Le #debatdumardi : montrer ses enfants sur internet

La semaine dernière, je vous parlais de mon projet de lancer des débats réguliers sur le blog, autour de sujets un peu sensibles, sur lesquels je n’avais pas envie juste d’exposer mon point de vue mais bien de vous entendre et d’échanger avec vous.

Que ce soit par les commentaires ici ou sur les réseaux sociaux, vous avez été nombreuses et nombreux aussi à marquer votre enthousiasme et votre volonté de voir ce que ça pouvait donner. Merci donc pour votre allant, c’est toujours hyper agréable d’avoir des lecteurs et lectrices à l’écoute de ses idées.

Voilà donc ce premier sujet que j’ai en tête depuis un moment. J’avais écrit un billet il y a quelques mois, jamais publié, effacé, puis réécrit et toujours pas publié et effacé … c’est le moment où jamais je crois d’écrire, de publier et d’en discuter avec vous 🙂

                                   Je vous rappelle les règles : courtoisie, bienveillance, respect. On peut ne pas être d’accord,
exposer des points de vue différents, débattre sans attaquer, sans s’écharper et sans jugements personnels.

Les jolis minois de nos enfants sur la toile

Aahh ! le sujet délicat des enfants sur Internet ! commencer par une mièvrerie cette rubrique débat aurait-été une erreur n’est-ce-pas ? autant commencer directos par un sujet qui divise.

Sur la Toile, on trouve celles et ceux qui partagent volontiers les photographies de leurs enfants, celles et ceux qui refusent catégoriquement et celles et ceux qui le font avec parcimonie.

Personnellement, j’appartiens à la seconde catégorie, je ne montre pas mon fils. Les seules photos que vous avez vu de lui sont celles où il est de dos, grimace, porte un masque de déguisement ou des lunettes sombres. Et lorsqu’un ami ou la famille poste une photo où il figure, nous demandons à ce qu’elle soit retirée.

Je vais vous expliquer pourquoi.

Vivons heureux, cachons nos enfants

Une blogueuse humeur/lifestyle qui parle de sa vie à coup de billet de 1000 mots et qui utilise cette maxime, c’est un peu fort de café me direz-vous.
Vous avez raison et si je ne montre qu’une partie infime de ce que je suis sur le blog et les réseaux sociaux, force est de constater que je me dévoile facilement. Mais il ne s’agit que de moi, adulte majeure, consciente des limites d’internet et de ses risques.

Mon fils est un enfant et si je l’aide – avec son papa, nos familles, ses amis et nos proches – à se construire une identité, je ne conçois pas de lui créer une identité virtuelle sans qu’il puisse faire ses choix, sachant que cette identité le poursuivra des années durant.

Leur créer une identité virtuelle

On le sait tous et toutes, les mentions, photographies, discussions … ne disparaissent jamais sur internet. Même si elles ne sont plus visibles, elles restent là et sont susceptibles d’être rafraîchies. Au risque que cela soit au pire moment de sa vie.

A l’heure où les recruteurs scrutent ce qu’il se dit de nous sur les réseaux sociaux, comment gérer dans quelques années les éléments, traits de caractère qu’un recruteur moins malin que les autres pensera avoir perçu de notre enfant – devenu alors un jeune adulte – alors que nous nous extasiions sur sa profonde maladresse, sur son dégoût de l’école et de l’autorité, sur sa passion pour la destruction du matériel scolaire.

Je vous vois sourire en disant “oh là là, elle exagère ! le temps qu’il grandisse, il aura changé ce minot et puis les informations auront disparues et puis les recruteurs savent bien que les bêtises d’un enfant ne sont celles qui feront l’adulte …” Oui peut-être. Ou peut-être pas.

Je ne sais pas aujourd’hui quels sont les risques de cette identité virtuelle que nous bâtissons à nos enfants – sans leur accord la plupart du temps. Ces risques, même minimes, je ne veux pas les prendre.

Nous décidons pour nos enfants oui mais …

En tant que parents, nous prenons tout un tas de décisions pour nos minots. Normal après tout, ils sont petits, ils ont déjà du mal à aller se brosser les dents tous les soirs.

Mais à bien y penser, c’est vertigineux, ces décisions prises pour eux, contre eux presque.
Si notre rôle est de leur apporter des limites, nécessaires à leur construction, n’est-il pas aussi de respecter leur choix lorsque cela touche un sujet qui ne relève pas de leur éducation stricto sensu ?

Il me semble que peu de parents qui présentent leurs enfants mineurs sur internet leur demande leur avis. Alors oui, ces petits sont parfois trop petits pour donner leur opinion et n’ont pas du tout la réflexion nécessaire et la compréhension de ce qu’est internet pour choisir mais justement, à défaut d’avoir leur accord éclairé, ne devrait-on pas s’imposer de s’abstenir de publier ce qui les concerne ?

Internet et ses dangers

Aujourd’hui où les paroles se libèrent, comment ignorer les dangers d’Internet ?
Il y a peu, une nana témoignait dans un groupe Facebook qu’une autre lui avait “volé” l’identité de son enfant. Oui, vous avez bien lu !
Une femme certainement en mal de famille ou de reconnaissance ou de je ne sais quoi, s’était créé un compte Facebook avec la photo de l’enfant de la première en le faisant passer pour le sien. C’est dingue non ?!

J’imagine le choc de la maman qui a vu la photo de son enfant sur le profil d’une autre !!

Je refuse de vivre ça ! Même si je le concède, la déviance doit être isolée.

Comment ignorer ou oublier que des prédateurs se repaissent des réseaux sociaux pour calmer leurs ardeurs tordues ?
Brrrrr, penser à un malade penché sur la photo de mon enfant me donne des frissons d’horreur !  Et je refuse de vivre ça !

Se priver de partager son bonheur d’être maman

Alors oui, il y a de ça et je vous avoue que je suis parfois tentée de montrer des photos de mon Loulou. Forcément, c’est le plus beau du monde et sa bouille est craquante alors je comprends les mamans et les blogueuses qui nous montrent leurs bambins.

Je suis moi-même des blogueuses dont les enfants sont à la base de leur écriture et pour certaines, leur blog est une merveille de douceur et de sincérité. Elles sont touchantes, tout comme leur vie de famille, si joliment imparfaites et si émouvantes. Leur espace sont autant d’albums de famille qu’elles pourront montrer à leurs enfants lorsqu’ils auront grandi. Certains en seront heureux. D’autres leur en voudront peut-être d’avoir dévoiler quelques uns de leurs secrets de petites filles et de petits garçons.

Mais je ne peux m’empêcher de me demander aussi où est la part de mise en scène de la famille. En effet, lorsque l’on blogue, et que cela fonctionne en partie parce que les photos de ses enfants touchent le public, j’imagine qu’il est difficile de revenir en arrière, vers un peu plus d’anonymat.

Est-on alors réellement maître de l’image de ses enfants ? Celle-ci n’est-elle pas plus dictée par la demande des lectrices que par son envie de maman blogueuse ?


Autant de question que je laisse ouvertes pour vous permettre d’y répondre et de me donner votre avis.

Dévoilez-vous vos enfants sur la Toile ? Qu’en pensez-vous ?

Je vous invite à partager ce billet de la façon dont vous le souhaitez, si le sujet vous parle et si vous avez envie que votre entourage puisse réagir également.

Et pour répondre à Céline, vous pouvez bien entendu répondre à ce sujet par un billet sur votre propre blog ! C’est même une excellente idée ! Juste, n’oubliez pas les #ledebatdumardi et #droitdereponse que je puisse ensuite faire une synthèse de toutes nos discussions 🙂

Bon débat et n’oubliez pas : la bienveillance avant tout 🙂

photos enfants internet

43 commentaires sur “Le #debatdumardi : montrer ses enfants sur internet

  • Répondre Joanna vendredi 15 septembre 2017 sur 18 h 18 min

    Je débarque ici avec quelques mois de retard, mais je trouve cet article très intéressant 🙂 N’ayant pas encore d’enfants, je n’avais pas vraiment d’avis tranché sur ce sujet. Les réseaux sociaux sont des super outils qu’il faut savoir maitriser pour ne pas se retrouver dans de mauvaises situations. Par ex, je suis contente de pouvoir voir mes petits cousins et cousines via les comptes insta « privé » des membres de ma famille – mais quand la diffusion s’étend au delà du cercle familial, pour ma part, c’est une grande prise de risque et là il faut faire très attention (sécurité, image de l’enfant etc). J’ai vu le témoignage d’une certaine blogueuse « influente » qui a cessé d’exposer ses enfants suite à une fan un peu trop envahissante qui est allée jusqu’à la sortie de l’école. C’est quand même inquiétant !

  • Répondre Rachel mardi 13 juin 2017 sur 10 h 05 min

    Je retombe sur cet article et pour moi, c’est niet : pas question d’afficher les enfants sur internet. Quand je vois que la nouvelle mode Instagram c’est d’afficher des enfants de moins de 10 ans (parfois même de moins de 5 ans) jouant les starlettes devant l’appareil… ça me désole pas mal. Ça vient à coup de « oui mais il s’amuse et il est d’accord » mais déjà d’une, heureusement que tu ne le forces pas ! (encore que) et de deux, d’où à cet âge tu sais ce qui est bon pour toi et ce que tu ne regretteras pas par la suite ? Vraiment les enfants sur internet, ça ne passe pas du tout avec moi.

  • Répondre Milune mercredi 13 avril 2016 sur 13 h 36 min

    Alors je n’ai pas d’enfant et du coup je n’ai pas vraiment d’avis sur la question. Je suis mitigée en fait, je pense qu’il y a du pour comme du contre. Le pour c’est que je pense que le jour où je serais Maman si ça arrive vu que je suis très réseau sociaux, blog etc … et que comme tu le dis si justement on trouve tjs que notre enfant est le plus beau, je pense que j’aurais du mal à ne pas partager DU TOUT de photo de mon enfant, après je ferais attention, pas de photo où il est sur le pot, pas de photo humiliante où il est en train de faire des bêtises par exemple.
    Quand au risque qu’un fou ou une folle qui s’empare des photos de notre enfant en faisant croire que c’est le sien c’est clair que ça fait peur, mais il y a une chance sur combien? C’est comme se faire enlever son enfant il n’y a pas bcp de chance mais évidemment quand ça arrive à nous c’est la fois de trop !
    En tout cas débat intéressant !

  • Répondre Peut-on vraiment bloguer anonymement ? dimanche 3 avril 2016 sur 11 h 00 min

    […] Il y a de nombreux domaines de la blogosphère où il n’est pas indispensable de montrer son visage (cuisine, voyage, blogging, web, humeurs, dessin, lecture, déco, DIY, cinéma, politique, culture…). Au final, là où on se pose vraiment la question de montrer son visage est la sphère féminine avec la mode, la beauté et puis aussi la sphère maman avec l’épineuse question de l’image des enfants. […]

  • Répondre Cleophis mardi 22 mars 2016 sur 11 h 46 min

    Céline, ton point de vue est très intéressant, je suis curieuse de lire ton article plus approfondi.
    Patrick, on ne parle pas de ne faire aucune photo non plus. Là on parle de diffusion. Imaginons prendre la photo d’un nouveau-né, en faire 3000 exemplaires et les jeter en pleine ville du haut d’un immeuble. Tout le monde pourrait en faire ce qu’il veut et c’est là que le bât blesse, en tout cas pour moi. Les photos sont par défaut à usage privé et familial, ensuite on peut les diffuser si on a l’accord de toutes les personnes présentes.

  • Répondre isabelle lundi 21 mars 2016 sur 19 h 08 min

    bonjour, je suis une mamie de 54 ans, et les enfants comme dit dans l’article , ne restent pas des enfants toute leur vie …. imaginons ( et ça arrive ! ) que arrivé à l’âge adulte , ce mignon bambin se fâche avec ses parents . Imaginons que pour une histoire X ou Y, la situation se dégrade et que la brouille de départ finit par une rupture définitive entre les protagonistes ( parents – enfant ) , ce dernier tombe sur des choses laissés par ses parents sur le net , il juge ses photos , commentaires , ect dégradant pour lui et contraire à son intérét , qu’est ce qui pourrait alors empêcher cet enfant devenu adulte de porter plainte ? peut être un délai, laissé par les années qui ont passés , mais la législation a t elle envisagée le cas de figure , qui risque d’arriver ? comment la société va t elle alors gérer cela ? nul ne peut le prévoir. mais à mon avis cela risque d’arriver. laissons les photos de nos enfants dans les tiroirs du cadre privé .

  • Répondre Madagascarian mercredi 16 mars 2016 sur 13 h 50 min

    coucou,

    j’adore ce concept de demander notre avis et j’ai pris plaisir à lire cet article. Pour ma part, je trouve qu’on a pas à exposer nos enfants (bien que je n’en ai pas encore) sur internet, parce que ça reste dangereux et ça reste toujours quelque chose d’assez mystérieux, je me rapelle des article où les mamans se plaignaient de s’être fait voler les photos de leurs bébé ou autres sur les réseaux sociaux et je trouve ça dommage :/ mais je pense qu’il est mieux de prendre des précautions au risque d’avoir des problèmes par la suite ! 🙂
    des bisous 😀

  • Répondre La Carne mercredi 16 mars 2016 sur 13 h 31 min

    pas de photos des frimousses des enfants sur le blog, ni sur la page du blog. Juste quelques unes sur mon compte privé où il n’y a presque que la famille. C’est déjà sans doute trop. J’avoue que parfois j’ai eu envie… dans l’euphorie d’un bon moment… de mettre le cliché qui allait bien sur la toile… et puis non. Maintenant que le 10 ans a 10 ans, il a eu son mot à dire. Il ne veut pas. Ça règle mon problème. Le jour où il changera d’avis, on en reparlera. Mais pour le moment c’est non… ni eux, ni moi, ni l’homme. Je me pose souvent la question de l’anonymat. Mon avis n’est donc pas tranché… il peut changer… mais là, tout de suite, maintenant, ça me va bien! 🙂

  • Répondre Tribulations d'une quinqua mercredi 16 mars 2016 sur 11 h 08 min

    Patrick, je suis d’accord avec toi : EDUQUER d’abord ! Mais, quand on éduque on se doit de montrer aussi l’exemple. Si l’on apprend à ses enfants de ne pas faire n’importe quoi avec leur image, il faut aussi ne pas faire n’importe quoi avec leur image.
    Sur les photos de classe, de clubs sportifs en général les enfants sont pris d’assez loin, pas de gros plans sur les visages et ce n’est pas nominatif (au départ).
    Je pense qu’il faut faire les deux éduquer, expliquer et faire soi-même attention à ce que l’on fait avec les photos de nos enfants.

  • Répondre Weena mercredi 16 mars 2016 sur 11 h 00 min

    Hum, le débat est passionnant … et je suis aussi un peu entre deux chaises : je publie avec parcimonie, toujours en mode privé, des photos où l’on ne voit pas son visage, sur les réseaux sociaux. Sur mon blog, quand il y a des photos, c’est aussi visage non visible et avec un pseudonyme (pour moi, comme pour lui). De même son prénom n’est pas sur fb, juste la première lettre … ce qui embête parfois certain amis qui avaient oublié son prénom XD. Je fais aussi attention à ce que je poste, pas de photos « dégradantes » (genre le premier pipi sur le pot, ça peut rester en famille), ni de commentaire qui pourrait être nuisible plus tard (comme l’exemple de l’école).
    Par contre, j’envoie chaque mois une sélection de photos à ma famille … à priori, c’est privé … mais je sais très bien que google les regarde, que je pourrais me faire hacker ma boite mail :-s … ne parlons pas du drive, si pratique pour les vidéo …
    Bref, il y a des photos de mes enfants avec parcimonies sur la toile et j’espère avoir suffisament de discernement pour qu’ils ne puissent pas m’en vouloir plus tard.

  • Répondre Lencrebleue mardi 15 mars 2016 sur 22 h 16 min

    C’est  » marrant  » que tu abordes ce sujet car j’en ai moi meme parlé sur mon blog il y a quelques semaines.
    https://lencrebleue.wordpress.com/2016/02/26/%e2%98%ae-et-ton-enfant-il-en-pense-quoi/

    Pour ma part, je ne comprends pas les parents qui affichent à tord et à travers leur enfant. Ils ne sont pas responsables.

  • Répondre Cendra mardi 15 mars 2016 sur 19 h 57 min

    Et bien, en ce qui concerne ce sujet qui peut faire débat, j’adhère à tous tes arguments, ni plus ni moins. J’ai également choisi de ne jamais montrer mon fils sur mon blog, pour toutes les raisons que tu développes, son image lui appartient, il y a des dingues sur le net, et je suis très attachée à l’intimité de notre vie. Alors raconter notre quotidien me permet de rester anonyme et libre, tant que ce quotidien ne peut être rattaché à des visages!
    Merci pour cet article 🙂

  • Répondre Kleo mardi 15 mars 2016 sur 19 h 45 min

    Bonjour ! Je me permets de commenter alors que je découvre votre blog. Je suis totalement d’accord avec vous, je n’ai posté que deux photos de ma fille sur Facebook : une à sa naissance et une autre quelques mois plus tard (et je pense la retirer un jour ou l’autre). Les raisons qui vous poussent à « cacher » votre enfant d’Internet sont aussi celles qui m’animent, car je reste convaincue qu’on ne maîtrise jamais totalement ce qui est diffusé sur la Toile… Par ailleurs, j’ai eu du mal à tomber enceinte, et je garde le souvenir d’une vive souffrance devant toutes ces photos de nouveaux-nés adorables et de mamans comblées et souriantes, alors que mon test de grossesse restait désespérément négatif. Du coup, je pars du principe qu’au moins une personne dans mon entourage subit la même situation en silence…
    La seule entorse que je me suis permise, c’est en abordant les problèmes de santé de ma fille (elle souffre d’une luxation congénitale de la hanche) : nous avons sélectionné, son père et moi, quelques photos d’elle, souriante malgré les traitements assez lourds, pour montrer aux autres parents que, dans ces circonstances, leurs enfants gardent le moral (bien plus que nous, d’ailleurs). A chaque fois, les photos servaient à illustrer des articles de blog en lien avec cette affection.
    Bonne soirée !

  • Répondre Jessica mardi 15 mars 2016 sur 19 h 24 min

    Bon, je fais partie de celles qui n’ont pas d’enfants (bonjour!) et de celles qui râlent un peu quand elle voit passer des photos de bébés, enfants en boucle 😉 (mais ça va, je m’y fais). Il y a encore quelques mois, je n’avais pas d’avis sur la question jusqu’à ce que je lise un article sur l’identité numérique. Je suis en partie issue d’une formation sur le web, l’identité numérique ça me parle et en lisant ça, je me suis dit qu’effectivement, on impose à nos enfants avant même qu’ils aient conscience que ça existe une identité numérique. C’est assez fou rien que d’y penser. Après, je peux comprendre qu’on ait envie de montrer ses enfants et en tant que tata, voir des photos de mon neveu et de ma nièce par internet, c’est un bon moyen de voir qu’ils grandissent bien. Au final, je crois qu’il faut faire au mieux, selon ses valeurs et ses convictions et faire au mieux aussi pour que cela se passe bien pour les enfants. Je me suis posée la question de savoir si j’avais un jour un enfant, si je devais ou pas poster des photos. Là, tout de suite, je dirais plutôt non mais qui sait ?

  • Répondre Patrick mardi 15 mars 2016 sur 17 h 59 min

    Que ce sujet fasse encore débat en 2016 m’inquiète. Tous les parents de jeunes enfants actuels ont majoritairement toujours connu internet dans leur vie. C’est un peu comme si la génération des babyboomers n’avait pas fait de photos de leur enfants de peur que leur âme ne soit emprisonnée dans la boite.

    On décide de leur religion, de leur nationalité, de leur classe sociale, du lieu de leurs études, mais ont les laisse décider sur ce sujet précis? Hyprocrisie.

    Pas de photo pour préserver leur vie privée? Donc interdire les photos de classe, les photos de groupe dans leurs associations sportives, les photos de leurs victoires en compétitions…

    Et surtout, je n’ai vu dans aucun des commentaires précédents, ni d’ailleurs dans les convesartions IRL d’explication cohérente à cette paranoïa proclamée. Un peu comme si ce n’était qu’une mode, la même mode qui oblige les achats en amap, l’affichage d’improbables contre-CGU en post dans Facebook, la peur du paiement en ligne…

    Vos données personnelles sont depuis des années connues de vos banques, assurances, et même des deux si elles sont filiales. De l’État. Ce que vous achetez, où, quand, depuis que vous avez une carte bancaire, elles le savent. Votre état de santé, vos problèmes, il le connaît. Mais peut-être faites vous une confiance absolue aux banques, et à l’État? Alors que Google et Facebook sont le mal.

    C’est à vos enfants de décider? Et qu’en sera-t-il lorsqu’il installera snapchat sur son smartphone à 12 ou 13 ans? Ah. Pas de smartphone? Bon courage pour le marginaliser dans la cour du collège…

    Alors, publiez, laissez publier, le débat n’est même plus là! Le débat est comment éduquer pour le faire au mieux. Éduquez. Ok, ça, c’est beaucoup moins facile.

  • Répondre Mademoiselle liline mardi 15 mars 2016 sur 17 h 47 min

    Je partage ton avis, et j ai trouvé ton article intéressant. Moi j ai envie de laisser le choix a nos enfants de se montrer ou pas. Une fois qu’ il saura et comprendra ce que cela implique. Belle journée

  • Répondre Mr. Caillou mardi 15 mars 2016 sur 17 h 26 min

    Pourquoi se retenir de publier. La question est « Que publier ? » et « A destination de qui ? »
    Pour ma part, j’ai une politique qui s’inspire du droit à l’image et répond aussi à la question « Qu’en dira-t-il dans dix ans ? »

    Je publie des images et des nouvelles de mon fils sur mon compte facebook perso, verrouillé à tout autre que mes amis (et même à certain d’entre eux) tout simplement pour garder un lien avec ceux qui sont loin. Sa vie privée est préservée par ces paramètres de confidentialités que je contrôle régulièrement et il m’arrive même de faire du ménage dans les photos. Ces images et histoires de sa vie sont TOUJOURS en mode privé, quel que soit le réseau.

    Par contre, il a aussi une vie publique, sous le pseudonyme de Ti-Cul. Il est modèle pour mes photos ou fait patie du storytelling de la vie de Mr. Caillou : mon histoire est aussi la sienne.
    Si le lien entre sa vraie vie et son image publique reste faisable, il demande un peu plus qu’une simple recherche. Il ne s’imposera pas à sa future vie numérique. Je préfère contrôler son image plutôt que de ne rien publier, car cela m’oblige à toujours à me poser les bonnes question.

    Vie privée et publication ne sont pas incompatibles, mais il faut consacrer du temps à y réfléchir.

    • Répondre La Fille de l'Encre lundi 4 avril 2016 sur 21 h 37 min

      Merci pour ton commentaire, il est très intéressant ! J’y reviendrai dans un prochain billet/synthèse !

  • Répondre charlotte moitessier mardi 15 mars 2016 sur 17 h 12 min

    C’est chouette cette idée de débats, bravo ! De mon côté, j’ai décidé de ne pas montrer mon petit bout de chou sur internet, que ce soit sur mon blog ou les réseaux sociaux (même facebook). C’est parfois super frustrant quand on voit les jolies photos des autres sur instagram, ou les histoires racontées sur Facebook. Mais je m’y tiens, d’abord par pudeur puis par respect pour lui, afin de ne pas faire étalage de son enfance, qui n’appartient qu’à lui. Et qui selon moi, ne doit pas être un outil fait pour booster ma popularité… Et si je veux partager nos moments de bonheur avec mes amis, je le fais en privé.

  • Répondre Initiales GG mardi 15 mars 2016 sur 17 h 09 min

    Comme toi, je ne poste pas de photos de mon fils sur les RS, que ce soient les réseaux perso ou pour le blog. Quand je le fais, il est de dos, ou non reconnaissable J’avoue être un peu parano sur ce point, avec tous les pervers qui trainent sur le web,je préfère ne pas prendre le risque. ET même si je suis quelques blogs famille, je suis toujours gênée par les photos des enfants, qui ne sont pas conscient de ce que ça implique. Le pire reste pour moi la publication de photos de ses enfants à but commercial, afin de se faire envoyer des cadeaux par les marques…
    Un bon sujet de débat, en tous cas !

  • Répondre petitesmarionnettes mardi 15 mars 2016 sur 16 h 13 min

    Un bien joli débat! Et une limite que je me suis fixée avant même d’avoir des enfants! Pas de photos de mes filles, juste de dos, du flou, une main… J’en ai déjà parlé sur mon blog, et j’y tiens. Tout comme je parle de vie de famille, mais ce n’est qu’une partie infime de ma vie et surtout de leur vie. D’ailleurs, je cherche souvent des blogs où on parle de nos ados et c’est assez rare, car il y a une naturelle barrière pour ne pas trop dévoiler une partie intime de nos kids et c’est tant mieux! Merci!

  • Répondre Céline mardi 15 mars 2016 sur 14 h 27 min

    Pour ma part, je trouve beaucoup plus intrusif de la part d’un parent de raconter le quotidien, les tracas, les joies et les peines de ses enfants que de montrer une image sans légende ou presque.
    Oui je suis fière de mes enfants, oui je publie parfois des photos d’eux sur mon blog ou Instagram mais je doute que quelqu’un sache quoique ce soit de personnel sur eux. Pour moi internet, n’est pas pire que le regard d’un inconnu croisé dans la rue, au supermarché, au parc, à la piscine etc… Des détracteurs, il y en a partout.
    Comme dit dans un commentaire précédent, je suis aussi mal à l’aise avec les blog maman qui racontent leurs expériences à travers le prisme de leurs enfants. Je trouve qu’il est plus opportun de raconter en son nom son histoire, son expérience.
    Ça fait un moment que j’ai l’idée de traiter ce sujet sur mon blog. J’espère que du coup mon article et mon droit de réponse sera beaucoup plus étayé que ce commentaire. je taguerai mon article avec tes hastags quand il sera en ligne (bon pas tout de suite, il faudra que je me concentre un peu :-)) et te le ferai savoir.
    Bonne journée,
    Hâte de revenir voir les prochains commentaires

  • Répondre matchingpoints mardi 15 mars 2016 sur 13 h 55 min

    Non, nous ne montrons pas nos enfants et encore moins nos petits enfants – c’est à eux de décider si de leur côté ils publient des photos sur les réseaux sociaux. Peut-être sommes nous trop prudentes, mais l’abus de leur image nous fait peur…

  • Répondre La Polygraphe mardi 15 mars 2016 sur 13 h 49 min

    Bonjour,
    J’ai créé mon blog il y a peu de temps et c’est une des premières questions que je me suis posées. Depuis la naissance de ma Poupette, j’ai refusé que sa photo soit sur Facebook, et il nous est arrivé également d’avoir à demander qu’on retire des photos d’elles qui ont été mises par d’autres personnes, qui n’étaient pas ma intentionnées, mais qui ne se posaient pas la question (là, on sait que ça ne sert à rien puisque Facebook stocke les photos, mêmes celles qui sont effacées, mais c’est une première étape).
    Mais en effet, comme toi, j’adore certains blogs qui montrent des photos de leurs enfants, je les regarde avec envie et moi aussi j’ai envie de montrer la bouille trop mignonne de ma Poupette. Mais c’est mon blog, ma page facebook, pas la sienne. Alors je modère, je ne la montre que de dos, ou se cachant. Mais je pense qu’il faut pousser le débat plus loin : jusqu’à quel point faut-il parler de leur vie ? Un jour, j’ai mis une photo de Poupette sur Instagram, on ne la voyait pas, mais je disais qu’elle était très malade : mon copain m’a demandé de ne pas raconter la vie de notre fille comme ça : parler de la maternité, de comment je le vivais, oui, mais de la vie de ma fille en particulier, ses bobos, ses évolutions, ses cacas et ses mouchages, là non. Et après réflexion je pense qu’il a raison : ne pas montrer son visage, ne pas raconter son intimité, mais parler de moi, en tant que mère, et déplacer le point de vue. Mon blog est nouveau et plein de bonnes intentions ; je vais essayer de tenir cette ligne de conduite tout le long qui vivra. Essayer 😉

  • Répondre Mélaine mardi 15 mars 2016 sur 13 h 11 min

    Merci pour cet article. J’ai beaucoup hésité à commenter car je fais partie de ces mères qui postent des photos de leurs enfants et j’ai craint les commentaires agressifs (comme on en trouve dans la blogosphère). Mais en lisant les commentaires de tes lectrices, je les trouve bienveillants donc je me lance pour alimenter un peu le débat.
    Je suis tout à fait consciente des risques et des dérives qu’il existe à montrer ses enfants sur internet. Je le fais moins mais je le fais toujours. Ma fille sait que je poste des photos d’elle car je lui dis à chaque fois. On regarde les photos ensemble et si elle lui plait, on la poste. On me dira qu’elle n’a que 6 ans et qu’elle ne comprend pas tous les enjeux. C’est vrai même si j’essaie au fur et à mesure qu’elle grandit de lui expliquer.
    Au début de mon blog, la question de poster des photos de ma fille s’est posée. Les premières étaient de dos ou juste sa main. Puis petit à petit il y a eu son visage et après elle en entier. Le glissement s’est fait tout seul mais pourtant je continue à me questionner sur ce point. Paradoxal, n’est-ce pas? J’ai demandé l’accord de mon mari bien sûr.
    Je suis à une phase où je repense à l’orientation de mon blog (moins famille). Je pense qu’il y aura encore moins de photo de ma puce ou alors plus en entière. Mais je me laisse la possibilité d’en glisser quelques-unes encore. Puis il y a instagram. Et il est vrai qu’elle est très présente sur mon compte ig. Logiquement, il faudrait que cela suive la même orientation que le blog. Moins de photos d’elle à visage découvert (contrairement à la dernière photo postée…). Bref je sais que mon commentaire ne fait finalement pas avancer le débat, qu’il est plein de paradoxes et de contradictions car je suis dans une période de questionnement sur ce point et je pense rectifier petit à petit mon choix d’inclure ma fille sur mon blog et les réseaux sociaux. Mais pas en la retirant, simplement en recadrant les photos pour masquer son visage ou en utilisant des accessoires. Par contre, elle restera présente tant qu’elle en aura envie car nos séances photos sont souvent des moments de grande rigolade et également lorsqu’on choisit les photos. Elle sera donc toujours présente (mais le visage de plus en plus caché).

    • Répondre La Fille de l'Encre lundi 4 avril 2016 sur 21 h 35 min

      Merci de ta confiance Mélaine et d’avoir donné ton avis ! Je veille à ce que les commentaires soient bienveillants pour que chacun puisse s’exprimer.
      Nous ne sommes pas là pour juger mais pour échanger !
      Et je reviendrai dans un prochain billet sur tous vos participations et tenter d’en faire une petite synthèse 🙂

  • Répondre Orlando Margherita mardi 15 mars 2016 sur 12 h 52 min

    Sujet très intéressant ! Je partage tous ces sentiments, mais, en tant que blogueuse d’activités pour les enfants et co-fondatrice d’un site dédié aux activités extra-scolaires, je trouve pratique utiliser les photos de mes enfants pour décrire visuellement les activités … Je ne me donne pas trop de mal pour prendre de photos de dos ou bien dans lesquelles ils ne sont pas reconnaissables. Ils vont peut être m’en vouloir un jour, mais, pour l’instant, je fais ce qui est plus simple et plus pratique pour moi. Egoïste? Egoïste!

  • Répondre Lo mardi 15 mars 2016 sur 12 h 52 min

    Alors là … je suis trèèèèès mitigée. Comme tout parent qui se respecte bien sûr que mon fils est adorable, magnifique, parfait quoi! donc parfois j’aimerai trop le montrer tellement je suis fière de lui et puis surtout que j’adore les blogs parentaux avec des chouettes photos d’enfants (je pense à la reine de l’iode, maman louve, bliss cocotte notamment) des belles mises en scène, c’est frais, coloré, vivant! Mais, car il y a un mais, je ne pourrais pas. C’est physique, l’idée de me dire que certaines personnes malveillantes pourraient réutiliser sa bouille de chérubin à mauvais escient me bloque physiquement donc je me contente de montrer des petits bouts d’doigts à croquer, une oreille, une boucle d’or mais jamais son visage en entier. Malgré mon opposition personnelle, je comprends les gens qui publient des photos de leurs enfants mais très peu pour moi (facebook inclus où les seules fois qu’il apparaît c’est avec une vignette sur la tête ou caché dans le pbb)
    voilààààà

  • Répondre Elodie mardi 15 mars 2016 sur 12 h 33 min

    Il était clair pour nous aussi de ne pas montrer l’adorable bouille de notre fils sur les réseaux sociaux et internet en général. Et pourtant, c’est tellement tentant, et comme dit mon mec je gagnerai certainement un paquet d’abonnés sur IG… Mais non, je ne trouve pas qu’il a sa place sur cette sphère passionante mais aussi malsaine parfois. Plusieurs amies se sont fait volé les photos de leurs enfants, comme tu le décris dans l’article, et ça, ça me rendrait folle !
    Mais je suis aussi une lectrice très assidue des blogs familles, où de jolis petits sont montrés tous les jours, dans tous les détails de leur vie d’enfant. Je les lis, et j’ai l’impression de les connaitre. Et c’est là où je me dis que je voudrai pas quelqu’un que je ne connais pas connaissance aussi la vie de mon fils aussi bien…
    Et, dernier point, celui qui me dérange le plus dans tout cela, c’est l’utilisation commerciale des enfants sur la blogo… Des jolis photos contre un chèque, un cadeau d’une marque… pour moi cela revient à faire travailler son enfant (puisque l’on utilise monétise son image) et je ne crois que cela soit réglementé !

  • Répondre happyandbaby mardi 15 mars 2016 sur 12 h 21 min

    Très bon post ! Je suis partagée sur le sujet et je ne sais pas si je montrerais mon baby ou pas. (ou alors partiellement). D’un côté je trouve que c’est pas terrible de l’exposer (pour les dérives que tu exposes dans ton article), de l’autre je trouve que les blogs qui montrent les enfants sont plus attachants et créent plus de lien. A voir !

  • Répondre Fabien mardi 15 mars 2016 sur 11 h 18 min

    Sincèrement, je reste le cul entre 2 chaises… des fois, j’ai envie d’en publier mais je ne le fais que très rarement par respect pour mon enfant car, il a le droit de choisir en son âme et conscience si il veut se retrouver sur la toile et je ne crois que l’on puisse gérer le libre arbitre avant 15/16 ans… et encore, je ne suis pas certain qu’à cet âge, ils aient la capacité de comprendre l’engagement que cela occasionne…
    Pour le moment, je suis hostile à l’idée même qu’ils puissent accéder à un FB ou autre page perso. Je préfère de loin qu’ils puissent créer leurs environnements avec des livres, de la musique, etc,… il faut les construire sérieusement avant de les lâcher sur la toile qui tentera définitivement de les détruire… mercantilisme, jalousie sur fond de fausse camaraderie, accès à tout et surtout à rien.
    Laissons les se glorifier de leurs naïvetés avant que la réalité les jugent.

    • Répondre La Fille de l'Encre lundi 4 avril 2016 sur 21 h 32 min

      Il y a aussi de beaux moments de partage qui se font sur la toile mais tu as raison, ils ont bien le temps !
      Mais je reste curieuse de ce que sera le net dans 10 ans 🙂

  • Répondre Cleophis mardi 15 mars 2016 sur 10 h 28 min

    Je partage ton avis et je ne publie pas non plus de photo avec les visages de mes enfants. C’est surtout une question de « vie privée », de quel droit puis-je m’autoriser à user de leur image sans leur accord? Je raconte pourtant des anecdotes de notre vie mais ça reste général. Et puis le vol de photos, ça se voit partout, brrr… C’est à nous de leur expliquer les dangers d’Internet car ils y seront bien assez tôt avec leurs téléphones…

  • Répondre Tribulations d'une quinqua mardi 15 mars 2016 sur 10 h 25 min

    Bonjour,
    Je suis aussi assez stricte sur le fait de ne pas montrer mes enfants (et pourtant ils sont adultes maintenant). Mais j’aurais l’impression de leur voler leur vie. Si eux, en tant que jeunes adultes, veulent se montrer c’est une chose, ils en connaissent les conséquences possibles nous en avons beaucoup parlé déjà. Mais, je ne me permettrai pas d’utiliser leur image (sauf si un jour qui n’arrivera jamais je pense, l’un des deux me le propose pour mon blog ou autre chose).
    La sphère familiale est assez sacrée pour moi et nous ne mélangeons pas cela avec la vie virtuelle, même si moi je me raconte sur mon blog.
    Il y a en ce moment des chaînes sur facebook qui se mettent en place, un peu comme des chaînes de super mamans. Chacune doit publier 5 photos de ses enfants et nominer 5 contacts pour qu’elles fassent de même. Ce genre de truc me met très mal à l’aise, et même me fait peur. Même si les profils FB sont privés, un copier coller est si vite fait d’un ami que l’on pensait ami… D’ailleurs, un message de la gendarmerie a circulé il y a quelques temps pour freiner cette espèce de jeu.
    La vie et l’image de mes enfants leur appartiennent et on ne sait jamais de quoi le futur peut être fait , un jour l’exposition de leur image peut leur être préjudiciable.

  • Répondre HAPPY PILLZ mardi 15 mars 2016 sur 10 h 21 min

    Je suis à 1000% contre! Surtout que dans la majorité des cas, j’ai l’impression que les personnes qui montrent leur enfants le font JUSTE pour gagner une audience …
    Mais quelque soit les motivations de chacun, je pense qu’il faut préserver la vie privée des enfants … et ce n’est pas pour rien que Facebook travaille sur une alerte lorsque les parents voudront ajouter la photo de leur enfants.

    Bises de HAPPY PILLZ

  • Répondre Myrtilla mardi 15 mars 2016 sur 10 h 14 min

    Coucou ! Je n’ai pas d’enfants, mais j’ai déjà un avis là-dessus et je pense que je ne posterai pas de photos d’eux en entier sur internet. Ou peut-être même rien du tout, je ne sais pas. Mais une chose est sûre, c’est que je ne montrerai jamais leur visage, pour les préserver. 🙂

  • Répondre Milie mardi 15 mars 2016 sur 9 h 57 min

    C’est marrant de te lire car j’ai aussi écrit plusieurs fois à ce sujet sans publier.
    Je fais partie de la seconde catégorie. Celle qui ne montre pas. Celle qui tient à son anonymat et surtout à celui de son enfant.
    Et puis depuis peu, je réalise que c’est compliqué.
    Les événements blogs où je refuse les photos et vidéos, ceux pour lesquels je n’ai pas de choix, une parution dans un magasine et puis parfois le plaisir égoïste de faire une photo de famille et la publier. J’en ai publié très peu mas il y a en a. Elle me demande à faire des photos. C’est compliqué de lui expliquer pourquoi je refuse.
    Et puis étant AE, je me suis rendue compte que toutes mes coordonnées personnelles étaient sur internet alors pour l’anonymat, on repassera !! (oui ça m’énerve).

  • Répondre ma Cigale mardi 15 mars 2016 sur 9 h 50 min

    Très bon sujet pour ce #debatudumardi #1.
    J’avoue que cela me gène bcp de voir des photos d’enfants sur les réseaux, je pense qu’elles doivent rester dans la sphère de l’intimité familiale. Ils sont souvent trop petits pour donner leur avis alors dans le doute de leur accord « abstiens-toi  » .. Nous prenons déjà tellement de décisions à leur place celle-ci n’est vraiment pas utilie. S’il est important de les valoriser, les mettre en scène fausse leur vision à l’image, il faudrait se montrer pour exister ?!
    Plus en âge d’avoir des enfants en bas âge à exposer mais des petits enfants oui, je montre parfois une mimine qui cueille une fleur mais pas plus, de toute façon les parents sont résolument contre et je les comprends.
    Idée de prochain débat « acheter des followers c’est mentir ou pas « 

  • Répondre Corinne mardi 15 mars 2016 sur 9 h 08 min

    Il n’y a pas très longtemps, Internet n’existait pas mais les albums photos oui ! Alors pourquoi ne pas en rester là et créer de jolis albums pour nos enfants, qu’ils auront le plaisir de compulser plus tard. Je ne vois pas l’interêt de les « exposer » sur le net. En tant que blogueuse et adulte je prends la liberté de m’exposer mais je ne montre jamais de photos de mes filles qui sont pourtant majeures ! Je pense qu’il faut de la mesure et de la réflexion en toute chose et montrer ses enfants sur le net n’est pas une option pour moi ! Mais ce n’est que mon avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *