Venise, les musées, les îles, les églises #2

Suite de notre séjour à Venise, je vous emmène avec nous dans nos visites.
Comme le monde a été pour nous un élément important de ces vacances, je vous indique pour chaque lieu le niveau de fréquentation 😉

Et si vous cliquez sur le titre en couleur, vous arrivez directement sur le site. Magique !

venise pêche

venise pêche

venise pêche

Les musées

Le musée de sciences naturelles

Qui dit vacances avec Loulou dit musée des sciences naturelles. Après celui de Turin, de Marseille, d’Aix en Provence, de Paris …, celui de Venise nous a séduit tous les trois. Peu de monde, des collections étonnantes, une mise en scène géniale … incontournable avec des enfants – même sans, la visite vaut le coup.

Peu de monde.

La Ca d’Oro

ca d'oro Venise

 

Dans l’un des plus beaux palais de Venise, avec une façade sublime en dentelle de pierre, dans un style gothique terriblement raffiné.
Le palais abrite des collections de peinture, de sculpture et de bronzes.
Si le palais nous a charmé, nous avons trouvé les collections pas mal mais sans grand intérêt.
Très peu de monde.

ca d'oro Venise

ca d'oro Venise

La fondation Pinault : le Palazzo Grassi

palazzo grassi Venise

 

Nous sommes fans d’art contemporain et j’ai dans ma bibliothèque l’un des catalogues d’exposition de la collection Pinault. Hors de question donc d’aller à Venise sans passer visiter le Palazzo Grassi.
Et là, grosse déception. Même si je savais que les oeuvres changeaient souvent, je m’attendais à trouver en dehors de l’exposition temporaire, une exposition permanente avec quelques oeuvres connues, des installations percutantes … rien de tout ça !
Nous n’avons pas forcément apprécié l’exposition temporaire qui était une rétrospective du travail de Sigmar Polke – mais c’est très personnel – et j’ai cherché le reste de l’immense collection de Pinault. Je la cherche encore 🙂
Par contre, la rénovation du palais par un architecte japonais, Tadao Ando est très réussie.
Donc petite déception mais qui dépend surtout de l’artiste exposé.
Très peu de monde.

La fondation Peggy Guggenheim

peggy guggenheim venise

 

Notre coup de coeur absolu !!
Là encore, si vous n’aimez pas l’art contemporain, fuyez ! Pour les autres, vous allez adorer.
Peggy Guggenhein était collectionneuse d’amant, de petits chiens qu’elles chérissaient –  ils sont d’ailleurs enterrés au fond de la cour – et d’oeuvres d’art.
C’est donc sa dernière demeure que l’on visite, et là, c’est une profusion absolument géniale d’oeuvres contemporaines : Pollock, Picasso, Matisse, Calder, Brancusi, Braque, Duchamp, Dali … c’est superbe !! Dès que l’on tourne la tête, les yeux sont hypnotisés par une oeuvre avant de passer à la suivante …

Loulou a souhaité prendre un audioguide et quel bon choix ! Cela lui a permis de suivre pas à pas l’explication de nombreuses oeuvres et de ne pas se lasser trop vite de cette exposition très dense.
Les explications sont claires, même pour un enfant de 9 ans. Quelques oeuvres un peu trop explicites sexuellement mais bon, on arrive à gérer. Personnellement, nous avons choisi de lui expliquer les allusions sexuelles des oeuvres lorsque c’est possible, pour les autres trop crues, on arrive à vite passer à une autre toile, il y en a tellement !
Du monde mais c’est tellement génial que l’on oublie vite 🙂

Le Palais des Doges

palais des doges Venise

 

Sur la place San Marco, que nous avons découverte le jour de la fête du Saint Patron de Venise, nous avons visité le Palais de Doges. Incontournable, c’est sublime !!
Le palais en lui-même avec son architecture gothique et renaissance, les tableaux du Titien et de Véronèse, la visite des anciennes prisons en sous-sol, le passage dans le pont des Soupirs … c’est génial.  Le môme a adoré les prisons, les lourdes portes, les barreaux et aussi de pouvoir faire le pitre dans les salles immenses du palais !
Beaucoup de monde mais le lieu est tellement vaste que ça se gère bien. 

palais des doges Venise

le pont des soupirs

Le campanile sur la Place Saint Marc

Une des plus belles vues de Venise ! De là-haut – 98 m -, c’est magique, sublime, à couper le souffle ! Le prix est pas donné, la visite ne dure pas très longtemps puisqu’il n’y a “que” Venise à voir (pas d’exposition, de texte …) mais sincèrement, c’est à faire.
Toutes les îles ou presque sont à portée de vue, la lagune y prend une couleur particulière, on assiste aux ballets des embarcations … on a adoré.
Il y a du monde. Aussi bien pour  prendre l’ascenseur que pour accéder au plus près des parapets.

Mais comme l’espace est exiguë et tributaire des rotations des ascenseurs, on y respire. Et puis le vent y claque si fort que cela fait fuir assez vite les touristes 😉

campanile Venise

campanile Venise

campanile Venise

campanile Venise

Les églises

Comme un peu partout en Italie, elles sont omniprésentes. On en trouve à tous les coins de rue, si vous aimez l’art baroque et l’art religieux, vous serez servis. L’accès de certaines est gratuit, l’accès des plus grandes est payant – j’y reviendrai dans mon billet pratique.
Même sans mettre la main au portefeuille, vous aurez de quoi faire, croyez-moi !
Pas de nom précis, on rentrait dans les églises sans forcément regarder notre plan et voir où nous étions.

eglises venise

eglises venise

Les îles Murano et Burano

Là encore, admiration, déception.

Ile de Murano

Murano Venise

 

souffleur de verre murano

 

Murano Venise

 

Grosse déception pour l’île de Murano, l’île des souffleurs de verre. Si mon Loulou a adoré regarder le travail de l’un d’eux, l’admiration en est restée là.
L’île est jolie mais ne présente pas réellement d’attrait particulier et puis ces boutiques d’objets en verre dont on sait que presque tous viennent de Chine ou d’ailleurs, lassent très facilement. On retrouve la même chose sur toutes les devantures et à moins d’apprécier particulièrement les pendentifs en verre, la vaisselle alambiquées ou les lustres kitchissimes, on est vite fatigués de ces expositions permanentes, auxquelles le regard ne peut échapper.
Comme l’île est assez grande, nous ne sommes pas les uns sur les autres mais sincèrement, si vous avez peu de temps, je vous conseille de zapper cette visite.

L’île de Burano

Burano Venise

 

Cette île, c’est un bijou ! Mais le bijou se mérite, la foule est dense.
Petites successions de rues et de canaux cernés par les maisons colorées, c’est adorable. Dès lors que l’on sort de l’allée centrale surtout ou finalement, on ne voit pas grand chose, tant le monde est présent.

Nous nous sommes éloignés du centre assez vite pour aller marcher près des vergers et là, c’est le bonheur absolu : de la verdure, des arbres fruitiers, de belles demeures, la lagune propre, personne ou presque, la vue sur Venise … la visite mérite vraiment le détour si l’on prend le temps de quitter les touristes et de s’aventurer au-delà du centre du village.

Burano Venise

Burano Venise

Burano Venise

burano

Au final, nous n’avons pas fait tant de visites que ça et nous ne sommes même pas entrés dans la basilique Saint Pierre. Fermée lorsque nous sommes descendus du campanile, nous n’avons pas eu le courage de revenir sur la place Saint Marc le lendemain.
Avec le recul, j’aurai aimé aussi voir le musée du ghetto mais nous étions en période de Pessah et le musée était fermé plusieurs jours et nous aurions dû nous passer de Murano pour aller découvrir une autre île, plus authentique.
Ce sont mes deux petits regrets, vite oubliés par les beautés que nous avons vu, juste en levant les yeux et en marchant au hasard de la ville.

Si nous avions décidé de faire un voyage organisé en Italie et à Venise en particulier, nous aurions mieux géré notre temps et nos visites. Mais ce n’est pas vraiment notre style. Quand nous vieillirons peut-être 🙂


11 commentaires sur “Venise, les musées, les îles, les églises #2

  • Répondre Matching Points sur

    Très belles photos des maisons colorées des îles de la lagune. La collection permanente Pinault est à la pointe de la douane (Punta della dogana) mais nous la découvrirons peut-être dans un #3 ?!

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      notre guide papier nous indiquait que la pointe de la douane ne comprenait que les grands formats … nous aurait-on menti ??

  • Répondre corinne Dohin sur

    Tes 2 reportages sur Venise sont vraiment Fantastiques j’adore et quelles photos !
    si le juridique ne marche pas tu pourras aisément te reconvertir en reporter touristique 😉

  • Répondre Cloé et Francois sur

    Oh Venise, c’est la dernière étape de notre road trip cet été, ton article donne envie d’y être ! on a envie d’y être vite, et en même temps comme c’est notre étape pas trop ^^

  • Répondre Samsha sur

    C’est vraiment superbe! Merci pour ce voyage en photos! Il faut absolument que je m’organise un séjour là bas parce que j’en ai toujours rêver et quand je vois ton article, ça me confirme dans mon choix haha

  • Répondre Pimprenelle sur

    Merci ! Trop beau ! Trop tout ! J’adore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *