Yoga et méditation : retour d’expérience

Yoga et méditation : comment je m’y suis mise et comment je pratique ?

Après mon article sur le chemin que j’emprunte depuis plusieurs mois vers plus de sérénité et de connaissance de moi-même, je souhaitais partager avec vous mon retour d’expérience sur le yoga et la méditation que je pratique régulièrement et qui tiennent une place importante dans ma recherche d’alignement du corps et de l’esprit.

Je tiens à préciser que je suis pratiquante depuis peu de temps.
Je vais dans cet article, distinguer les différents types de yoga que j'ai essayé.
Mon partage est à regarder à l'aune de mes expériences, toutes neuves.
N'attendez pas de cet article des vérités ou des conseils. 
Il ne sera que le reflet de mes choix, de mes envies et de mes besoins. 
A chacun de faire son chemin.
De trouver le yoga qui lui convient, la façon de méditer qui lui apportera sérénité et plaisir.
Si toutefois, je peux vous guider dans votre cheminement, j'en serai très heureuse !

Ma pratique du yoga : hatha, vinyasa et kundalini

Je me souviens très bien de ma première rencontre avec le yoga. Gabriel était petit et à Aix en Provence où j’habitais alors, comme dans de nombreuses autres villes, commençait la tendance des ateliers féminins dédiés aux jeunes mamans.
Durant une matinée ou une après-midi, dans un lieu cosy, divers ateliers attendaient les mamans stressés : massage du cuir chevelu, manucure express, groupe de paroles sur la maternité, création manuelle … le tout accompagné de boissons détox et de pâtisseries gourmandes mais sans gluten 🙂
Si j’ai totalement éclipsé les activités de cette matinée, je me souviens très bien de l’initiation au yoga de ce matin-là. Impossible de me souvenir des postures bien entendu mais je me rappelle en revanche et tout à fait clairement du mot qui m’a accompagné tout au long de cette courte séance : « essentiel ».

Essentiel comme la nature tout autour de moi

J’ai trouvé que le yoga était essentiel pour mon corps. En revanche, une seule séance ne m’avait pas permis de percevoir les bienfaits du yoga sur mon esprit.
Essentiel peut-être mais vous savez comment nous sommes, la conscience d’une activité sportive qui nous fait du bien, n’est pas la garantie de l’introduire dans notre quotidien. Et c’est ainsi que je n’ai pas retenté le yoga durant de longues années.

Plus tard, j’ai testé plusieurs autres initiations au yoga, sans pour autant sauter le pas d’une pratique régulière. J’ai pourtant rencontré de supers profs …
Ma seule expérience plus longue fut à la Métropole de Montpellier dans des conditions pourtant assez antinomiques avec la pratique du yoga : entre 12 et 14h, une professeure venait enseigner le yoga à une cinquantaine de débutants, dans une salle immense de la Métropole, absolument glaciale l’hiver, mal isolée, pas très propre … La prof avait beau être géniale, j’ai décroché au bout de quelques mois.

Et depuis, plus rien.

Jusqu’au mois de janvier 2020 où j’ai eu envie de reprendre cette activité. J’ai découvert par quelques recherches internet qu’une professeure d’Hatha yoga tenait un studio dans mon village, en plein milieu de la nature, avec vue sur le Ventoux. Le rêve !

Hatha Yoga

Le premier cours m’a un peu surprise, je n’avais jamais pratiqué de la sorte.
Chez Anne, nous tenons les postures, nous méditons longtemps et nous respirons longtemps aussi. Et si nous pouvons, nous gardons les yeux fermés tout au long de la séance (sauf dans les postures debout où l’équilibre demande parfois que nous regardions un point devant nous).
Je vous avoue avoir plusieurs fois dans cette première séance avoir attendu avec impatience qu’Anne nous propose une nouvelle posture. Je trouvais ça bien long… Les idées m’assaillaient durant ces instants entre moi et moi, j’avais du mal à lâcher-prise.
Pour autant, j’ai voulu continuer, j’avais ressenti un bien-être agréable et j’accrochais vraiment avec l’accent chantant d’Anne et sa façon de nous expliquer les bienfaits corporels des postures.
Anne a une approche très « thérapeutique », elle est d’ailleurs spécialiste des douleurs dorsales et accorde un soin important à ce que les postures soient tenues correctement pour nous soulager et non pas nous blesser.

yoga posture

Depuis janvier, je me rends chez Anne toutes les semaines avec beaucoup de plaisir. J’apprends à laisser venir et repartir mes pensées, je tiens avec plus de facilité les postures, les respirations et les temps de méditation longs ne sont plus un poids mais au contraire me permettent de me retrouver sereinement et d’accorder mon attention sur mes sensations corporelles et psychologiques.
Et pour moi qui ne suis absolument pas souple, le hatha yoga, les étirements longs et profonds améliorent mon syndrome de planche de bois 🙂

Chez Anne, on ne ressent aucune pression, aucun jugement, aucune compétition : chacun vient comme il est et repart plus léger.

Kundalini Yoga

J’ai découvert Lili Barbery Coulon sur Instagram, à travers quelques partages d’influenceuses ces dernières années. Je connaissais un peu son parcours mais je ne m’étais jamais arrêtée sur son compte, qui ne correspondait pas à mes intérêts d’alors.
Ce n’est que pendant le confinement que j’ai réellement suivie Lili, à travers les méditations qu’elle a donné gratuitement, tous les soirs ou presque, de 18h à 19h, en live largement inspirées de ses pratiques de professeure de Kundalini yoga.
Pour tout vous dire, je n’avais jamais entendu parler de ce yoga.

J’ai adoré ces rendez-vous même si je n’étais pas présente tous les soirs. Je me connectais lorsque j’en ressentais le besoin. Je ne me connectais pas simplement « pour y être » mais bien pour vivre à 100% l’expérience.

Expérience étrange s’il en est, à base de mouvements dynamiques, tenus longtemps et de mantras chantés. Si certains ont pu avoir peur de laisser leur voix s’élever, je m’en suis donnée à cœur joie et pourtant, je chante absolument faux. Je m’en fichais, j’étais enfermée dans ma chambre et Gabriel à côté, avait son casque Fornite sur les oreilles 🙂
J’ai trouvé justement que c’était une libération incroyable et cela m’apportait beaucoup de gaieté. Je finissais les séances le sourire aux lèvres et le cœur joyeux.

En raison du confinement, Lili a commencé à donner des cours en ligne plusieurs fois par semaine. Intriguée après les séances de méditation, je me suis inscrite à un cours débutant pour voir ce qu’était vraiment le kundalini yoga et s’il me correspondait.

Pour tout vous dire, j’ai trouvé la séance bienfaisante mais difficile. Les postures dynamiques sont exigeantes et même si je ne me suis mise aucune pression pour les réussir, j’ai poussé les efforts et tandis que je pensais à mes muscles endoloris, j’avais l’impression de m’éloigner de mon esprit, occupé à gérer la « douleur » ressentie.
Et à nouveau, j’ai adoré les mantras qui donnent du courage lors des moments où le corps présente des moments de faiblesse et qui me procurent beaucoup de joie.

C’est, je pense, le yoga le plus spirituel des trois testés jusqu’ici.

Mon avis : le kundalini donne de l’énergie et les mantras sont vraiment libérateurs. Toutefois, j’apprécie un peu moins les postures. On passe beaucoup de temps en tailleur, ce qui n’est pas toujours confortable pour moi et je me perds parfois dans le travail de la respiration, très puissant et présent tout au long de la séance. 

Retrouvez les cours de Lili en ligne et parfois, ses méditations sur Instagram (qui ne sont plus quotidiennes).

Vinyasa Yoga

J’ai rencontré Anaïs alors qu’elle était blogueuse voyage. Nous avions pas mal échangé sur son parcours et à cette époque, elle se cherchait. Nous nous étions ensuite revues à Sète lors d’une exposition photo qu’elle présentait. Depuis, je la suivais de loin, je savais qu’elle était devenue professeure de yoga à Lyon.

C’est lors du confinement que j’ai découvert ses cours de hatha et de vinyasa yoga en live, sur Facebook.

Je n’étais pas en direct à chaque séance mais je n’ai pas hésité à reprendre ses vidéos et à les suivre lorsque l’en avais le temps.

J’ai pratiqué avec Anaïs le vinyasa yoga qui est un yoga dynamique, constitué par des séries que l’on répète plusieurs fois.
Chacun est bien entendu libre de conserver le rythme qui lui convient et de ralentir le tempo donné par l’enseignant mais le principe reste  une succession dynamique de posture.
Le travail sur la respiration est également très important.

chien tête en bas

Chien tête en bas, l’une des postures qui me fait le plus souffrir :/

Vous le croirez ou non mais certaines des séances d’Anaïs m’ont donné des courbatures !

Mon avis : j’aime le flow du vinyasa mais il va parfois trop vite pour moi et ne me permet pas toujours de me concentrer sur mes sensations. N’étant pas encore à l’aise dans toutes les postures, sur certaines séries, je passe plus de temps à tenter de suivre qu’à penser à moi. Une pratique plus régulière permet certainement de passer outre cette sensation d’être larguée.

Retrouvez les cours d'Anaïs en studio à Lyon et en ligne

Après avoir testé ces trois pratiques et ces trois professeures, j’ai une nette préférence aujourd’hui pour le hatha yoga au quotidien. Il me permet vraiment de me recentrer sur moi, de travailler ma respiration, de me muscler en profondeur et de me retrouver au calme et sans pression. Toutefois, je ne ferme pas la porte aux autres pratiques et j’ai bien l’intention de compléter mes cours de hatha par du vinyasa ou du kundalini, lorsque le besoin ou l’envie s’en fera sentir.

Comment je médite à la maison ?

Lorsque tout le monde commençait à parler de méditation, j’en étais encore à me demander ce que cela voulait dire … Faire le vide dans sa tête, ne plus penser à rien … cela me semblait tout simplement impossible. Et je n’ai réellement essayé de méditer qu’en janvier dernier, lorsque j’ai repris sérieusement le yoga. Les méditations en ligne de Lili pendant le confinement ont clairement accru ma pratique.
Depuis, je ne dirai pas que la méditation est rentrée dans mon quotidien, mais je m’y adonne avec plaisir régulièrement, parfois même plusieurs fois par semaine.

J’ai compris que la méditation n’était pas une lutte contre les idées qui assaillaient mon esprit et qu’il ne servait à rien de se forcer à faire le vide. Au contraire, durant la méditation, on accueille les idées parasites, on les laisse venir puis partir, sans lutter. Pour lâcher-prise, on se concentre sur une voix, son souffle, une sensation et on y revient toujours.

Je ressens beaucoup de bien-être après un moment méditatif et il est courant, lorsque je suis installée dans mon lit, que je m’endorme avant la fin de la séance 🙂
En revanche, la méditation n’a pas changé ma vie, je n’ai pas eu de grande révélation, aucun feu intérieur ressenti, aucune lumière éblouissante aperçue et je ne saurais dire quels bénéfices la méditation a sur moi. Je me contente d’aller vers cette profonde détente apportée.

Les méditations grâce à Morphée

Si vous suivez Instagram, on a vu passer ce joli objet en bois souvent ces dernières semaines. La marque m’a gentiment envoyé un exemplaire pour que je puisse le tester à la maison. Comme je suis 100% convaincue par Morphée et que je l’utilise souvent, c’est un plaisir pour moi de vous en parler.

Le gros plus de cet objet en bois, outre qu’il soit très joli sur ma table de chevet, hyper simple d’utilisation, c’est qu’il est non connecté. Parfait pour se déconnecter et des ondes et de la folie de la vie, ne serait-ce que quelques minutes.

Plusieurs programmes sont à choisir et il existe 210 combinaisons possibles autour des 7 séances proposées et des deux voix au choix (voix féminine et masculine) : corps, respiration, mouvement, voyage, méditations rythmées, siestes, nature.

J’ai largement de quoi faire encore, je n’ai pas du tout été au bout de toutes les options proposées.

Petite confession : j'ai surpris mon homme l'utiliser aussi, au moment de sa sieste :)

Morphée coûte 79, 95 €, ce qui est un clairement un petit investissement mais un beau cadeau à se faire ou à suggérer à ses proches.

J'aime son côté nomade qui me permet de le trimbaler avec moi facilement.
Je vais parfois méditer dans les champs autour de la maison.

Les méditations en ligne du podcast Métamorphose

Là encore, découverte récente pour moi du podcast Métamorphose, qui donne la parole à des hommes et des femmes autour de thèmes « engagés et positifs ».
Je n’accroche pas avec tous les invités mais certains épisodes m’ont ouvert l’esprit en 1 heure de temps, bien plus sûrement que je ne l’aurais fait moi-même en plusieurs semaines !

Anne Ghesquière, la créatrice du podcast, a lancé début juin, 21 méditations en ligne, d’une vingtaine de minutes, proposées par des personnalités toutes très différentes. L’idée était de préparer le solstice d’été mais les épisodes restant en ligne, je les expérimente en ce moment et je sais que je reviendrais vers certains d’entre eux régulièrement, tant ils sont agréables.

métamorphose podcast

Je vous les conseille à 100% et ils sont entièrement gratuits !

Les méditations en ligne du podcast Esperluette

C’est ma copine Marie-Cécile qui est à la tête d’Esperluette, le podcast qui met en valeur les belles énergies du Vaucluse.
Un podcast joyeux et créatif puisque Marie-Cécile propose des épisodes très différents, dont des méditations « Rendez-vous en Terre Intérieure » délivré par Myriam Mendy, professeure de kundalini Yoga non loin d’Avignon.


Ce sont des épisodes très courts (moins de 10 minutes), faciles à caser dans une journée et vraiment réconfortants.
Je les aime beaucoup et là encore, c’est entièrement gratuit.

Il existe une multitude de ressources aujourd'hui pour méditer, qu'elles soient gratuites ou sur abonnement. 
A vous de trouver le bon support qui vous donnera envie de commencer et de continuer.

Je vous signale aussi les voyages méditatifs proposés par Benoit Richer dont je vous ai parlé dans mon dernier article.
Ce sont des voyages qu'il a proposé durant le confinement sur sa page Facebook et qui sont toujours disponibles.
Ils sont parfaits pour voyager sans bouger de chez soi !

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Voilà, je crois avoir fait le tour de mes pratiques tant au niveau du yoga, qu’au niveau de la méditation.
Pratiques qui m’accompagnent maintenant avec bonheur, je commence d’ailleurs un stage de yoga aujourd’hui : 5 séances de yoga tous les matins pendant une semaine. J’ai hâte de voir les bienfaits de cette période sur mon mental et mon corps.

N’hésitez pas à partager vos questions – si je peux y répondre – vos préférences et vos propres pratiques – je suis curieuse de vos retours.

Namaste 🙂

yoga et méditation

4 commentaires sur “Yoga et méditation : retour d’expérience

  • Répondre Céline / Shalima sur

    Super ton article Olivia ! À part le Kundalini, je mélange un peu toutes les autres pratiques, je ne sais jamais laquelle est laquelle… mais ce n’est pas grave, ce que j’aime ce sont les enchaînements doux, les étirements un peu plus poussés, et pas trop répétitifs. Ça fait tellement de bien !
    La méditation m’accompagne depuis quelques années, avec plus ou moins de régularité, je peux dire que cela a sauvé bien de mes nuits et mon moral durant le confinement. Dès que j’en ressens le besoin, je n’hésite pas. J’ai acheté le Morphée il y a 2 ans, et j’ai l’appli Mind qui est très bien fichue aussi (mais connectée !). Bon stage de yoga, j’espère que cela te plaira 🙂

  • Répondre Annick (mycosymoods) sur

    Coucou ! J’ai eu envie de commencer le yoga il y a deux ans (période compliquée de ma vie). J’ai de suite aimé. Je savais déjà que J’avais déjà quelques dispositions pour le streching et J’avais adoré le body balance, testé avec ma soeur.

    J’ai été assidue quelques mois mais je me suis lassee des cours proposés par le centre où j’allais (du vynyasa), car je ne progressais pas du tout (normal j’ai découvert que je faisais mal les mouvements) et j’ai fini par me faire vraiment mal au dos. Puis j’ai trouvé une prof très chouette mais les cours manquaient d’intensité et moi, je manquais vraiment de temps. Puis… est arrivé le confinement et le yoga s’est imposé à moi.

    Je suis tombée sur les vidéos d’Ariane de Yoga Coaching et ça m’a fait un bien de dingue tant sur le plan physique que psychologique. Je crois que la séance sur le changement a provoqué un énorme déclic chez moi (beaucoup de travail sur un truc que j’affectionne tout particulièrement en yoga : les équilibres que je tente toujours, en fin de posture de pratiquer… les yeux fermés). Bref entre le temps dont j’ai pu bénéficié en chômage partiel, le yoga, ma psy je sens que durant ces 2 mois et demi hors du temps, j’ai avancé comme jamais auparavant. Un gros changement de vie est en cours.

    Sinon… j’ai une préférence pour le Hatha yoga car j’apprécie de vraiment bosser le souffle ET la posture en prenant le temps de la laisser progresser, j’ai mis quelques séances avant d’apprécier pleinement le Yin (excellent exercice pour renforcer le sentiment capacitaire et le lâcher prise total). Je pratique plus ponctuellement le Vinyasa mais j’aimerais parvenir à le faire une à deux fois par semaine.

    J’ai dû faire une petite pause en juin car la reprise à temps complet a été hyper intense, mais maintenant que je retrouve un rythme moins démentiel, j’ai prévu d’en faire au bureau entre midi et deux.

    Sinon je ne suis que débutante en méditation mais ça m’a épargné pas mal de nuits d’insomnie durant le confinement (se concentrer sur son souffle, sentir chaque partie de son corps c’est vraiment hyper efficace, et ça aide pas mal pour la pratique du yoga, en permettant de prendre conscience du fait que, souvent, on mobilise trop de muscles qui ne servent à rien dans la posture… je ne sais toutefois pas encore ne mobiliser que le groupe de muscles qui doivent bosser, mais j’essaie au moins d’y porter mon attention).

    Voilà voilà 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *