Faire payer les freelances

Salut la foule en délire. Que diriez-vous d’un petit coup de gueule du matin ? J‘ai le clavier qui me démange …

C’est bien beau d’être freelance, de se dire travailleur indépendant, libre du patronat … si on n’a pas de clients, c’est un peu la loose.
Donc, l’un des premiers jobs du freelance avant de faire le sien, est de trouver des clients, qui lui permettront de ne pas retomber sous le joug d’un patron bedonnant et autoritaire.

Pour trouver des clients, pas de recettes miracles malheureusement – je crois même qu’il est plus facile à un borgne de retrouver la vue parfois qu’à un freelance de trouver des commandes, bref – mais du démarchage. Je vous l’accorde, c’est un bien vilain mot mais il fait partie du quotidien des freelances. Pas le choix. Beurkk !

Donc pour démarcher, plusieurs méthodes et bien souvent les freelances les tentent toutes : se faire un réseau, harceler son réseau, traquer les annonces, taper sur Google 1 fois par jour (si ce n’est 2) « freelance emploi », s’inscrire sur les sites qui mettent en relation freelances et clients, écumer la toile à la rechercher d’opportunités …

Tiens mais voilà donc, nous y sommes à l’objet de mon coup de gueule !
Comme tous les freelances de France et de Navarre, je me suis donc inscrite sur des sites spécialisés.

Les sites spécialisés pour les freelances

J’ai cherché à m’inscrire sur des sites spécialisés de mise en relation avec des futurs clients et dans le même temps, j’ai cherché des sites proposant des annonces pour des travaux de rédaction web et community management.

Et c’est là que j’ai découvert l’envers du décor : des sites payants.

Figurez-vous que sur certains sites, vous pouvez consulter les annonces gratuitement mais dès que vous voulez obtenir les coordonnées du client, il faut souscrire un abonnement payant !

Et ça, voyez-vous, ça me choque.

Des petits malins, qui ont vu venir le changement de la société et de son marché de travail, ont sauté sur l’augmentation du nombre de travailleurs indépendants pour se faire du fric. Et ce côté opportuniste, je déteste.
D’autant plus que les prix sont élevés et les services pas terribles.

Comme un peu les vendeurs de listes immobilières, vous achetez des coordonnées qui ne sont pas forcément vérifiées et qui ne garantissent en rien d’obtenir le contrat à la clé.
Surtout que sur ces sites souvent, se trouvent les clients les plus radins qui soient, ceux qui imaginent payer 15 € un texte de 500 mots.

Sur Codeur notamment, pour la modique somme de 29 € HT/mois, vous pourrez tenter de joindre le client potentiel et lui présenter votre dossier. Sans aucune garantie qu’il retienne votre proposition ni même qu’il lise votre mail et votre devis.

Et 30 € par mois pour un travailleur indépendant qui doit payer ses charges et frais tout seul comme un grand, ça fait cher.

Là, où je me suis réellement énervée, c’est lorsque j’ai vu que Viadeo s’engouffrait dans la brèche, avec ViadeoFreelance, au tarif de 19,90 €/mois. J’ai bien essayé d’obtenir des explications de Viadeo sur twitter sur le pourquoi du comment mais aucune explication probante.

Après ne nous leurrons pas, les sites de mise en relation entre clients et freelances sont souvent payants d’une manière ou d’une autre.
Hopwork notamment retient une commission sur tous les contrats passés via sa plate-forme mais ceci ne me choque pas : des garanties sont apportées notamment sur le paiement, les délais et il me semble légitime de rémunérer le site et le travail qui est fait derrière. Mais ceci se fait sur une mission qui existe et qui va rapporter de l’argent au freelance, pas sur d’hypothétiques contrats.

Et puis, fait-on payer les chômeurs pour obtenir des offres d’emplois ? qu’elle différence entre un chômeur qui va chercher du boulot et un freelance qui cherche du boulot ?
La nature du job recherché, un certain état d’esprit … mais finalement, le but ultime est le même non ?
Et on ne compte plus le nombre de chômeurs travailleurs indépendants et qui cumulent, jonglent entre leurs deux statuts, pour garder la tête hors de l’eau.

Alors, les freelances, sommes-nous les nouvelles vaches à lait du système ?

Qu’en pensez-vous ?

16 commentaires sur “Faire payer les freelances

  • Répondre Céline sur

    Même réaction lorsque j’ai découvert Viadeo Freelance.
    En premier « Cela peut m’aider » puis « Payant ?! ». En tant que Freelance en décoration d’intérieur je continue donc le démarchage… Je n’ai pas encore cédé.
    En grande admiratrice de vos blogs, Félicitation pour The Blog Connection, c’est un véritable bol d’air frais lors de projets difficiles.

  • Répondre Jessica sur

    Tout ceci me rappelle une conversation avec un ancien prof qui trouvait aberrant de faire payer des gens qui cherchaient du travail. Il y avait pour de l’exploitation. Son avis m’a beaucoup fait réfléchir, moi qui ne me sentait pas concernée à l’époque (maintenant je suis freelance).
    Il y a quelques temps, j’ai voulu prendre un abonnement sur Viadeo Freelance mais ça me tuait parce que je trouve très cher à payer pour un résultat plus qu’ambigu. En lisant ton article, je me dis que j’ai bien fait de ne pas céder, même si c’est parfois tentant.
    Et pour répondre également à Matthieu, je peux comprendre que ce genre de site fasse vivre des personnes. Par contre, je ne suis absolument pas d’accord pour dire que les annonces sont proposées par des gens qualifiés. A chaque fois que je suis passée par ce type de plateforme, je suis tombée sur des clients sans aucune éthique et qui prennent les freelances pour des vaches à lait. Et je rigole quand sur des sites comme Codeur, tu vois que les appels d’offre sont systématiquement remportés par des free de Madagascar…

  • Répondre Stéphanie-Ethik sur

    J’apprends à mes clients à trouver des clients par internet sans payer ces sites, sans payer de pub sur facebook, sans payer nulle part. Ca ne changera rien donc pour moi.

  • Répondre Nessendyl sur

    Le site Codeur m’a vraiment choqué et agacé! J’y ai trouvé de super annonces, mais hors de question de payer pour avoir les coordonnées des possibles clients. Effectivement, faut pas déconner! Du coup je n’ai pas vraiment testé les autres, pas sûr que ça va le coup de tester ces sites, qui finalement ne sont pas vraiment là pour nous aider.
    Ce que je déteste le démarchage! -_-‘

  • Répondre Tita Crea sur

    ça se trait, une vache écossaise ? 😉
    coup d’gueule partagé !

  • Répondre Kantutita sur

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, ça sent l’arnaque !! Et viadeo free-lance, qui me harcèle depuis le lancement, m’agace encore plus que les autres!!! Perso, j’ai trouvé mes mandats en réseautant ou grâce à des démarchages spontanés. Via ce type d’annonces en ligne je n’ai trouvé que des offres sous-payées :/

  • Répondre BritBrit Chérie sur

    C’est un peu facile comme raisonnement, Matthieu. Car faire payer pour les annonces est la face visible (et regrettable) de l’iceberg. Ils font aussi du blé sur la pub, la revente de données et ne se privent pas de faire payer l’autre partie (= les entreprises qui cherchent un free). En bref, ils font du blé sur tout.
    Quant aux contacts qualifiés, je me marre un peu. Dans le milieu de la rédaction par exemple, je ne compte même plus les annonces où on est payé trois francs six sous (ils sont a priori pas passé à l’euro) pour des heures et des heures de travail. Aucune annonce n’est réellement filtrée, triée, évaluée selon le marché, etc… Et quid du suivi ?
    La grande question est donc : quelle est la plus value de ces sites en dehors de proposer un listing d’annonces ? Réponse : aucune !

  • Répondre Matthieu sur

    Si je peux me permettre un petit commentaire .

    Comment ferais des sites pour exister et tenter d apporter des contacts de plus en plus qualifiés s’ils ne facturaient pas ?

    Derrière des sites se cachent, comme vous, des personnes qui travaillent et donc qui se rémunèrent.

  • Répondre Daily about Clo sur

    J’ai toujours trouvé ça illogique ! D’ailleurs je suis passée du côté obscure tout en gardant un pied dans le freelance 🙂

  • Répondre Corinne sur

    Je n’imaginais pas ces sites payants , c’est scandaleux, tu as bien raison de pousser un coup de gueule et beaucoup de courage pour le lancer en free lance ! Mais tu es une battante et je suis certaine que les clients te feront confiance avec ou sans site payant !

  • Répondre Céline sur

    Comme toi, je n’aimerais pas devoir payer pour être mis en relation avec mes clients. Je donne des cours et j’utilise un site qui aide les parents à trouver des profs, ce sont les clients qui paient et ça me parait plus logique déjà. Déjà parce que ça montre combien le client est intéressé, combien il cherche véritablement un travailleur indépendant. (Souvent je rembourse leur inscription au site, mais disons que c’est ma petite surprise qui fait plaisir 😀 )
    Ensuite, la solution serait de ne pas utiliser ces sites, tout simplement, et de se tourner vers ceux dont le fonctionnement te parait plus équitable. Tu ne dois pas être la seule à aller dans ce sens. Et continue à te plaindre de ces fonctionnements illogiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *