A la découverte des plus jolis villages méconnus du Vaucluse

Petits villages typiques mais méconnus où l’on se promène tranquillement en écoutant chanter les cigales !

Sur mon compte Instagram, je partage régulièrement une série sur les villages méconnus de Provence et du Vaucluse particulièrement.
Ces petits villages où il fait bon vivre et se balader sans risquer de se marcher les uns sur les autres à la belle saison.
Certains m’ont demandé une trace écrite de mes publications pour organiser leur voyage, voilà que je m’exécute.

La liste est loin d’être exhaustive, je viendrais la compléter au fur et à mesure de mes sorties photos. Et bien entendu, elle ne reflète que mes appréciations personnelles mais vu le succès de la série sur Instagram, nous avons des goûts communs 😉

Ces villages du Vaucluse secret sauront vous charmer, on y retrouve tout ce qui nous plait en Provence : les oliviers, les vieilles pierres, les terrasses où se poser lorsqu’il faut chaud, les bons produits locaux gourmands et bien plus encore !

Toute la douceur de vivre made in Vaucluse !

Méthamis, terroir de la cerise des Monts de Venasque

J’aime beaucoup Méthamis, village perché sur la route des Gorges de la Nesque, notre canyon vauclusien, très impressionnant avec ses vues à couper le souffle et ses grottes dissimulées ici et là.


Village typiquement provençal, Méthamis est posé sur un rocher, perdu au milieu des champs de cerisiers. Il culmine à 380 mètres au-dessus des gorges profondes et sauvages et possède un patrimoine religieux important, une église et deux chapelles.


A la sortie du village, on peut observer les vestiges du Mur de la Peste, barrière en pierre sèche construite pour protéger la Provence de la maladie débarquée en 1720.

Le petit plus : sont produites ici et dans les environs la cerise des Monts de Venasque, première appellation de cerises déposées en 1978.

Bedoin, le plus sportif

Bedoin n’est pas totalement un village méconnu, notamment des cyclistes qui s’essaient à l’ascension du Mont Ventoux. En effet, Bedoin est l’un des derniers villages avant le Ventoux et il signe un point de départ important pour la grande ascension. On trouve dans le village d’ailleurs de nombreux magasins destinés aux cyclistes…

Bedoin est aussi connu pour son marché du lundi matin, très provençal ! Ça sent bon, c’est coloré mais attention les prix ont tendance à grimper l’été venu. Mais ne boudons pas notre plaisir, en restant averti, le marché de Bedoin permet de se faire plaisir et de s’immerger dans l’ambiance animée de la Provence.

Une bonne adresse : Ruchofruit qui fabrique douceurs salées et sucrées localement. Les confitures sont à tomber !

Je vous conseille de grimper jusqu’en haut de l’église – impressionnante pour un petit village – vers l’ancien cimetière pour profiter de la vue merveilleuse sur le Ventoux et de redescendre par les ruelles où vous pourrez voir les traces des anciens remparts.

Le petit plus : il parait que le Domaine de Bélézy, pour les pratiquants du naturisme, est absolument merveilleux pour des vacances très natures.
 

Les Baux de Bedoin, le hameau au pied du Ventoux

Absolument adorable, à quelques kilomètres de Bedoin, vous trouverez les hameau des Baux de Bedoin, que j’ai découvert lors d’un vide-grenier. Que j’aime ces quelques maisons en pierres sèches, joliment arborées et toujours très bien fleuries !
Et la vue est incroyable sur le Ventoux !

Le petit plus : la librairie à ciel ouvert mise à disposition par Paul, apiculteur. Les livres sont placés là gracieusement pour les lecteurs et lectrices. Il y a un choix énorme et l'installation est très belle !

Blauvac, la vue avant tout

Blauvac est peut-être moins “remarquable” que les villages précédents mais la vue depuis le haut de la colline sur lequel il est posé offre une vue sur le Ventoux incroyable !

Pour autant, la visite du village est aussi très agréable, les ruelles et les façades en pierre des maisons sont charmantes.

Le petit plus : c'est depuis Blauvac que l'on profite le plus des couleurs de l'automne dans le Vaucluse.

Gigondas, le plus viticole

Nous ne sommes pas dans un coin totalement méconnu du Vaucluse, je triche un peu.
Situé juste sous les dentelles de Montmirail, Gigondas est la capitale de ce territoire viticole qui commence à être connu au-delà de nos frontières.

Mais nous restons loin de la fréquentation des villages du Luberon et si l’été les touristes sont nombreux, la découverte de ce petit village reste agréable même en juillet/août – je vous conseille tout de même le hors de saison si vous pouvez.

Là encore, les ruelles grimpent bien et les sandales plates sont à privilégier pour avancer sur les pavés anciens.
En haut du village, l’église paroissiale Sainte Catherine avec sa belle façade du XIVème siècle. C’est évidement de là que la vue sur les alentours est la plus belle.

Encore un village que j’aime beaucoup et qui a un charme provençal indéniable !

Le petit plus : les visites guidées et dégustation chez Pierre Amadieu

Et n’oubliez pas, en attendant que je complète cet article, vous pouvez me retrouver avec Jeanne, Johanna et Marie-Cécile dans un épisode du podcast Esperluette entièrement consacré au Vaucluse !


4 commentaires sur “A la découverte des plus jolis villages méconnus du Vaucluse

  • Répondre Anne LANDOIS-FAVRET sur

    De jolis petits villages, je n’en connais aucun. Les vues que l’on peut y avoir sont toutes différentes mais à chaque très belles ! 🙂

  • Répondre Lucie B. sur

    Une petite liste de villages que je garderai bien au chaud pour une prochaine escapade dans le Sud… j’aime à penser que malgré l’aspect très touristique de la Provence, quelques jolis recoins restent à l’abri des masses ! Merci pour cet article ensoleillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *