Sardaigne : mes incontournables du nord au sud !

La Sardaigne, une merveille en Méditerranée que je vous présente à travers mes incontournables, les lieux que j’ai adoré l’été dernier !

Onze mois sont passés depuis mon voyage en famille sur cette ile merveilleuse qu’est la Sardaigne. Si j’ai été longue à revenir vers vous après ce voyage ? un peu oui … je me suis laissée prendre par le temps et par la tentation de partager avec vous d’autres aventures plus récentes.
Mais je savais aussi que j’aurai maintes occasions de revenir sur ce séjour … mon intuition a été confirmée par notre décision, prise il y a quelques semaines, de retourner cette année encore en Sardaigne.

visiter-sardaigne

Nous avons adoré l’ile et c’est sans scrupules que nous céderons bientôt à sa douceur de vivre. Et puis la Sardaigne est grande – trois fois la Corse – alors un second séjour nous promet de belles découvertes.
De quoi revenir avec de nouveaux clichés, de nouvelles bonnes adresses et une envie renouvelée de partager avec vous mon coup de foudre sarde ! Et cette fois-ci, ce sera sans attendre plusieurs mois 🙂

coucher de soleil Sardaigne

Pour les adeptes du camping, j’avais tout de même divulgué l’adresse de mon hébergement sur la côte ouest, un petit camping comme on aime, le Bella Sardinia . Pour vous assurer que ce camping nous a séduits et que mon avis n’est pas tronqué par mon partenariat avec Vacansoleil, je vous annonce que nous y retournons cette année !
Même date, même moyen de transport, le ferry depuis Toulon avec Corsica Ferries, peut-être pas même bungallow mais nous espérons le même plaisir à vivre une semaine les pieds dans l’eau et la tête dans la pinède. Et bien entendu, je viendrai vous raconter si le Bella Sardinia, 1 an après, tient toujours ses promesses 😉

sardaigne-vacances

Quant à nos points de chute, si l’été dernier, nous avions été tentés par la côte ouest et la côte est, notre préférence s’est naturellement portée sur la côte ouest que nous avons trouvé beaucoup plus authentique, épargnée par les stations balnéaires présentant moins d’intérêt à nos yeux. Nous y rajouterons le sud qui m’intrigue en raison de ses mines désaffectés et de ses hautes dunes de sable blanc.
Et puis vous connaissez notre quête pour éviter le tourisme de masse … en partant en juin/juillet et de ce côté-là de l’ile, nous mettons toutes les chances de notre côté.
Le programme sera donc la région d’Oristano, le sud avec Bugerru et 2 jours dans le nord à Porto Torres.

Alors, avant le grand départ à la recherche de nouvelles pépites sardes, petit retour sur mes immanquables en Sardaigne, ces lieux incontournables qui ont pris mon cœur 🙂

[novo-map id=2]

 

Découvrir Bosa

Bosa, c’est une explosion de couleurs, un village de moins de 9000 habitants pour lequel j’ai eu un véritable coup de coeur.
Situé dans la province d’Oristano, ce charmant village, traversé par la rivière Temo (la seule rivière naviguable de Sardaigne) s’étend autour d’un château des XII et XIIIème siècle, qui offre un panorama sur les environs incroyable.
Bosa est incontestablement l’un des plus beaux sites de Sardaigne et j’ai adoré ses maisons colorées, ses petites ruelles typiquement méditerranéennes, ses balcons en fer forgé, ses jolis cafés, ses églises charmantes et ses beaux monuments …

sardaigne-que-voir

sardaigne-plus-belles-plages
Mon fils a adoré le château Seravalle et son père les fresques incroyablement bien préservées de sa chapelle.
Bosa plait à toute la famille !

sardaigne-ete

sardaigne-ete

sardaigne-voyage

bosa-sardaigne

sardaigne-en-famille

voyage-sardaigne

Mon conseil pour visiter Bosa : bannissez les talons, grimper au château ne se fait pas en talons de 12 !

Explorer les ruines de Tharros

Difficile de rester insensible à la cité antique de Tharros, située sur le cap Saint Marc, à la pointe extrême de la péninsule de Sinis. L’environnement est sublime entre le vert des buissons, les vagues qui secouent les plages et s’échouent sur les rochers, plus loin les étangs de Cabras … une vue incroyable à 360° !
Tharros fait superbement la liaison entre le bleu du ciel et le bleu de la mer.

sardaigne-que-faire

sinis-sardaigne
La cité fondée par les Phéniciens un peu avant le 8ème siècle avant JC, est posée sur 2 collines. Sur celle au plus près de la mer, les ruines de cet ancien port de commerce, tandis que sur la seconde colline, on file grimper sur la tour de San Giovanni qui surplombe joliment le passé.

top10-sardaigne

que-voir-sardaigne

que-voir-sardaigne

histoire-sardaigneSi vous aimez l’archéologie et l’histoire, vous serez comblés, le lieu est magique !

Mes conseils pour visiter Tharros : privilégier les jours où les températures ne sont pas trop élevées car il fait vite très chaud sur les dalles romaines et aucune végétation ne vient protéger le site. Nous nous y sommes pris en 2 fois pour visiter les ruines, renonçant la première fois tant la chaleur était forte et préférant revenir un matin assez tôt.

Attention à ne pas vous faire avoir comme nous, le billet pour le site de Tharros ne permet pas de visiter la tour San Giovanni. Aussi, mon compagnon a du redescendre aux guichets puis remonter à la tour pour nous permettre de grimper enfin tout en haut et de profiter de la vue époustouflante. Dit comme ça, ça a l'air de rien mais sous la chaleur sarde, c'est une épreuve ;)
Dernier conseil mais qui va de soi, on oublie les talons encore une fois mais pas les chapeaux et les bouteilles d'eau.

Craquer pour Alghero

Si je vous dis que j’ai craqué complètement pour cette ville, vous allez finir par croire que je manque d’objectivité non ? Ce qui est certainement un peu vrai.
Mais sans mentir, Alghero est une merveille. Une perle catalane en pleine Italie, située dans le nord ouest de l’ile.

sardaigne-alghero

sardaigne-alghero
Longtemps peuplée uniquement par des catalans venus de Barcelone, de Valence et des Baléares qui ont contraint les quelques sardes souhaitant s’installer dans la ville à apprendre la langue catalane et ce, jusque dans les années 1960.  Peu à peu, l’italien a repris le dessus mais les origines catalanes de la ville n’ont pas été perdues. A tel point qu’à Alghero, on déguste de la paëlla ! Elle est préparée non pas avec du riz mais avec les fregola, les petites pâtes rondes de l’ile, qui sont délicieuses (j’en ai ramené plusieurs paquets dans mes valises l’été dernier pour les déguster en France).

Après ce petit point d’histoire, laissez-moi vous parler de la ville. Elle est d’un charme incroyable faite d’un dédale de ruelles qui s’ouvrent sur des places pleines de vie. Les couleurs sont omniprésentes avec les murs jaunes, les vieilles maisons roses, les toits rouges et le bleu de sa crique naturelle.

sardaigne-alghero

sardaigne-alghero

famille-sardaigne

italie-sardaigne

J’ai adoré me balader dans cette ville, le long des remparts qui longe la mer, profiter du vent avant de me perdre dans son centre ancien déguster un plateau de charcuterie et visiter ensuite toutes ses petites églises.

plage-alghero-sardaigne

italie-sardaigne

Si vous pouvez, prenez la route côtière entre Bosa et Alghero, la SP 49. Elle est sublime.
C'est une route sinueuse - mais pas dangereuse - qui offre des panoramas époustouflants sur les falaises de calcaire.
Incontournable !

sardaigne-plus-belles-plages

sardaigne-plus-belles-plages

S’étonner devant le Nuraghe Losa

Les nuraghes sont des édifices mégalitiques datant de 1900 à 730 avant JC que l’on trouve essentiellement en Sardaigne.
On en trouve environ 7000 sur l’ile dont certains sont extrêmement bien conservés.
Ce sont des ensembles d’habitations, ressemblant à des tours médiévales, faites uniquement de pierres. On se connait pas réellement leur histoire, ils auraient pu servir de temples, d’habitations, de lieux de rencontre …

sardaigne-enfants

archéologie-sardaigne

Nous avons visité le Nuraghe Losa, qui est l’un des mieux conservé de l’ile. La tour centrale date du XVème siècle avant JC, et sa taille est très impressionnante, voyez un peu avec la photo de mon Loulou !

On trouve des nuraghes partout sur l’ile mais je vous conseille vraiment de vous arrêter visiter l’un des sites préservés et ouverts au public.
Non seulement, on en apprend beaucoup sur l’histoire de la Sardaigne mais les enfants adorent !! Mon loulou a été scotché devant l’immensité du site et des constructions.
Une bonne idée pour changer un peu de la plage 🙂

archéologie-sardaigne

Visiter la capitale, Cagliari

Cagliari est la capitale de la Sardaigne, une ville solaire et lumineuse qui m’a beaucoup fait penser à Marseille.
Construite sur plusieurs collines, elle porte encore la trace du passé et possède de nombreux vestiges antiques. Malheureusement, pas mal étaient fermés sans explication – une certaine désorganisation typiquement italienne ? – lorsque nous sommes passés et nous n’avons pu en profiter pleinement.
Qu’importe, nous avons profité de la vieille ville et de ses terrasses surplombant la mer.

sud-sardaigne

randonnée-sardaigne

sardaigne-nord-sud

sardaigne-capitale

Cagliari est une ville jeune et très animée, c’est aussi le lieu d’arrivée de nombreux touristes, par les airs et par la mer. Aussi, ne vous étonnez pas de ne pas être seuls mais rassurez-vous, il y a plein de façons d’échapper au monde dans une grande ville et sortis des artères principales, vous serez bien plus tranquilles.

cagliari-sardaigne

capitale-sardaigne

nord-sud-sardaigne

Cagliari est une ville qui se jette littéralement dans la mer et je vous conseille vraiment de vous garer tout en haut de la ville, près du château puis de descendre tranquillement jusqu’au port. Vous pourrez profiter de ses jolis escaliers, des placettes ombragées, des ruelles aux accents médiévaux, des petites églises … par contre, la montée, je vous préviens, est du coup plus sportive 🙂

Se perdre à Orgosolo et dans la campagne sarde

Ah Orgosolo !! Encore un coup de cœur total pour ce village situé dans les terres, dans un environnement incroyable où les animaux se baladent en totale liberté sur des kilomètres !!

 

campagne-sardaigne

Orgosolo est la capitale du muralisme italien. N’ayez crainte, je ne connaissais pas l’expression non plus il y a quelques mois …
En fait, tous les murs ou presque de ce petit village sont recouverts de fresques et de peintures. La première a été réalisée en 1969 par un collectif anarchiste et plus tard, d’autres sont venus la compléter pour honorer la résistance et la libération de l’Italie du nazisme.

peinture-sardaigne

sardaigne-villes

Au fil des années, la réalisation des fresques a perduré et c’est aujourd’hui un mélange de peintures engagées et de peintures sur la culture sarde, notamment pastorale que l’on trouve partout.
Orgosolo n’est pas le seul village où la culture muraliste prend tout son sens,, d’autres comme San Sperate, Villamar et Serramanna présentent aussi de belles œuvres en plein air.

sardaigne-tourisme

sardaigne-tourisme

top5-plages-sardaigne

orgosolo-sardaigne

sardaigne-orgosolo

Je ne vous en dis pas plus, j’aimerai consacrer un billet entièrement à la culture muraliste à mon retour … mais voici quelques clichés 🙂

Si vous voulez vraiment connaitre la Sardaigne dans toute sa diversité, je vous invite à quitter les côtes de temps en temps et vous enfoncer dans ses terres. On approche alors de sa culture pastorale de l'ile qui est l'une des ses identités.
Et puis, on mange vraiment très bien dans l'arrière-pays, à des prix souvent bien plus bas que le long des côtes.

Cette journée passée dans l'arrière-pays près d'Orgosolo a été un enchantement, le paysage est vraiment magnifique - propice à la randonnée s'il ne fait pas trop chaud - et se perdre à toute petite vitesse au milieu des chevaux, des vaches, des moutons qui paissent au bord des routes est une super expérience.
Encore une fois, en prenant les petits chemins, on s'éloigne très vite du monde qui vient visiter Orgosolo - beaucoup de touristes français d'ailleurs - et nous avons passé l'après-midi sans croiser personne ou presque.

Voici quelques uns des lieux que j’ai adoré en Sardaigne mais j’aurai pu rajouter aussi les plages Is Aruta et Sarchitu, le village de Santu Lussurgiu, la charmante ville d’Oristano … il y a tant à voir qu’il me faudra bien plus de 2 séjours sur l’ile pour en faire le tour !
Si vous connaissez la Sardaigne, n’hésitez pas à rajouter en commentaires vos incontournables !

———————————————————————————————— ————————————————————————————————

Préparer votre voyage en Sardaigne :

  • Nous prenons le bateau depuis Toulon mais l’avion reste un moyen très pratique pour se rendre en Sardaigne.
    L’ile possède 3 aéroports : Olbia, dans le nord-est, Cagliari et Alghero.
    La Sardaigne a la réputation d’être chère, ce que nous n’avons pas forcément remarqué en partant fin juin mais pour éviter de dépenser tout votre budget dans le transport, je vous conseille de passer par un comparateur de vol.
    J’aime bien utiliser Easyvoyage dont j’aime bien les fonctionnalités hyper pratiques et l’outil d’analyse qui permet de suivre au plus près l’évolution des prix.
  • Je partage avec Pauline, du blog Petites évasions Grandes aventures mon coup de cœur pour la Sardaigne. Vous trouverez sur son blog de nombreux articles sur l’ile et aussi un billet collaboratif co-écris avec d’autres blogueuses de talents : Sardegna è magnifica
  • Un petit mot sur la cuisine sarde : elle est simple mais délicieuse. C’est une cuisine pastorale bien que dans certaines régions, le poisson est très présent également. Je vous conseille d’aller passer une soirée en agritourismo, ça vaut le coup ! Le menu est fixe, le même pour tous les convives, composé de beaucoup de spécialités locales – on a souvent du mal à terminer les plats – dont le fameux cochon grillé qui est très régulièrement servi et le dessert typique sarde : un chausson fourré de fromage de chèvre ou de brebis, passé au four et nappé de miel 🙂
    On digère grâce à la liqueur de myrte, un délice sucré et parfumé. On trouve cette plante absolument partout sur l’ile et couplé à l’immortelle, la Sardaigne est une ile résolument parfumée.

———————————————————————————————— ————————————————————————————————

Tu peux épingler cette image sur Pinterest 🙂

Merveilleuse Sardaigne

———————————————————————————————— ————————————————————————————————

8 commentaires sur “Sardaigne : mes incontournables du nord au sud !

  • Répondre Aurélie sur

    Merci pour toutes ces infos.
    Nous envisageons d’y séjourner au mois d’août prochain (pas la meilleure saison, mais pas le choix).
    Afin de voir un maximum de choses, nous souhaitons prendre 2 logements : un dans la région d’Oristano, et l’autre plutôt au Nord Est. Est-ce judicieux comme choix ?

  • Répondre Cartes postales estivales #2 • Bons baisers sur

    […] Olivia La fille de l’encre […]

  • Répondre alaindici sur

    Nous avons fait avec Mo un road-trip en Sardaigne il y a trois ans déjà dans la moitié nord de l’ile et, comme je suis un peu paresseux, je n’en ai pas parlé sur mon blog. Je profite de ton bel article pour exprimer tout mon accord sur tes coups de cœur (à l’exception de Cagliari où nous ne sommes pas allés). J’ajoute aussi le nord-est de l’ile avec l’archipel de la Maddalena qui est magnifique. Nous étions par contre revenus un peu déçus du peu de contacts que nous avions pu avoir avec les sardes dans cette île si touristique. Partages-tu ce ressenti ?

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Il me semble que le nord, plus touristique, surtout le nord-est, n’est pas propice aux échanges. Nous en avions eu bien plus dans l’intérieur des terres.
      J’espère que cette année où nous descendons encore un peu plus, nous pourrons continuer les échanges avec les sardes qui sont adorables !

  • Répondre Elisabeth sur

    Bonjour. Très joli article qui donne envie d’aller en Sardaigne! Les photos sont superbes.

  • Répondre Pauline sur

    Tu as bien de la chance de retourner sur cette île merveilleuse … Je suivrai ton voyage avec attention (et beaucoup de jalousie ! ^^). La côte vers Buggerru est vraiment magnifique !
    Et merci pour la mention 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *