Comment j’ai cassé mon PEL pour aller skier

Pour ceux qui me suivent, vous êtes au courant que je pars une semaine en vacances à la montagne bientôt et que le ski, c’est vraiment pas mon truc !

Pour les autres, tout est ici, vous trouverez en détail les aventures de Bécassine aux sports d’hiver !!

Je me suis appelée pour vous amuser Bécassine mais maintenant, vous allez pouvoir m’appeler Harpagon. Non que je sois radine mais ça coûte un bras d’aller skier. Je savais que c’était cher mais là, je suis sur le cul (eh oui, déjà !!).

Alors oui, c’est vrai que je n’ai pas lésiné et que j’ai choisi la panoplie complète avec tout le toutim : chaussettes, sous chaussettes; pulls polaires, sous pulls polaires; gants, sous gants; pantalons, sous pantalons; veste, sous veste … j’ai même acheté les chaufferettes qui vous chauffent les mains pendant 5 heures. Bon, comme on m’a rétorqué « quand tu skis, tes mains, sont pas dans tes poches » … c’est pas faux mais j’suis sure que je serais bien contente, quand le cul sur la neige, je sentirais un peu de réconfort au fond de mes poches, au milieu des gosses qui se moqueront de moi …

Evidemment, cet équipement, il faut le doubler puisque j’ai pris la même panoplie à mon fils, faudrait pas qu’il attrape froid, ce petit ange pour qui je me sacrifie.
Là-dessus, faut rajouter le casque, le masque … toutes ces petites choses qui font monter la note.

Alors oui, c’est vrai aussi que je suis plutôt vernie puisque le prix de la location est raisonnable. Faut dire que je partage un appartement avec des cousins. Et puis, je ne pars pas à Courchevel ou à Megève.
Pour en revenir à notre jolie location, il est annoncé appartement sur la plaquette, mais moi, j’suis pas certaine que le mot soit bien choisi … parce que, dites moi, Messieurs les architectes de montagne, comment fait’on rentrer 6 personnes dans 40 m² ?? On m’explique ? Souhaitez vous la mort des familles après une semaine entassée dans un si petit espace ?
Là encore, on me réplique « au ski, tu skies. Tu restes pas dans ton appart » … c’est pas faux mais à ce que je sache, à la montagne, la nuit tombe aussi et à 17h, il fait nuit non ? On fait quoi après ? On squatte devant les remontées, les yeux embrumés parce que la journée est finie, emportant avec elle le plaisir de la glisse et cette sensation de liberté (si je veux faire grandiloquent, je fais grandiloquent ok ?)

Bon, tout ça, c’est sans compter les cours de ski pour les mioches, les forfaits, ces fameux sésame pour dévaler les pistes aux étoiles et la location du matériel et … et encore … bref, ça ne s’arrête plus.

Mais comment faites vous ? Oui, vous, les accrocs des stations, qui cumulent quand ils peuvent, vacances, week end, RTT … pour aller assouvir votre passion ?? Car moi, je le dis, skier est un luxe mes amis.

Quand je fais la liste de ce que je pourrais m’offrir à la place …

Adieu Darel

 Adieu Louboutin 

Adieu Lonchamp  Adieu Mauboussin 

Et vive le ski !!

creditphoto

 

9 commentaires sur “Comment j’ai cassé mon PEL pour aller skier

  • Répondre L'hiabitante de la p'tite maison sur

    Alors oui c’est un sport qui n’est pas donné, mais je ne connais pas meilleur plaisir que la sensation de la glisse. Comme pour tout c’est une question de priorité perso je me fous de m’offrir une paire de Louboutin (et pourtant dieu sais si j’aime les godasses!), si je peu partir quelques jours au ski à la place.
    Oui s’équiper peu couter cher. Mais comme l’on dit certains plus haut il existe des bons plans (bourses au ski, ventes privées, soldes…) mais ça demande de s’y prendre à l’avance pour ne pas avoir à s’y prendre à l’avance. En tout cas s’équiper pour le ski est un investissement, quand tu t’as achètes du matos, tu as intérêt a ne pas en faire qu’une seule fois dans ta vie…
    Pour les apparts, c’est bien là le défaut des séjours au ski, tu a l’impression d’être un cube Tetris, le but des promoteur est de mettre un maximum de gens dans un minimum d’espace… Bilan, quand tu pars au ski tu fais des poupées vaudou pour avoir un séjour idéal (ie.sans un seul jour blanc, sans nuage…) pour ne pas avoir à rester enfermé un journée entière dans ton m2 d’espace vital

    Bon séjour ! ^^
    Ps:Et tu vas skier où au fait?

    • Répondre JITC sur

      je n’ai pas cette passion pour la sensation de la glisse mais ça viendra peut être cette année, qui sait ?

  • Répondre Skieuse en herbe sur

    C’est sur que l’équipement ça coûte cher…
    Pour remédier à ça,dans ma petite ville, tous les ans il y a une « Bourse au ski » : on vend le matériel qu’on utilise plus (skis, pantalons, casques…) et tu peux en racheter d’occasions. Ça existe peut être chez toi aussi ? Par contre il faut bien fouiller et se lever tôt.

    Et pour l’hébergement, j’ai jamais trouvé mieux que de partir entre amis !
    J’avais l’adresse d’un chalet vers Gap, qui peut accueillir 12 personnes sans qu’elles se marchent dessus, et diviser 700 € par 10 c’est super avantageux 🙂
    Mais ça doit être dur à organiser avec des enfants ?

    Bref, quelques astuces qui te serviront peut être.

  • Répondre Jordane sur

    Tu vas t’éclater c’est beau, et l’air de la montagne fait un bien fou! Tu vas te sentir vraiment bien à la fin de ton séjour, échauffe toi bien, et vas y molo le premier jour! Va pas te faire mal… ENJOY!

  • Répondre Nathalie sur

    Quelle lucidité, rien à ajouter ! 😉
    J’ai eu la chance d’avoir une enfance heureuse avec beaucoup de sessions de ski l’hiver. Quand je reviens en arrière, je dis bravo à mes parents. Quand ils n’avaient pas assez d’argent et que ma sœur et moi étions encore relativement petites, nous y partions en camping car (c’était la mode à l’époque). Bon.. jusqu’au jour où nous avons fini à l’hôtel (chauffage cassé). Ensuite, nous avons plutôt fait de bons petits hôtels adorables et pas trop chers. Une année (je m’en souviens encore), nous avons suivi nos cousins dans un super hôtel 4 étoiles. Wouah !
    Bref, depuis… nous n’avons toujours pas emmené nos choupinets au ski, nous prenons pour excuse leur âge. En fait, c’est juste incroyablement cher, si l’on compte le voyage, l’hébergement, les habits, l’équipement (même à louer) et les forfaits. Sans compter la nourriture !
    Quand j’y pense, comment faisaient mes parents ? Ben tout simplement en économisant. Ma soeur et moi étions habillées de façon mignonne, mais pas luxueuse non plus. Ma maman achetait un habit quand il le fallait et non pour se faire plaisir ; elle nous faisait porter d’une fille à l’autre les mêmes habits, quand cela était possible. (Petite réserve aujourd’hui… les vêtements deviennent parfois des serpillères à la fin d’une utilisation par un enfant, merci la super qualité !).
    Bref… on repousse, mais il faudra bien y revenir un jour, au ski ! 🙂
    En attendant, AMUSE-TOI bien et reviens-nous avec de sublimes photos. Les paysages enneigés, c’est toujours tellement beau… PROFITE !
    Nathalie
    PS. Mais que m’arrive-t-il ce matin ? J’écris des romans… 😉

    • Répondre JITC sur

      @Nathalie @Flavie : merci de vos histoires, je me sens moins seule 🙂 Promis, je vous ramène plein de photos et certainement aussi, des histoires à raconter !!

  • Répondre Flavie sur

    Merci de me faire commencer la journée comme ça, qu’est ce que j’ai ri en lisant ton article parce que moi aussi je déteste le ski !! Je me retrouve tout à fait dans ces propos. Bon, ok, la montagne c’est beau mais c’est vraiment devenu inaccessible pour certains. Avant, avec mes parents, nous y allions tous les ans, limite 2 fois par an, et je me souviens que déjà à l’époque je n’aimais pas ça. Le truc qui m’a vraiment fait détester le ski ce sont les séjours avec mes cousins qui eux adorent aller skier, debout tous les matins à 8.00, sur les pistes à 9.00 et vas-y qu’on dévale les pistes jusqu’à la fermeture. En plus de cela, ce sont de vraies rattraques, c’est-à-dire qu’ils sont en bas des pistes en 3 secondes et 10 », et moi bah toujours la dernière qu’on attendait, mais oui mais pour moi la montagne c’est la neige, les sapins, les vues imprenables sur les montagnes enneigées (les raclettes aussi…) et non les pistes dammées, verglacées et les jours où tu skies à l’aveugle car il neige, il y a du blizzard et tu meures de froid sur le télé-siège par -20°c (si si -20°c, c’est du vécu !). Donc, aujourd’hui devoir payer une fortune pour souffrir du froid et rentrer cassée en 2 et ne plus sentir mon nez, oreilles et mains bah non, je préfère largement me faire un beau week-end à NYC ou autre à ce prix là !
    Bel article !

    PS: la dernière photo j’ai cru que tu me l’avais piqué dans l’album ‘Flavie fait du ski, ou pas.’ ! hihi

  • Répondre Corinne (Couleur Café) sur

    Bien tourné l’article ! J’aime :-))))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *