Le running, un an après

L’année dernière, après quelques tentatives plus jeunes avortées, je me suis mise au running. Je vous avais concocté quelques billets pour vous dire comment c’est bon de courir.
Trois billets pour vous convaincre que tout le monde pouvait se mettre à la course et que c’était super chouette. Même, je faisais la fière en vous donnant quelques conseils. Nous étions en juin 2013.

Où en suis-je à présent ?

Si vous avez suivi mon enthousiasme, vous devez vous dire que je suis devenue une véritable marathonienne et que je suis passée de mes 20 petites minutes à mon heure de course quotidienne.

 LA BONNE BLAGUE !

Parce que je ne suis pas à une incohérence près, parce que le boulot, parce que la vie, parce que je suis une grosse feignasse … Je ne cours toujours pas le 100 kilomètres (oui, ça existe, je connais un mec qui le fait, un fou !!)

Que je vous raconte un peu

Lorsque j’ai écris ces billets, je reprenais à peine un nouveau boulot et les séances que je pouvais me faire facilement ont commencé à devenir plus difficile à caser. J’ai continué à courir le soir mais un peu moins.
Puis, il a commencé à faire chaud et ça, à Aix, c’est pas une excuse. Impossible de sortir même le soir, la seule solution est le matin tôt. Et moi, le matin, c’est pas le moment où je suis la plus réveillée voyez-vous.
Je vous parlerai un jour de la torture que je vis tous les matins – PUTAIN DE REVEIL !!

Bref, en juillet et août, je n’ai pas fait beaucoup de kilomètres.

En septembre, je m’inscris en club pour faire de la natation et j’ai très envie de ressortir mes baskets. Sauf que le soir tombe vite et qu’après le boulot, il commence à faire nuit. Et le matin … voyez quoi !

En novembre, je me fais une entorse. J‘ai la cheville qui flanche, je fais mes séances de rééducation, je nage … mais point de course à l’horizon.

Et puis, comme chaque nouvelle année, en février, le soleil pointe le bout de son nez et avec lui, l’envie de repartir sur les chemins. Ce que j’ai fait. Et de zéro forcément.
Moi qui arrivait à courir 45 minutes, je suis épuisée après 25 de course.

Alors, certaines pourront penser que j’ai perdu un an et que ma volonté est bien ténue mais non non non, je suis ravie.

Moi et le running, ça donne ça :

 en fait, je n’aime pas courir, ça fait mal. Pendant que je cours.
Mais j’adore la sensation après l’effort et ce bien-être me permet de repartir pour la séance d’après.

 je cours et si j’ai besoin de marcher, et bien je marche. Et si je dois alterner une demi heure, j’alterne.
Je m’en fiche.

 je ne cours « bien » que sur route. Les chemins de campagne me déstabilisent, me font perdre mon rythme, mon souffle, une horreur. Ce n’est pas le mieux pour les chevilles mais ça me convient comme ça.

 je ne regarde plus ma vitesse, presque plus mon temps (je regarde les calories perdues par contre. Hyper important. vous avez vu les nouveautés Haagen Dasz ?)

 j’emmène parfois mon chien et même si courir avec lui relève du challenge « pas dans la flaque » « reviens ici » « reste pas derrière moi » « il est fatigué mon bébé ? », ce sont de véritables moments de complicité,

 je déculpabilise si je zappe une séance. Comme je suis bien plus performante à la natation où je suis hyper assidue parce que j’adore ça, je prends chaque sortie comme du bonus et ne cherche rien d’autre qu’à prendre du plaisir.

Mon seul moteur est le plaisir et ça marche bien mieux comme ça. Et si je dois arrêter parce qu’il fait trop chaud ou que j’ai trop de boulot, je m’arrêterai. J’y reviendrai après quelques semaines, quelques mois, quelques années peut-être et ce ne sera pas grave.

Et vous, où en êtes-vous ?

25 commentaires sur “Le running, un an après

  • Répondre Suffit les calories ! - La Fille de l'Encre sur

    […] que le sport ne fasse pas maigrir, qu’on se le dise), j’ai envie de recommencer à trottiner, alors que mes soucis de cheville m’ont tenus éloignés de la piste (ma fainéantise ne […]

  • Répondre Le Journal de Chrys sur

    Je n’y vais pas régulièrement mais c’est prévu demain matin.

  • Répondre Olivia sur

    Je trouve que tu as une bonne philosophie. Vouloir courir longtemps uo faire des timings c’est dangereux. Courir c’est un bon moment avec soi même donc profiter simplement de 30min c’est déjà génial.
    Et puis sur route, tu peux choisir des chaussures spéciales qui auront un amorti renforcé pour tes chevilles
    Bon run 🙂

  • Répondre Sylvie, Enfin moi sur

    Je cours au moins 2 fois par semaine cela fait un bien fou
    Continue à ton rythme ma belle
    Bisous

  • Répondre rentreratelleauboutdunmois sur

    Ah, cette flemme incontrôlable avant de partir et ce bonheur incroyable de l’après effort… 🙂

  • Répondre Marion sur

    OUlala, ça me fait penser qu’il y a quelques mois je courais encore régulièrement et puis je sais pas… un peu d’instabilité, des voyages, des starts over et pafff… plus rien! Mais là je le sens, la motivation commence à se raviver… la question est: combien de temps il y aura t-il entre le fait de sentir à nouveau cette envie de rechausser ses baskets et le jour ou je me lancerais vraiment? mum…
    Super article 😀

  • Répondre ma Cigale sur

    tu n’as pas prévu de t’inscrire au prochain marathon ?! alors tu as raison le running doit rester un plaisir

    courir avec son chien ou courir en papotant avec une amie c’est bien aussi on ne voit pas le temps passer et si on arrive plus à parler c’est que l’on est en surrégime alors faut ralentir 😉

    • Répondre JITC sur

      je n’aime pas beaucoup courir accompagnée, j’ai besoin d’être dans ma bulle de musique

  • Répondre Just sur

    Au point mort … 😉

  • Répondre Ecuries de M. Untel sur

    Bon, vous avez raison, faut le prendre cool……. Mais faut un peu se forcer quand même !!!!!

  • Répondre Mélo l'imparfaite sur

    Moi le running c’est mort, mais je fais de la cardio à la maison (du stepper) ce qui me permet de le faire à n’importe quelle heure et en regardant une série, ça passe vite. Là après une blessure j’ai du mal à reprendre mais j’y vais petit à petit et à côté je fais des séries d’exercices « ciblés » genre abdos et cuisse.
    C’est pas miraculeux non plus mais ça aide à me sentir plus en forme, et au bout d’un moment ça fait partie « évidente » de ma routine (par contre dès que je dois arrêter j’ai du mal à reprendre).
    Bises !

    • Répondre JITC sur

      le sport n’est jamais miraculeux malheureusement 🙂

  • Répondre Crystila sur

    Ha je connais moi aussi le p’tain de réveil le matin 🙂
    Impossible pour moi de courir le matin (j’ai essayé une fois, vers 11h, quoi c’est tôt je trouve) et bien j’ai été somnolente toute la journée et après j’ai fait nuit blanche!
    J’aime y aller le soir, mais comme toi en hiver je rentre à 20h du boulot et il fait très noir, j’ai toujours peur de me faire agresser et en été et bien je vais nager en mer puisqu’il est impossible d’aller courir même le soir. En bref, tu seras d’accord avec moi que c’est une activité saisonnière et que la meilleure période pour ça c’est en ce moment!

    • Répondre JITC sur

      on est bien d’accord, le printemps est la meilleur des saisons pour courir

  • Répondre Nathalie, Lheuredete sur

    Moi aussi, je cours, je cours (enfin à mon rythme… pas hyper rapide, hein ! 😉 ), mais en salle. J’alterne le tapis avec d’autres appareils de cardio pour ne pas que mes maux de dos ne reviennent… et quand je ne saute pas de séance, c’est génial. Parce qu’en fait, dès que j’en ôte (toujours pour de mauvaises raisons), j’ai l’impression de recommencer de loin, de très loin. La régularité est la chose la plus difficile à mettre en œuvre… mais j’ai une telle impression de bien-être avec le sport que je ne me vois plus arrêter. D’ailleurs, mon corps ne me le pardonnerait pas, je pense.
    Bon courage à toi ! (Mon astuce et forcément la tienne aussi, c’est la musique. Sans, je n’arrive à rien faire.)
    A bientôt !

    • Répondre JITC sur

      D’accord avec toi, sans musique, c’est impossible pour moi de courir !

  • Répondre alexandra sur

    Coquine va ! L’autre jour j’ai été impressionnée par le nombre de joggeurs à la Torse. J’étais bien à les regarder, sur un banc, en dégustant des cannelés 😉

  • Répondre agnes sur

    Moi qui suis assidue au footing , je confirme que c’est super chouette, cela fait un bien fou, on se sent en super forme après même s’il faut se forcer un peu parfois à aller courir. Mais avec un bon walkman sur les oreilles et une super musique, ça le fait …

  • Répondre Mamzelleh sur

    Tout à fait d’accord avec toi : si seulement nous pouvions avoir le bine être d' »après sport » sans avoir à en faire … 😉
    Bon courage ! Garde le rythme … Bise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *