Un séjour à Besançon, entre nature et culture

Connaissez-vous Besançon ? Je vous invite à découvrir la ville à travers ses activités et ses visites incontournables.

Je connaissais mal Besançon. Imaginez-vous un peu que la dernière fois que j’ai mis les pieds dans la capitale franc comtoise j’avais … 24 ans !
C’était hier bien sûr 🙂

Aussi, lorsque l’on m’a proposé un court séjour pour redécouvrir la ville, je me suis fait une joie de boucler ma valise.
Dans mon baluchon, des tenues de sport – la ville est faite pour les sportifs du dimanche ou non – et des tenues plus élégantes, la cité comtoise sait se faire chic aussi.

Suivez-moi et vous verrez que Besançon mérite largement que l’on s’y attarde !

  1. Prendre de la hauteur à la citadelle de Besançon
  2. Le street-art à Besançon
  3. Se cultiver au musée des beaux-arts et d’archéologie
  4. Naviguer sur le Doubs en bateau électrique
  5. Faire du sport à Besançon
  6. Dormir à Besançon
  7. Manger à Besançon

Prendre de la hauteur à la citadelle de Besançon

Inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la Citadelle construite par Vauban est forcément une visite incontournable de la ville. C’est de là-haut que l’on se rend le mieux compte de l’omniprésence de la nature aux portes de la ville. Le Doubs, les collines, les espaces verts apportent à Besançon une douceur de vivre particulière, un charme indéniable.

La citadelle est elle-même très verte et les bisontins et bisontines – n’est ce pas une appellation trop mignonne ? – ne s’y trompent pas et viennent y prendre l’air, pique-niquer très souvent.

Il faut dire que les activités ne manquent pas au sein de la citadelle avec trois musées : le Musée comtois, le Muséum avec des espaces animaliers et le Musée de la Résistance et de la Déportation actuellement en rénovation.

Il y a une volonté forte de redonner à la citadelle un coup de jeunesse. Cela se ressent avec les installations qui se modernisent et notamment par la présence d’un Escape-Game dans les caves de la citadelle.

L’escape game : l’affaire des poisons

D’avril à septembre, venez déjouer les intrigues et les énigmes de “l’Affaire des poisons”. Au temps du Roi Soleil, porté par sa favorite, Mme de Montespan, l’affaire des poisons fit grand bruit. Adultères, complots, trahisons, empoisonnements, rites sataniques et sacrifices humains, il ne faisait pas bon être l’ennemi de la maitresse royale et de ses amis …
Plusieurs protagonistes de cette affaire célèbre ayant été enfermés dans les geôles de la citadelle, c’est tout naturellement que les visiteurs sont invités à revivre ce moment sombre du passé.

Descendons ensemble dans les geôles de la citadelle !
Toutes les informations pratiques sur l'escape game de la citadelle en suivant le lien.

De la citadelle, on redescend doucement dans le cœur de la ville, à l’architecture et au patrimoine riches et élégants.
Jolies façades, belles porte anciennes, vestiges gallo-romains, grandes artères commerçantes, petits squares ombragés … il fait bon se promener dans le cœur de Besançon !

Sublime, la porte noire !

Le street-art à Besançon

Je ne pensais pas Besançon alternative et je me trompais. C’est dans le quartier Battant que nous avons découvert de belles œuvres graphiques issues du festival Bien Urbain qui existe depuis 2011.
Au fil des années, ce sont plus de 300 œuvres qui ont été réalisées par 158 artistes de 26 nationalités. Plus d’une centaine restent encore visibles.
C’est une belle occasion de découvrir la ville autrement, aller dans des quartiers moins touristiques mais tout aussi sympas et s’offrir un autre regard sur le monde comme le fait le street-art.

Le festival va bien au-delà de la réalisation de fresques ou de dessins et c’est un véritable projet de territoire qui se joue là avec la mise en place de projets collectifs avec les habitants et les scolaires.

Rébus … vous l’avez ?

Un concept engagé et engageant !

Se cultiver au musée des beaux-arts et d’archéologie

Quel beau musée ! Rien que le bâtiment vaut le coup d’œil, j’ai adoré son architecture faite de béton brut en plans inclinés laissant les œuvres d’art se découvrir selon nos pas. Vraiment, cette opposition entre la modernité, la brutalité du béton et la délicatesse des tableaux et sculptures est superbe d’autant plus que la verrière du bâtiment donne une lumière douce à l’ensemble.

On retrouve ce mélange ancien/moderne dans les salles elles-même ou l’art contemporain se mêle à l’art classique. Une réussite qui réveille les neurones et fait s’interroger dans le choix des œuvres mêlées les unes aux autres.
Je n’ai malheureusement pas eu le temps de découvrir toutes les salles mais voici un petit aperçu des merveilles du musée.

Informations pratiques sur le MBAA en cliquant sur le lien. 

Naviguer sur le Doubs en bateau électrique

Il parait que les bisontins.es sont assez peu informés de la possibilité de louer ces petits bateaux électriques et quel dommage !
Nous étions 5 et nous avons ri durant les deux heures que dure la location et le parcours sur le Doubs.

D’abord, il faut prendre la main de ces petits engins et du gouvernail qui n’est pas si simple à maitriser. Un coup de volant trop brusque et les quais se rapprochent dangereusement !
Et si le parcours est plutôt droit, il vaut mieux être sûr de soi avant de prendre les écluses.
Je n’avais jamais vécu l’expérience des écluses de l’intérieur et c’est vraiment impressionnant, cette eau qui baisse – et nous avec – et cette eau qui monte – et toujours nous avec 🙂

Si l’une des écluses est entièrement automatisée, la seconde demande des opérations manuelles et l’ouverture et la fermeture des vannes par les manivelles. Autant vous le dire tout de suite, nous n’avons pas été très vaillants dans l’effort ! Heureusement qu’une famille nous suivait sur sa propre embarcation, plus dégourdie que nous.
Lâchement, nous lui avons laissé le soin des manœuvres.
Je suis certaine qu’ils y ont pris beaucoup de plaisir 🙂

La balade est vraiment très agréable, à un rythme lent et apaisé qui laisse le temps d’admirer la ville et les paysages mais aussi de blaguer avec les passants sur les quais qui nous ont réservé un accueil adorable. Certainement ont-ils été touchés de notre maladresse 😉

J'ai réussi entre deux manœuvres à filmer quelques instants. Aussi, vous pouvez visionner la vidéo de notre après-midi sur l'eau sur mon compte Instagram.  
Toutes les informations pratiques sur les bateaux électriques de Besançon en suivant le lien.
Sachez que le prix est vraiment raisonnable : 40€ pour le bateau, soit pour 6 personnes. De quoi se faire plaisir entre potes ou en famille à petit prix et découvrir la ville de façon ludique et originale.

Faire du sport à Besançon

Besançon est une ville résolument sportive. De part son emplacement près des Vosges et du Jura mais aussi par la nature, qui est à ses portes.

Et lorsque je dis à ses portes, c’est exactement ça !
En quelques coups de pédales, nous nous sommes retrouvés en dehors de la ville et en quelques foulées légères, sur l’une des sept collines qui surplombent la ville !

Pour notre première activité sportive, nous avons loué des vélos électriques dans le cœur de ville pour profiter des abords du Doubs ou familles et sportifs profitent de la verdure et de la nature.
C’est vert, c’est frais, c’est doux … idéal quand il fait chaud comme en ce mois de juin.

Avec Virginie qui pédale vite !

L’aide électrique du vélo n’est pas indispensable et si je l’ai activée à quelques reprises – le vélo n’est toujours pas mon mode de déplacement favori – mes copines Alexandra et Virginie n’ont pas eu besoin de l’assistance pour avancer à bonne allure.

Louer un vélo électrique à Besançon chez My Cycle

Seconde activité sportive, une sortie marche/course pour rejoindre le haut de la colline du Chailluz, située sur le versant opposé de la ville.
Là encore, les deux sportives Alexandra et Virginie ont brillé par leur course tandis que Louise, Aurore et moi-même avons préféré marcher, histoire de préserver nos articulations 🙂

Une super sortie nature à quelques pas à peine du centre ville

Que seraient nos vacances en France sans de bonnes adresses ?
Pays du bien manger et de l’hospitalité, Besançon ne fait pas exception aux traditions de notre territoire et comme je suis une guide consciencieuse, j’ai testé pour vous les adresses suivantes !

Dormir à Besançon

En voyage presse, nous sommes souvent logés dans de jolies adresses des villes visitées et l’hôtel Le Sauvage fait résolument partie des beaux établissements où j’ai la chance d’avoir séjourné.

Ancienne auberge dans laquelle Vauban avait ses habitudes lors de la construction de la citadelle, puis monastère des sœurs Clarisses au XIXème siècle, le bâtiment est son architecture typiquement religieux, sa chapelle et sa magnifique terrasse qui domine le grand parc ombragé, bulle de fraicheur dans le centre-ville.
Tout y est soigné, délicat, élégant sans ostentation et avec discrétion.

Comptez 110€ pour une chambre standard et à partir de 125€ pour une chambre classique tandis que la chambre familiale pour 4 est à partir de 195€.
Plus d'informations pratiques ici, sur l'hôtel Le Sauvage.

A noter que l’hôtel dispose d’un spa. Non testé malheureusement.

Manger à Besançon

Le restaurant de l’hôtel Le Sauvage

C’est tout nouveau, l’hôtel s’est doté d’un restaurant et l’on y mange divinement bien. J’ai adoré, de l’entrée au dessert et à encore, nous avons dans l’assiette tout le charme de l’établissement. C’est simple, fin et frais.
Le menu est à 39€. Je l’ai dégusté sur un magnifique coucher de soleil depuis la terrasse, un bonheur !

La photo traditionnelle des blogueuses en voyage presse !

Marotte et Charlie

A deux pas de l’hôtel, se trouve Marotte et Charlie, un salon de thé tenu par deux sœurs où l’on déjeune de salades, de croques et de gâteaux maisons délicieux, frais et gourmands.
C’est vraiment une super adresse, très connue des bisontins.es.

Le Parc

Le Parc est un restaurant gastronomique situé dans le parc Micaud, tout près du centre ville. Ce restaurant dans la verdure et à proximité du Doubs est ouvert grâce à ses grandes baies vitrées et le soir venu, ses éléments architecturaux se reflètent dans les vitres comme des miroirs sur l’extérieur. C’est très beau.
Nous avons très bien diné mais je vous avoue avoir préféré la table du Sauvage.

La guinguette de la gare d’eau

Changement d’ambiance total avec cette guinguette les pieds dans l’eau et sous les arbres. Parfait pour les familles et les soirées entre amis.

Déguster les vins locaux chez Terres de vin

Pour une dégustation de vins bios et nature en centre ville, accompagnée d’une assiette de fromages et de charcuteries locales, direction Terres de vin et sa belle sélection de vins de la région mais aussi d’autres terroirs. Une équipe de passionnés !

Vin jaune, charcuterie et fromage : quoi de meilleur ?

Derniers petits mots sur la ville et ses hommes célèbres.
Savez-vous que Victor Hugo est né à Besançon ? On y trouve d’ailleurs une sublime statue dOusmane Sow. Les frères Lumières sont également natifs de la ville.

Et le poète Mallarmé y fit une brève incursion durant ses études …


Je crois que vous avez maintenant de quoi vous programmer un beau weekend à Besançon, entre nature et culture !
Alors, êtes-vous tentés par cette belle cité ?

Pour préparer votre séjour, quelques liens essentiels :


Et comme d’habitude, si vous avez d’autres adresses ou visites incontournables, n’hésitez pas à partager en commentaire.

Ce reportage est issu d'un voyage presse organisé par la citadelle de Besançon et ses partenaires que je remercie de leur accueil et leur gentillesse. Tous mes avis sont sincères et reflètent au mieux mon expérience sur place.
J'étais pour ce séjour accompagnée par Alexandra, Louise, Virginie et Aurore, de supers nanas comme dans la chanson :)

4 commentaires sur “Un séjour à Besançon, entre nature et culture

  • Répondre Sabrina - Etsilebleu sur

    Holala ! Que de nombreux souvenirs à la lecture de cet article ! J’ai vécu mes 3 premières années étudiantes à Besançon et y ai passé pas mal de temps par la suite.
    Malheureusement, pas de bonne adresseà donner, mes références sont largement périmées !
    Mais merci pour avoir ravivé des souvenirs : partir au musée avec ma promo de fac pour lire des hiéroglyphes directement sur les sarcophages égyptiens, sécher les cours ou les réviser le long des quais du Doubs, tomber dans les pommes en arrivant à l’entrée de la citadelle (déjà en bonne condition physique à l’époque !)

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Ça me fait très plaisir si j’ai pu raviver tes souvenirs, j’espère que tu auras l’occasion d’y retourner !

  • Répondre Anne LANDOIS-FAVRET sur

    Très joli, j’aime bien ces pierres à 2 couleurs ! Le musée tout en béton me rappelle le musée gallo-romain de Lyon.
    Les balades nature sont un atout, c’est joli ces collines ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *