La pivoine et la vague : mes premiers tatouages

Il y a un an, j’avais une obsession toute nouvelle, qui ne m’avait jamais effleuré l’esprit à 40 ans passés : me faire tatouer.
Après de nombreux mois de réflexion et d’introspection, ils sont là. Comme vous me demandez souvent mon retour sur ce passage à l’acte, voici quelques bafouilles sur mes tatouages.

Je ne fais jamais les choses à moitié et ce n’est pas 1 tatouage que je porte mais bien 2, depuis quelques mois maintenant.
Le 1er a été fait en janvier 2017 sur l’avant-bras gauche, une pivoine dans un triangle et le second en mars sur l’avant-bras droit, une vague dans un ovale.

Deux tatouages sinon rien !

Je vous ai déjà raconté comment mon envie de tatouage est apparue alors que cela ne m’avait jamais traversé l’esprit auparavant.
Une vision matinale de moi portant 2 tatouages, qui loin d’être un rêve m’a plongé dans un « cauchemar » de longs mois.

Pourquoi cette envie ? pourquoi maintenant ? et quel motif ? et à quel endroit ? et quel tatoueur ?

Et sérieusement, on parle bien de vision là ? moi qui suis cartésienne comme pas possible, j’avais du mal à y croire …
Vision ou travail de mon inconscient … appelez ça comme vous voulez – si un psy passe par là, qu’il nous éclaire – mais ça devenait obsessionnel … je n’arrivais plus à détacher mon esprit de cette envie.

On passe sur l’entourage et ses avis pas toujours très judicieux auxquels j’ai prêté assez peu attention, je vous l’avoue.
Je me suis concentrée sur cette envie justement et ce qu’elle cachait.

Céder à une tentation impérieuse, ok pourquoi pas mais je voulais comprendre d’abord.

Et j’ai compris. Je ne rentrerai pas dans les détails mais j’ai compris que j’avais besoin de marquer cette année 2017.
Au plus profond de moi.

Une fois que j’avais analysé ce soudain besoin de me faire tatouer irrémédiablement, j’ai pu l’accepter et commencer à réfléchir à un motif.

Souvent je crois, on vient au tatouage avec une envie précise d’un motif, d’une phrase qui signifie quelque chose pour soi.
Pour moi, la démarche a été différente. Je suis venue au tatouage pour marquer une période de ma vie, sans idée d’un dessin précis.

Pinterest a été ma source d’inspiration et des heures durant, j’ai épinglé, supprimé, ré-épinglé, re-supprimé … Une très courte discussion pourtant avec un tatoueur aussi a été éclairante – parfois, quelques mots suffisent – et un motif a alors commencé à prendre forme dans mon esprit.

Si la pivoine et la vague ont été des réflexions un peu longues, les motifs géométriques eux sont apparus très vite comme une évidence. C’est uniquement esthétique, aucune signification. Juste parce que je trouve ça beau.

tatouage pivoine

Et pourquoi faire deux tatouages aussi rapprochés dans le temps ?

C’est comme ça. Avant même le 1er tatouage, je savais qu’il y en aurait 2 dans l’année.
Je me suis bien gardée de le dire, pensez donc, si j’avais eu trop mal pour y retourner, ou trop peur, ou si je regrettais finalement …

Certains se sont étonnés que j’enchaine aussi vite … là encore, je n’ai pas d’analyse objective … il fallait que je continue à marquer ma peau en ce début d’année, si particulier pour moi.

Et pic-pic-pic sous les aiguilles de Luciano

Lorsque je vous parle d’obsession, vraiment, j’en étais arrivée à un point où je ne pensais qu’à ça. J’en rêvais la nuit, je cogitais toute la journée, je passais des heures sur des sites et blogs de tatouages …j’ai du saoûler mon entourage et mes amies.s avec les mêmes questions : et ça fait mal ? et comment tu as choisi ta.ton tatoueuse.r ?  et tu vas en faire d’autres ? et où ?
La relou de service !!

Je me suis enfin sentie bien dans ma décision lorsque j’ai pris RDV et versé 50 € d’acompte. Là, tout est devenu plus léger, j’étais plus sereine … jusqu’à l’heure venue où j’étais morte de trouille !

Parce qu’un tatouage, ça fait mal !

Ben oui, un tatouage, c’est douloureux.
Je suis ravie pour celles.ceux qui disent ne rien avoir senti mais cela n’a pas été mon cas.
J’ai senti chaque aiguille s’enfoncer dans ma chair, comme autant de petits coups de scalpels sur ma peau.

Donc oui, j’ai eu mal mais vraiment, ce n’est rien d’insurmontable – surtout sur les avants-bras, je sais que d’autres zones sont beaucoup plus douloureuses. La preuve : j’y suis retournée 2 mois après.

tatouage vague

Je crois d’ailleurs que la douleur fait partie de sa propre histoire avec son tatouage et avec son tatoueur aussi. Luciano a été d’une grande douceur et il était très à l’écoute de mes sensations.
Et qui peut imaginer se faire graver la peau sans y laisser quelques douleurs, même passagères ?

Et maintenant ?

Après plusieurs mois à vivre ensemble, mes tatouages et moi-même nous entendons très bien.
Si le 1er a été une évidence, le second a mis un peu plus de temps à trouver sa place mais ça y est, ils font partie intégrante de moi.

Aucun regret, aucun hasard, je sais pourquoi ils sont là.

Pour 2017, j’ai marqué mon année comme je le voulais, il n’y aura donc plus de tatouages.
Dans les prochains mois j’entends … parce que pour la suite … il y en aura d’autres.
Des plus petits certainement, je ne sais pas encore où, ni quoi, ni quand mais je sais que d’autres feront leur apparition.

On m’avait dit que les tatouages étaient addictifs et je confirme. C’est terrible d’ailleurs  !

Je pense vraiment que le tatouage est une expérience unique, presque initiatique, qui a réellement un sens.
Au-delà d’un motif gravé sur notre corps, il s’agit d’un moment de vie très intime.
Que j’ai adoré vivre, même si ça fait mal et pas seulement dans la peau. Dans le cœur aussi.

Pour finir, mes conseils soins qui sont hyper simples :
* savon d’alep
* cicalfate pendant les 8/10 premiers jours
* aloé vera et huile de coco par la suite

 

Voilà, chapitre tatouage clos … jusqu’au prochain 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

19 commentaires sur “La pivoine et la vague : mes premiers tatouages

  • Répondre Hermione lundi 9 octobre 2017 sur 16 h 26 min

    Bonjour,

    J’aimerais beaucoup me faire tatouer, moi aussi, mais je n’ose pas sauter le pas. Je voudrais qu’il représente un attrape-rêve dans le haut ou le bas du dos, j’adore ce motif.

  • Répondre Cindy's Travel Diaries mercredi 27 septembre 2017 sur 6 h 35 min

    Je suis dans une réflexion semblable (je vais bientot me lancer, il ne reste plus qu’à trouver le tatoueur!), alors merci pour ce partage !

  • Répondre Cyn mercredi 20 septembre 2017 sur 13 h 37 min

    Ce sont de beaux dessins, à la fois féminins mais très assumés ! J’ai 7 tatouages, et même si certains commencent à vieillir un peu je les aime toujours autant !

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 7 h 28 min

      J’espère les aimer toujours, même lorsqu’ils seront un peu moins frais 😉

  • Répondre Myrtilla mercredi 20 septembre 2017 sur 9 h 34 min

    Aaah super, tu as sauté le pas ! Ils sont magnifiques d’ailleurs, très bon choix ! 😀

  • Répondre Julie la Blogtrotteuse mardi 19 septembre 2017 sur 15 h 10 min

    Je découvre ton blog avec tes tatouages et… Wow je les aime beaucoup ! Et j’aime la reflexion derrière. Pour moi, mon tatouage est né de l’envie de marquer à l’extérieur les changements opérés à l’intérieur 😊

  • Répondre Cleophis mardi 19 septembre 2017 sur 11 h 55 min

    Les premiers tatouages étaient souvent guerriers ou pour marquer une étape dans la vie avant d’être purement décoratifs, c’est donc tout à fait normal que tu viennes au tatouage pour cette raison, sans avoir encore l’idée du dessin. Pour ma part, c’est un peu des deux, certains de mes tatouages sont la trace de souvenirs, d’autres sont décoratifs. 😉

  • Répondre Girls n Nantes Eva mardi 19 septembre 2017 sur 11 h 41 min

    Ils sont sublimes et je comprends cette envie de leur donner une signification.
    Perso j’en ai des tas :8/9 et je compte pas m’arrêter là.
    Je vois cela comme de l’ornemental et cela me rend plus belle (à mon avis)

    Bises

  • Répondre Itineramagica mardi 19 septembre 2017 sur 11 h 38 min

    De très belles œuvres d’art ! J’aime beaucoup

  • Répondre Virginie B mardi 19 septembre 2017 sur 11 h 01 min

    personnellement j’ai trouvé que ca t’allait très bien ! bon choix

  • Répondre Laura mardi 19 septembre 2017 sur 11 h 00 min

    Mais c’est beau… mais BEAU !!!!!

  • Répondre Lamalledejuliette mardi 19 septembre 2017 sur 10 h 56 min

    Tes tatouages sont vraiment canons surtout celui avec la pivoine ! Pour l’instant je ne suis pas tatouée, mais qui sait peut être que l’envie me viendra aussi soudainement
    Bonne journée
    Xoxo

  • Répondre jenychooz mardi 19 septembre 2017 sur 10 h 13 min

    Tu as vraiment bien choisi, les deux sont magnifiques et très graphiques, j’aime beaucoup.
    Un tatouage marque la peau mais aussi fige l’émotion du moment, ce n’est pas un acte anodin.
    Je pense au mien depuis mes 18 ans et je commence réellement à l’envisager en fin d’année mais niveau finance ça coince un peu :/
    Biz Jeny

    • Répondre La Fille de l'Encre mardi 19 septembre 2017 sur 11 h 46 min

      les tatouages ont un vrai coût financier c’est vrai qui est cohérent je trouve avec la démarche de se faire tatouer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *