux et chacun a pu s’exprimer, donner son avis, même s’il était différent du précédent. Cette bienveillance a permis à certaines qui craignaient des réactions virulentes de pouvoir donner leur point de vue. Merci pour ce climat apaisé

Une majorité d’entre vous est contre le fait de dévoiler ses enfants sur internet

Certains sont catégoriques : ils ne montrent pas leurs enfants et ils argumentent très clairement à ce sujet entre les craintes liées aux vols de photographies, celles de l’existence de prédateurs cachés derrière leurs écrans et celle de plus en plus présente qui est liée à l’identité numérique que nous avons tous ou presque à l’heure actuelle.

« Mais une chose est sûre, c’est que je ne montrerai jamais leur visage, pour les préserver »
 » Je suis à 1000% contre ! »
 » Je suis aussi assez stricte sur le fait de ne pas montrer mes enfants « 

« Plusieurs amies se sont fait volé les photos de leurs enfants »
« L’idée de me dire que certaines personnes malveillantes pourraient réutiliser sa bouille de chérubin à mauvais escient me bloque physiquement »

Certains d’entre vous font remarquer que les enfants ont bien le temps d’avoir une identité numérique … cette question est très proche me semble-t-il de celle qui est revenue plusieurs fois dans vos commentaires : la liberté des enfants. Quid du choix de l’enfant d’apparaitre ou non sur les réseaux sociaux et/ou blogs de leur parent :

« Ils sont souvent trop petits pour donner leur avis »
 » J’aurais l’impression de leur voler leur vie »
 » De quel droit puis-je m’autoriser à user de leur image sans leur accord ? »

Mais la question n’est pas si facile …

On sent tout de même que la question des enfants et d’internet soulève des problématiques diverses et qu’elle n’est pas si facile à trancher que ça. Personne n’a en effet indiqué publier des photos de ses enfants sans s’être jamais interrogé sur les conséquences et quelque soit votre position, vos commentaires prouvent bien que rien n’est fait à la légère …

« Je suis tout à fait consciente des risques et des dérives qu’il existe à montrer ses enfants sur internet. « 

Mais parfois les enfants peuvent servir une cause …

Avec beaucoup de pudeur, Kleo indiquait qu’elle avait franchi la limite qu’elle s’était elle-même posée pour évoquer les problèmes de santé de sa fille : « nous avons sélectionné, son père et moi, quelques photos d’elle, souriante malgré les traitements assez lourds, pour montrer aux autres parents que, dans ces circonstances, leurs enfants gardent le moral » .

Pas si simple n’est-ce-pas …

Au-delà de la question de montrer ou non, d’autres estiment que le débat n’est pas là. Plus à l’heure actuelle.

Patrick notamment, qui a un avis très tranché sur la question estime que le débat n’est plus du tout celui-ci en 2016, à l’heure où nous vivons tous avec internet : « Alors, publiez, laissez publier, le débat n’est même plus là ! Le débat est comment éduquer pour le faire au mieux. « 

Mr Caillou le rejoins un peu dans cette direction : « je préfère contrôler son image plutôt que de ne rien publier, car cela m’oblige à toujours à me poser les bonnes questions. »

Publier permet-il de contrôler l’identité  numérique ainsi créée … la question se pose en effet … Je ne partage pas forcément ce point de vue mais je reconnais la pertinence de la remarque …

Et dans le commentaire de Patrick se pose toute la difficulté de l’éducation au numérique. Vaste sujet.
J’interviens depuis quelques mois en collèges et lycées et si les jeunes sont majoritairement informés des écueils d’internet (hoax, bidonnage, placements de produits …) ils n’ont pas du tout les outils pour esquiver ces risques … Et il ne s’agit pas que de l’éducation des enfants puisque je m’aperçois que les parents sont bien plus largués que les mômes …

Raconter est plus intrusif que montrer …

Un élément intéressant est venu plusieurs fois étayer les commentaires. Vous êtes en effet plusieurs à penser que raconter la vie en détail de vos chérubins est bien plus intrusif que de dévoiler leurs visages …

« Je trouve beaucoup plus intrusif de la part d’un parent de raconter le quotidien, les tracas, les joies et les peines de ses enfants que de montrer une image sans légende ou presque. »
 » Jusqu’à quel point faut-il parler de leur vie ? Un jour, j’ai mis une photo de Poupette sur Instagram, on ne la voyait pas, mais je disais qu’elle était très malade : mon copain m’a demandé de ne pas raconter la vie de notre fille comme ça »

Et finalement on comprends dans vos propos que montrer ses enfants n’est pas réellement le souci. Le problème est la diffusion a grande échelle des images : « on ne parle pas de ne faire aucune photo non plus. Là on parle de diffusion. Imaginons prendre la photo d’un nouveau-né, en faire 3000 exemplaires et les jeter en pleine ville du haut d’un immeuble. Tout le monde pourrait en faire ce qu’il veut et c’est là que le bât blesse. »

Certains/es ont donc choisi d’appliquer une politique de confidentialité assez poussée, en tout les cas, très réfléchie :

« Je publie des images et des nouvelles de mon fils sur mon compte facebook perso, verrouillé à tout autre que mes amis (et même à certain d’entre eux) »

Ne pas dévoiler, c’est aussi accepter une part de frustration

La tentation de montrer son enfant – le plus beau, le plus mignon de la terre bien évidemment – est revenue très souvent et même si beaucoup d’entre vous sont contre l’idée de dévoiler ses enfants sur la Toile, il semble parfois difficile de ne pas céder à la tentation.

Pour contrer la tentation sans dévoyer les principes, on voit pas ici et là un bout de main, un bout d’oreille ou un dos d’enfant apparaître dans vos commentaires. Voire même parfois, vos enfants sont flous 🙂

Les blogs mamans forcément ont été évoqué et dans votre majorité, vous les appréciez beaucoup …

« Je trouve que les blogs qui montrent les enfants sont plus attachants et créent plus de lien »
 » C’est tellement tentant, et comme dit mon mec je gagnerai certainement un paquet d’abonnés sur IG »
 » J’adore les blogs parentaux avec des chouettes photos d’enfants »

Mais c’est avec véhémence que vous fustigez les mises en scènes à but clairement commercial !

 » Je suis aussi mal à l’aise avec les blog maman qui racontent leurs expériences à travers le prisme de leurs enfants « 
 » Le pire reste pour moi la publication de photos de ses enfants à but commercial, afin de se faire envoyer des cadeaux par les marques… »
 » Son enfance ne doit pas être un outil fait pour booster ma popularité « 

Décidément, ce débat a été riche et il y aurai de quoi lancer encore 1000 discussions sur le sujet …

Pour continuer la réflexion, j’ai sélectionné quelques liens :

Celui de Lencrebleue qui a donné en commentaire le lien vers un billet qu’elle avait rédigé
le portail officiel de signalement des contenus illicites d’internet
Un article du Figaro sur l’attitude de Facebook face à cette question

Je reviendrai peut-être sur cette thématique un jour. En attendant, pour le prochain #debatdumardi, on changera de sujet radicalement !

Merci encore à tous de vous être prêtés à l’exercice périlleux du débat numérique et à très bientôt !!


 

 

5 commentaires sur “Le #debatdumardi #1 : retour sur vos participations

  • Répondre Maman blogueuse : les photos de ma fille sur mon blog ? sur

    […] ce billet, j’avais vaguement commencé un brouillon et puis il y a eu l’article de La fille de l’encre sur la question de montrer ses enfants sur internet qui m’a décidée à m’y […]

  • Répondre Milie sur

    J’avais commencé un billet, du coup je l’ai terminé 😉

  • Répondre Aileza sur

    Une très belle initiative ton débat du mardi 🙂
    J’avoue avoir guetté les autres, en vain mais je comprends que le temps te manque.
    Sinon, bravo pour ton nouveau design, très frais et tout en sobriété.
    Et puis surtout, bonne rentrée et une belle énergie et du courage pour tous les défis qui t’attendent 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *