Gênes – Ligurie #2

Allez les Aminches, embarquez vite, on repart pour la seconde partie de mon séjour en Italie.

Souvenez-vous, nous étions restés à Bordighera, à quelques kilomètres de Gênes …
Je triche un peu puisque nous avons été directement aux Cinque Terre et que ce n’est qu’au retour que nous nous sommes arrêtés à Genova mais les exigences bloguesques et les règles élémentaires du storytellling font que je préfère garder le meilleur pour la fin !  Non pas que Gênes ne soit pas belle mais les Cinque Terre … quelle merveille.

Nous voici donc dans la ville de Christophe Colomb pour deux nuit et deux jours. C’est court pour cette ville !

Gênes, comment dire, c’est … une surprise de chaque instant !

Ce n’est pas une ville facile à aborder mais lorsque l’on s’en donne la peine, elle révèle des splendeurs et une ambiance si typiquement méditerranéenne que l’on se laisse gagner par son charme, en dépit même de cette horrible route qui passe juste au dessus de la ville.

Le port hyper moderne côtoie les ruelles minuscules, les toits-terrasse surplombent les hôtels particuliers, le gothique se mélange au médiéval … un véritable melting-pot-pot de culture et de saveurs.

Le cœur de la ville est intense, très populaire, très animé et se promener dans les ruelles si étroites que les volets se touchent d’un mur à l’autre est un vrai plaisir à condition de lâcher prise et de se laisser porter par la douceur de l’Italie.

D’anciens palais aux églises, de vues imprenables sur la mer aux musées, laissez-vous tenter !

Pour le logement, une petite adresse pas mal du tout, l’hôtel Cit Britannia, à deux pas du centre historique, propre et bien tenu, petit déjeuner un peu répétitif mais bien servi à un prix correct.

Quant aux restaurants testés, je vous conseille l’Antica Trattoria Maria Del Porto, placée directement sur le port, qui sert une cuisine savoureuse avec un accueil adorable, un bon rapport qualité/prix qui nous a servi pour un restaurant que nous pensions uniquement destiné aux touristes.
Il n’en est rien, la Trattoria étant pleine de Génois.
Le restaurant a même servie de décor à un film de Jean Gabin à la fin des années 40 🙂

Et si vous voulez manger sur le pouce, la ville regorge de vendeurs de foccacias délicieuses et de farinata, la spécialité – une galette salée très fine, à base de farine de pois chiches, d’eau, de sel et d’huile … un délice !

Pour le reste, il suffit de suivre les photos.

Genova

Gênes

Gênes

Gênes

Gênes

Gênes

Gênes

Gênes

Gênes

Gênes

Gênes

Gênes

Gênes

Gênes

Gênes

Ligurie

Gênes

Gênes

4 commentaires sur “Gênes – Ligurie #2

  • Répondre Ciccia&Cerva sur

    Gênes, le coup de coeur en Italie. La ville qui m’a donné envie de découvrir l’Italie toute entière (Amélie)

  • Répondre Renato Lehmann sur

    Cette ville de Gênes est superbe toutes les photos sont sublimes

  • Répondre Ecuries de M. Untel sur

    Très joli reportage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *