Une part de ciel Claudie Gallay

Bonjour les aminches.
Un peu de sérieux aujourd’hui avec un billet littérature. Je trouve que nous nous sommes légèrement laissés aller à trop de facilité ces temps-ci, il est temps de reprendre les choses en main et de se cultiver un peu, cela ne nous fera pas de mal.

Je ne suis pas une lectrice très assidue en ce moment mais deux titres viennent de me donner envie de me replonger dans les livres : Love Song de Philippe Djian, bon bouquin mais surtout celui que je vous présente aujourd’hui, Une part de ciel de Claudie Gallay.

Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n’est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse…

J’adore cette auteure depuis son grand succès Les Déferlantes, que j’avais dévoré.
Depuis, j’ai lu chacun de ses romans dont je me délecte avec bonheur.
Je trouve qu’elle a le talent de nous faire voyager dans chacune des régions ou chacun des pays qu’elle choisit comme lieu de situation de ses bouquins.
Ainsi, j’ai senti les embruns sur mon visage en Bretagne, j’ai senti la chaleur du soleil d’Avignon, j’ai senti les odeurs d’humidité de Venise …

Dans Une part de Ciel, j’ai ressenti profondément le froid du Val-des-Seuls, village imaginaire, son isolement, la dureté de la vie en montagne, la simplicité apparente des personnages.

Claudie Gallay nous transporte vers chacun des personnages, assez peu bavards et leur histoire qui n’est pas aussi simple que les premières lignes peuvent nous laisser penser. En peu de mots, chacun d’eux se révèle tout au long des 49 jours de l’histoire, décompte important pour Carole, personnage principal qui attend. Qui ou quoi ? à vous de le découvrir.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman et vous le conseille vivement.

 

5 Responses

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *