Votre reconversion professionnelle #1

Vous le savez, les problématiques des parcours professionnels me tiennent particulièrement à cœur, ayant moi-même changé de voie, passant de juriste à community manager/rédactrice web. Je vous ai souvent parlé de toutes les questions que je me posais, du moment où je m’interrogeais sur que faire de ma vie professionnelle à celui ou, enfin, ma reconversion professionnelle a abouti.

Durant ces mois et années, je me suis beaucoup intéressée aux reconversions effectuées par d’autres, il est toujours encourageant de voir que certains ont réussi ce que l’on tente soit-même de réaliser. Il me semble au fil de vos commentaires sur mes billets, que ces histoires étaient susceptibles de vous émouvoir, je suis partie à la recherche de ces nanas qui pleine de courage, ont laissée tomber leur vie quotidienne qui ne leur convenait plus pour faire vivre leur rêve, leurs ambitions.

Je vous les présenterai régulièrement sous la forme du jeu des questions réponses. J’espère que vous leur réserverez un bon accueil et que leurs histoires vous toucheront autant qu’elles m’ont touchées.

Et si vous aussi, vous avez envie de parler de votre parcours, de votre cheminement professionnel, j’attends votre mail à contact(dot)lafilledelencre.fr
Ne soyez pas timides !

Nous commençons cette série avec Julia, super créatrice de bijoux, dont je vous ai parlé au tout début du blog, sa marque de bijoux s’appelait alors encore Jewlia. Depuis, c’est sous le nom de Julia Brami que la belle propose ses merveilles.
Je ne vous dis rien de son parcours mais vous verrez, il est étonnant !

La reconversion professionnelle de Julia

Quelle est ta profession actuelle ?
Encore difficile pour moi de répondre à cette question ! J’ai du mal à admettre que je « vis » aujourd’hui de ma passion, à savoir la création de bijoux, ce qui fait vraisemblablement de moi une créatrice ?!
Que faisais-tu auparavant (métier ou études) ?
Après des études de droit, deux masters en droit et mon diplôme d’avocat, j’ai exercé pendant 5 ans la profession d’avocat à Paris puis à Marseille. 

 

Peux-tu nous expliquer ton parcours et les raisons qui t’ont poussé au changement ?
Parallèlement à mon métier d’avocat, j’ai toujours été attirée par la mode et la création, en particulier celle des bijoux que je réalisais alors pour moi et mes amies. Peu à peu est née l’envie de ne me consacrer qu’à ma passion, même si l’avenir est plus incertain avec ce type de métier. C’est donc la passion qui m’a poussée au changement, ce qui ne signifie pas que je n’aimais pas mon métier ! Je suis laissée guider par ma passion, génération Y !


D’après toi, existe-t-il des étapes indispensables pour se reconvertir, à ne pas louper pour ne pas se planter ?

En ce qui me concerne, il faut nécessairement avoir une connaissance parfaite de son marché et un certain recul sur ses créations. Il faut également se fixer des objectifs et avoir un plan B. Ce qui implique d’accepter l’idée de l’échec afin de ne pas se perdre dans une situation sans avenir et savoir se retourner. 
Enfin, j’essaie de toujours penser au « coup d’après », c’est à dire à l’évolution de mon business. Aujourd’hui, j’ai ouvert ma boutique et maintenant je souhaite la développer en mettant en valeur de jeunes créateurs. 

Quels ont été les principaux freins que tu as pu rencontrer lors de ta reconversion ? 

Je n’ai pas spécialement rencontrer d’obstacles. Il faut bien sur être très vigilant concernant l’administratif et le juridique mais en tant qu’avocate, j’étais déjà sensibilisée à tous ces aspects, ce qui m’a donc particulièrement aidé !

Et aujourd’hui, alors, tu nages dans le bonheur professionnel ?

Je me suis reconvertis en octobre 2012 et pour le moment je n’ai aucun regret car je m’épanoui pleinement dans mon activité même si cela comporte évidemment un certain stress puisque je suis seule aux commandes. Parfois je regrette un peu l’ambiance de bureau avec les collègues mais la rencontre avec mes clientes compense largement ce manque !

Pour finir, quelques conseils, quelques mots d’encouragements pour tous ceux qui souhaiteraient se lancer mais qui n’osent pas ?

Je leur dirais de croire en leur projet et d’avoir confiance en eux. Le risque est grand mais la vie est trop courte pour ne pas faire ce que l’on aime ! 
reconversion professionnelle
 reconversion professionnelle

 

10 commentaires sur “Votre reconversion professionnelle #1

  • Répondre Charlie o'plumes sur

    C’est top top top que tu te lances dans cette série d’interviews ! On va apprendre plein de choses, et je trouve ça super rassurant de rencontrer, même virtuellement, des personnes qui ont OSÉ !

  • Répondre Corinne sur

    Très bon billet !
    En effet, la reconversion professionnelle concerne de plus en plus de personnes, de 25 à 55 ans ! J’en ai fait le sujet unique de mon blog, et j’ai ainsi la chance de rencontrer des gens formidables dont je raconte le parcours. A découvrir, en complément du présent article, pour celles ou ceux que ça tente, sur Les Nouveaux Audacieux.

  • Répondre Nathalie, L'heure d'été sur

    Un billet très intéressant, comme toujours. Des histoires de reconversion pro sont généralement toujours passionnantes et concernent (arrête-moi si je dis des bêtises) de plus en plus de monde aujourd’hui. Il faut aller de l’avant tout en préparant ses arrières… pas forcément évident. Mais c’est aussi ce qui permet de trouver le chemin d’une vie qui nous convient peut-être mieux !
    Des bises, excellent mercredi.

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      J’ai l’impression aussi que de plus en plus, on ose se réorienter. Un mauvais choix professionnel n’est plus aujourd’hui une fatalité. Je pense que c’est dû à la société qui nous pousse à être flexibles, ce qui nous pousse au changement. Tu t’adaptes ou tu crèves. Alors autant, faire ce que l’on aime !

  • Répondre lesillusdeju sur

    je trouve ça génial ces bijoux et le fait d’oser franchir le pas de la reconversion professionnelle je sais de quoi je parle j’ai effectué 2 reconversions pro passant de l’archéologie à un CAP boulanger-patissier avec mon mari pour suite a un gros souci de santé me reconvertir dans l’illustration et devenir auteure de BD et livre illustré 😀

  • Répondre MeggieLalouze sur

    Le côté professionnel est un tel bordel pour moi aussi. Je n’est que 22 ans et j’suis paumé comme il n’y à pas. Demain je rentre en formation avec une association pour un réorientation pro. Après des études de secrétariat & compat puis plus d’un an d’éxperiance en tant que conseillère à distance je me lance dans le bâtiment, ouaip peintre en bâtiment.. A voir si ça me plait, sur papier oui. JE CROISE LES DOIGTS parce que sinon je ne saurai pas quoi faire de moi & ça c’est plutôt triste . .

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Je viens de terminer ma reconversion professionnelle à 40 ans, alors tu as le temps ! Mais je comprends ton angoisse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *