Faut-il REtourner au salon des blogueurs voyage ?

Finalement, retourner au salon des blogueurs voyage, est-ce bien nécessaire ? 

L’année dernière, je faisais mon entrée au salon des blogueurs voyage, presque sur la pointe des pieds, un peu timidement, ne sachant pas vraiment à quoi m’attendre.
Je vous avais fait part de mon retour enchanté du #wat17, aussi bien au niveau des rencontres entre blogueurs que des rencontres avec les professionnels.
J’avais en effet, eu pas mal de bons retours sur mon blog et j’ai pu nouer de jolis partenariats tout au long de l’année. Toutefois, ces derniers mois de blogging m’ont également appris que je pouvais mettre en place des collaborations sympas sans même rencontrer les destinations de visu et que par mail, les contacts se faisaient également assez facilement, pour peu que notre univers colle avec la destination et que celle-ci soit ouverte aux échanges.

Je ne fais pas offense à Xavier Berthier lorsque je dis ça, mais il n’est pas obligatoire de passer par le Wat pour mettre en place des opérations avec les territoires. Je connais des blogueuses qui n’ont jamais mis les pieds au salon des blogueurs voyage et qui ont bien plus de partenariats que 10 blogueurs habitués du Wat réunis !

Aussi, la question se pose légitimement de savoir si retourner au salon des blogueurs voyage, organisé tous les ans depuis 5 ans est vraiment judicieux.
Je me suis posée réellement la question lorsque j’ai vu dans la liste des exposants, certaines des mêmes destinations que j’avais rencontrées l’année passée. L’Ardèche, le Beaujolais, la Loire, Saint Malo, VisitBritain, le Nouveau Brunswick …

Retourner voir les territoires avec lesquels j’avais déjà travaillé, pourquoi faire ?
Retourner voir les territoires qui n’avaient pas accroché avec mon blog, pourquoi faire ?

Pourquoi retourner au salon des blogueurs voyage ?

Une année passe vite et finalement Saint Malo, ce n’est pas si loin que ça. Hormis les cas où les responsables des relations presse/influenceurs des territoires changent, nos mails restent légitimes bien plus que 12 mois. Et perso, je n’ai aucun souci à écrire à un destinataire avec lequel je n’ai pas échangé depuis plus d’un an.
Lorsqu’on travaille son réseau, on nous dit toujours que l’on peut activer son réseau jusqu’à 5 ans en arrière … aucune raison que cette règle ne fonctionne pas en matière de blogging n’est-ce-pas ?

Là où le Wat fait fort, c’est qu’il a réussi à devenir un rendez-vous qui surpasse la seule mise en relation avec les professionnels du tourisme et les blogueurs.

Les conférences du salon des blogueurs voyage

L’année dernière, j’avais été un peu critique au sujet des conférences qui m’étaient apparues souvent trop généralistes et pas assez avancées. Notez que j’ai fait la même remarque à propos du salon e-tourisme de Saint Raphaël …

Comment ça, je ne suis jamais satisfaite ?

Pour donner moi-même de temps en temps des conférences sur le marketing d’influence et faire des formations régulièrement sur les réseaux sociaux, je sais que donner satisfaction à un large public est une tâche ardue. Différence de niveau, différence d’objectif, les uns sortent frustrés de ne pas avoir assez appris, les autres sortent démotivés par trop de nouvelles informations …

Cette année, l’équipe du salon des blogueurs voyage a bien bossé avec des conférences par niveau et des conférences qui se répétaient sur 2 jours, nous permettant de ne rien louper.

Je retiens cette année particulièrement, la conférence de Nicolas sur le référencement niveau avancé et toujours celle de Lucie sur Pinterest.

Faut-il retourner au salon des blogueurs voyage ?

Faut-il retourner au salon des blogueurs voyage ?

A noter que la conférence la plus intéressante à laquelle j'ai assisté cette année était une conférence spéciale exposants ... En tant que blogueurs, on ne pense pas forcément à assister à ces rendez-vous mais elles sont souvent passionnantes et permettent de vraiment comprendre les attentes des pros.
Là, la conférence portait sur le retour d'un hébergeur professionnel et j'ai pu avec Alexandra, répondre à pas mal d'interrogations des professionnels présents dans la pièce. De notre côté, nous avons pu comprendre un peu plus facilement les craintes des professionnels du tourisme face à notre activité de blogueuse.

Autre conférence destinée aux exposants, celle de Marie-Julie sur la différence entre blogueurs et journalistes. Passionnant !

Retrouver les copains blogueurs et exposants

Voilà une excellente raison de retourner au salon des blogueurs de voyage !! Si l’année dernière, je connaissais peu de monde et j’avais été plutôt timide, entre les blogtrips faits ces derniers mois et les contacts noués sur les réseaux sociaux, j’ai passé mon salon à faire des bisous et des câlins !!
Tellement que lors de la première soirée, j’en ai presque oublié de manger. Le rosé aidant, c’est en titubant que j’ai regagné le bus de retour :/

Faut-il retourner au salon des blogueurs voyage ?

Ah Hugo !!!

Faut-il retourner au salon des blogueurs voyage ?

Vanessa, Eloise et Luc sur notre beau vélorail : un souvenir monumental !

Alors non seulement j’ai revu plein de copains et copines blogueurs.ses mais cette année, j’ai noué de vrais beaux contacts avec des professionnels, vus chez eux, sur leur territoire mais aussi lors d’autres salons pro.
Cécile, Céline, Sakina, Florence … elles sont devenues mes copines de cœur et j’ai adoré passer un moment avec elles ♥ ♥ ♥

Faut-il retourner au salon des blogueurs voyage ?

Faut-il retourner au salon des blogueurs voyage ?

Céline, ultra-connectée. Heureusement que Sakina est là 😉

Je n’oublie pas évidemment les soirées du Wat qui ont été cette année particulièrement exceptionnelles, tout comme le blogtrip de pré-salon qui m’a menée sur les traces de Pierre Soulages – nous en reparlerons bientôt.

Les professionnels du #Wat18

Je vous disais plus haut que certains professionnels reviennent d’une année sur l’autre. Dit comme ça sur le papier, ça ôte de l’intérêt du salon c’est sûr … sauf que

  • de nouvelles destinations font leur apparition chaque année
  • on n’a pas forcément le temps de voir toutes les destinations qui nous tentent en un seul salon
  • notre blog évolue …

Cette année, ma démarche de blogueuse voyage était différente de celle de l’année dernière. J’ai été plus restrictive dans mes choix des rencontres et si lors du #wat17 j’avais blindé mon planning, cette année, j’ai ciblé les territoires qui me tentaient vraiment et surtout auprès desquelles je pouvais proposais un vrai projet.

Forcément, lorsqu’on se professionnalise, on réfléchit autrement ses partenariats. Je suis depuis quelques temps dans une démarche de qualité plutôt que de quantité et j’ai vraiment envie de pousser plus loin les collaborations.
Proposer un ou deux billets de blog à une destination c’est bien et je continuerai à le faire mais j’ai très envie d’aller au-delà … On verra bien dans les prochaines semaines où me mèneront mes réflexions actuelles, mes idées et surtout si je trouve l’énergie pour les mener à bien.

Aussi, j’aurai très certainement cette année moins de collaborations mais je les espère toujours un peu plus pertinentes pour les territoires, et pour vous, lecteurs et lectrices qui me portez de votre bienveillance depuis 2012 déjà.

En revanche, si je rentre de Millau avec certainement moins de partenariats à venir, je reviens aussi avec de nouveaux clients, mon activité de communication digitale ayant trouvé écho auprès de professionnels de l’Aveyron.

Comme quoi, tout peut arriver au salon des blogueurs voyage

Alors sans surprise aucune, à la question faut-il retourner au salon des blogueurs voyage, ma réponse est un grand oui.
Où signe-t-on pour une troisième édition ?

La seule réserve que j’émettrais est la grande fatigue ressentie après 2 nuits à 5 heures de sommeil et 3 jours à un rythme très soutenu. C’est que faire des bisous et des rencontres, ça épuise !!

Et une dédicace particulière à toute l’équipe de l’Aveyron, sans qui cette édition n’aurait pas été la même !

Faut-il retourner au salon des blogueurs voyage ?

Photos : Copyright We Are Travel
Nico Gomez Photographe

Tu peux m’épingler 😉

salon des blogueurs voyage

15 commentaires sur “Faut-il REtourner au salon des blogueurs voyage ?

  • Répondre Marlène sur

    Merci d’avoir partagé ton expérience lors de cette édition WAT. C’est toujours intéressant d’avoir ton point de vue sur LA question.
    J’avais suivi cette édition en Aveyron virtuellement et les soirées avaient l’air en effet, phénoménales !
    A peut-être l’année prochaine Olivia au Wat, ou ailleurs ! Si tu passes par Paris, dis le moi 🙂 Gros bisous
    Marlène

  • Répondre Corinne sur

    Moi je rêve d’y aller, pour rencontrer des personnes passionnantes et découvrir de nouvelles destinations. Ma candidature n’a pas été acceptée cette année, je recommencerai l’an prochain. Mais je trouve que pour toi cela a été une belle expérience au vu de ton parcours cette année. Ce serait super d’y aller ensemble ! Belle journée

    • Répondre Magali themouse sur

      Pareil que Corinne… mais je suis trop lifestyle parait il… très sectaire le monde des blogueurs… si on est dans une case… on a du mal à en sortir!
      Mais comme tu dis, je négocie direct aussi heureusement!… mais c’est dommage car cela permet d’échanger entre blogueurs aussi ce genre d’evenement Et le siweb était parfait pour moi du coup… 😜

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Persévérer. Toujours 🙂

  • Répondre Solange sur

    Ah, le WAT y participer ou pas ? Grande question qui revient chaque année. J’en suis à ma 3eme participation. Si les deux premières années, je venais pour les éventuels partenariats, maintenant, c’est bien plus clairement pour retrouver des blogueurs que j’apprécie et en rencontrer de nouveaux. les éventuels partenariats sont une récompense supplémentaire. Il est toujous difficile en sortant d’un WAT de savoir si des collaborations vont se faire. En dehors des retrouvailles que j’adore et de l’ambiance festives des soirées, j’aime découvrir une nouvelle région, de nouvelles personnes et échanger sur un métier particulier et ses problématiques spécifiques. Donc, Olivia, sans doute au WAT19. Grosses bises en attendant.

  • Répondre Vanessa | Cash Pistache sur

    Vraiment d’accord avec toi Olivia et je suis aussi dans cette démarche de produire moins pour produire mieux. Il faut aller au cœur d’une destination pour en dénicher l’essence.

  • Répondre Chloé sur

    Merci pour ton retour. Il est vrai que je me suis intéressée au salon de loin car je ne pouvais pas m’y rendre cette année.
    J’espère pouvoir en faire au moins un, en attendant je prends contact par mail 😉
    Bonne journée
    Chloé

  • Répondre Rattana sur

    Hello,

    Réflexion intéressante. Je me posais la même question depuis un moment. Et je me souviens avoir annoncé à Xavier que la 5ème édition serait ma dernière participation. Au moment de l’annonce je le pensais vraiment… Pourquoi ? Bah moi en fait j’ai pas tellement de copains blogueurs et exposants comme toi (je veux dire pas de copains exposants, ils sont rares au Wat pour ma part) Je suis sur une niche tellement rare au Wat: l’Asie du Sud Est.
    Si je ne peux pas espérer travailler avec un OT territorial français (logique 🙂 ), alors je tente ma chance auprès des marques exposantes mais toutes les marques ne sont pas pertinentes pour mon audience ni même dans intérêts.
    Je me sens souvent comme un ovni parmi les autres blogueurs plus généralistes qui échangent sur les différents partenariats avec les OT qu’ils ont pu avoir. Mais chacun son domaine, ses possibilités , il faut savoir s’adapter et non pas aller chercher d’un seul côté 😉

    Un peu déçue au niveau des partenariats pour ma part, mais contente de revoir le Wat organisateur, blogueurs, des exposants, d’assister à des conférences… Et puis même si notre blog ne peut pas intéresser le monde entier. Participer au Wat c’est quand même une expérience et avoir une visibilité supplémentaire 🙂

    Cette édition de l’Aveyron m’a vraiment surprise. Je pensais que c’était mort dans cette région, pas beau… 😀 L’organisation du salon, les surprises, l’ambiance etc eh bien j’y retournerai.

    Pour résumer: je dirai pour revenir au Wat tout dépend des attentes de chacun, de ses objectifs et envies 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *