Comment mieux consommer sans prise de tête ?

Je vous présente les petits gestes que j’ai mis en place au quotidien pour mieux consommer. Ils sont garantis simples, efficaces et sans prises de tête !

Et si je les fais, tu peux les faire aussi !
Il n’est ici nulle question de jugement, de perfection ou encore de culpabilisation – vivant en campagne et utilisant trèèèès souvent ma voiture, je suis loin d’être parfaite. Mais je m’aperçois que lorsque l’on souhaite diminuer son impact sur l’environnement, tout le monde ne sait pas très bien par où commencer. Parfois même l’on pense que tout cela est bien compliqué. Or, il n’est rien de plus simple que de changer certaines de ses habitudes pour des pratiques plus respectueuses.
Nous sommes bien d’accord que ces gestes là, s’ils ont leur importance, ne feront pas basculer la situation mondiale et si j’ai très longtemps été adepte de la théorie des petits pas, je n’y crois plus tellement aujourd’hui, tant l’état de la planète est inquiétant. Pour autant, ne rien faire me semble absolument criminel …

Si ma prise de conscience peut-être très douloureuse lorsque je pense au futur et surtout à celui de Gabriel, j’essaie de vivre ma transition écologique de façon joyeuse pour vivre mieux dans mon environnement.

Certains de ces gestes me sont tellement évidents qu’il m’a été parfois cocasse de les noter ici. Alors encore une fois, si j’ai pu changer mes habitudes, tu peux y arriver aussi.
Et tu verras qu’il s’agit la plupart du temps de bon sens. Bons sens paysan, bon sens citoyen … on l’appellera comme on veut mais l’écologie découle beaucoup de ces gestes que nos grands-parents faisaient naturellement et que nous avons oubliés.
Bon sens et économies car oui, consommer plus écolo revient à consommer moins cher.

Lâche tes bouteilles d’eau en plastique

Nous avons cette chance dans notre campagne, d’avoir une eau très neutre en goût, fraiche, sans mauvais goût de chlore. Aussi, à la maison, nul besoin de bouteilles d’eau en plastique. Je recycle des bouteilles de limonade en carafes.
Rien de plus simple.
C’était moins évident à Montpellier où l’eau est absolument dégueu. Il existe des filtres naturels qui peuvent résoudre ces soucis.

Pour l’extérieur, j’ai banni les petites bouteilles d’eau en plastique pour des gourdes durables et réutilisables.
On en trouve maintenant partout, à tout prix, des très belles, des très chères, des très simples, des colorées, des toutes simples …

gourde human green

Ma gourde filtrante Human Green qui m’a suivie au Maroc …

Ce geste est vraiment facile à intégrer dans sa routine et il est très facile à partager en famille. Tellement simple que je ne comprends pas pourquoi des petites bouteilles d’eau se vendent encore…

Ma prochaine étape : réfléchir à comment supprimer les bouteilles de coca que mon homme boit en quantité … Avez-vous essayé Sodastream ?

Les sacs à vrac, au marché, ça claque

Et pas qu’au marché d’ailleurs ! C’est vrai que dans ma campagne, je fréquente pas mal les marchés des petits villages où je trouve des fruits et légumes tout juste cueillis ou presque. Mais là encore, pas besoin de vivre dans les champs pour se mettre aux sacs à vrac.
Plus jolis, plus écolos, ils remplacent facilement les sachets en plastique des supermarchés et sont acceptés maintenant dans de plus en plus d’enseignes et même les grandes surfaces.

La seule difficulté est de ne pas les oublier dans le coffre de sa voiture ou dans son placard. Oui, c’est du vécu 🙂

Là encore, on en trouve très facilement aussi bien sur internet qu’en boutique. Les miens viennent d’une boutique Etsy et ils durent … Cela fait bien 3 ans que j’ai mes petits sacs et ils sont toujours en très bon état. Un achat durable et malin.

Ta lessive tu feras pour mieux consommer

J’adorerais faire ma popote naturelle pour de nombreux produits de la maison et de la salle de bain mais je ne suis pas très douée en DIY et je manque bien souvent de patience. Mais s’il est un produit que je fais toute seule comme une grande en 10 minutes, c’est ma lessive maison.
Vous trouverez des recettes partout sur internet, la mienne est la très basique à base de savon de Marseille, bicarbonate de sodium et cristaux de soude. Et basta !

Elle lave bien, sent bon (on peut rajouter quelques gouttes d’huiles essentielles bien que je trouve un peu dommage d’utiliser ces concentrés de plantes pour être noyés dans l’eau) et elle est très simple à faire.

Bye bye les liquides, on mise sur les solides

Autre piste pour mieux consommer, troquer tous ses produits liquides pour des solides. Bon, ce n’est pas forcément possible avec tous les produits mais pour la plupart, c’est possible.
Dans ma salle de bain, on trouve shampoings, produits nettoyants, crèmes pour le corps en version solide. En voyage, c’est un confort incroyable et ça permet de supprimer pas mal de plastique.
Yoan a sauté le pas sans difficulté et ne reviendrait pour rien au monde au gel douche traditionnel. Gabriel a un peu plus de mal pour le shampoing solide et comme il est capable, le bougre, de zapper l’étape shampouinage, je conserve pour lui un gros flacon de shampoing bio (j’achète en grosse contenance, ce qui réduit la consommation de plastique et réduit le prix aussi).

Voici quelques unes de mes marques préférées : la Manufacture du Siècle pour les savons, Comme Avant pour le karité solide, Lamazuna pour les shampoings …

Manufacture du siècle

 

Et je viens de recevoir pour ma cuisine, un pain de nettoyant vaisselle de la marque La Corvette. Encore une idée toute simple mais judicieuse.

la corvette savon vaisselle

Adieu les fringues jetables

Certainement que l’âge joue sur mes envies, mais les achats de fringues à jeter après 3 essayages ne me tentent plus du tout. Autant lorsque j’étais plus jeune, acheter une fringue pour une seule saison ne me posait aucun souci. Ce n’est plus le cas à présent.

Depuis quelques semaines/mois, je retravaille entièrement mon dressing. Ce qui me va, ce qui me plait, ce dont j’ai envie, l’impact sur l’environnement … je trie, je donne, je vends et je rachète un peu aussi.
Si l’on sait que la fabrication de vêtements est une cata pour la planète, on agit peu dans ce domaine. Faut reconnaitre aussi que les marques de mode éthiques, si elles ont fait beaucoup d’efforts, proposent des prix élevés, ce qui est logique : fabrication en France ou en Europe, matières plus nobles, créations en plus petites quantités, charges et salaires plus élevés … Le cercle vertueux mais coûteux !

Et comme je ne compte pas vider mon porte-feuille pour une chemise, je privilégie le seconde-main. Comme j’ai toujours aimé fouiller, chiner, aller en friperie à la recherche de la bonne affaire, ce renouveau pour les vêtements d’occasion me ravit. Par contre, attention,  ! Lorsque l’on commence à faire de bonnes affaires, on devient tout de suite plus exigeant sur les prix, les matières, les fabrications. Du coup, quand je vois des fringues à des prix exorbitants alors qu’ils sont fabriqués en Chine, je n’arrive plus à acheter, ce n’est plus possible. Surtout lorsque je vois l’immensité des fringues qui circulent sur les sites d’occasion, parfois totalement neuves.
Vinted est devenu mon ami, tout comme Emmaus, les ressourceries … Par exemple, j’y ai trouvé de superbes bottines la Botte Gardiane à un prix riquiqui !

Pour autant, on n’oublie jamais que la meilleure fringue est celle dont on a besoin et que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. Alors la seconde-main oui mais la seconde-main pour surconsommer, c’est non !

Bien entendu, j’achète encore du neuf. Mais je privilégie dorénavant les marques responsables ou du moins, qui ne prennent pas leurs consommateurs pour des jambons. Dernièrement, j’ai fait rentrer dans mon dressing une doudoune Patagonia, dont les valeurs sont vraiment engagées.

Patagonia veste
Une belle pièce technique qui a un coût mais qui va me suivre des années et surtout, dont j’ai une utilité évidente (vie en campagne, Mont Ventoux pas loin …toussa toussa).

Patagonia veste

Patagonia Etrias

Devant le Mont Ventoux

Elle provient d’un site que j’ai découvert il y a peu, Equipement aventure, qui propose un choix énormes de produits et fringues pour vivre le grand frisson en pleine nature. On y trouve du matériel de camping, des chaussures de randonnée, des sacs à dos … Une mine d’or pour les aventuriers, même en herbe avec la rubrique enfant !

doudoune Patagonia

Sur le Mont Ventoux

Se faire accompagner, c’est sympa !

Tu vois, mes petites astuces, ne sont vraiment pas compliquées. Elles prennent place dans mon quotidien à côté de tout un tas de petits gestes évidents : cuisiner, trier, consommer moins de viande, limiter l’avion, utiliser des pailles en bambou ou en métal, recycler …
L’on trouve aujourd’hui énormément d’articles sur le sujet et on peut très bien faire sa transition écologique soi-même grâce à ses copines, à des lectures bien choisies, des blogs … Mais si jamais, on ne sait pas trop comment mieux consommer, on peut se faire accompagner.

Il existe en effet de plus en plus d’ateliers qui se créent pour accompagner les individus au changement. A Carpentras notamment, la boutique de vrac Graines, nature et compagnie mais aussi Dans mon grimoire proposent des ateliers de fabrication de cosmétiques, produits d’entretien … Idéal pour se faire des copines, échanger autour d’un apéro et apprendre à être un peu plus responsable. Il y en a certainement dans votre ville, n’hésitez pas à vous renseigner.

Si vous ne voulez pas bouger de la maison, pas de souci, l’écologie vient à vous. J’ai découvert récemment la box Pousse-Pousse, une box zéro-déchet qui nous aide à nous débarrasser de nos mauvaises habitudes, tout en nous incitant à fabriquer nous-même.
Dans la première box reçue, j’étais invitée à fabriquer un tawashi, une éponge en tissu recyclée et dans la seconde, un beewrap, un tissu imbibé de cire d’abeille qui remplace le film étirable.
Une box maline qui peut inciter et aider à se tourner vers un mode de vie plus écolo.

box pousse-pousse

_____________________________________________________________________________________________________________________________

Voilà donc mes quelques astuces pour consommer mieux sans prise de tête, tout en faisant des économies.
Il reste des centaines d’autres gestes à faire pour avancer dans le bon sens. J’ai privilégié ceux qui me paraissent évidents et qui sont à la portée de toutes les familles.

_____________________________________________________________________________________________________________________________

mieux consommer

N’hésitez pas à commenter et partager avec nous les gestes qui vous paraissent essentiels et qui sont faciles à intégrer dans un quotidien familial.

4 commentaires sur “Comment mieux consommer sans prise de tête ?

  • Répondre Anne Landois-Favret sur

    Merci pour ces quelques petits conseils ! Il y a quelques mois, j’ai pris une gourde métallique, j’ai aussi viré tous les produits de salle de bain avec des produits nocifs (perturbateurs endocriniens par exemple …). J’y vais étape par étape. A Noël, on m’a offert cette éponge japonaise, pas encore testée. Je suis bien intéressée pour faire ma lessive moi-même, il faut que je me documente ! 😀

  • Répondre Eurydice sur

    J’ai troqué les savons liquides et gels douche pour du savon solide, bien meilleur pour ma peau en prime. Par contre le shampooing solide, c’est une catastrophe. J’ai essayé plusieurs marques, j’ai persévéré mais….au bout d’un mois de cheveux secs et poisseux (si, si, c’est possible !) j’ai craqué et je suis retournée au shampooing liquide (sans sls, sans paraben ni silicone tout de même ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *