Bécassine à la montagne : part.2

Dans quelques heures, je serai en partance pour la Savoie, direction les vacances d’hiver à la montagne.
Je vous avoue que sans vacances depuis cet été, je suis fatiguée tant intellectuellement que physiquement et l’idée de ces quelques jours loin de tout boulot me réjouit au plus haut point.

Même si je pars dans une station de ski.

Je vous l’ai déjà évoqué avec vous, je suis une quiche dès qu’il s’agit de prendre de l’altitude.

J’ai peur des montagnes qui m’entourent, j’ai peur de la glisse et n’aime pas vraiment le ski. Bécassine je vous dit !!

J’adore la vue des sommets enneigés, les balades en raquette sont pour moi un grand kiff, tout comme la raclette, la tartiflette et tous les plats peu gastronomiques mais néanmoins délicieux en «-ette » – en tant que grande angoissée de la montagne, il me faut me réconforter comme je peux – mais voilà, il y a l’avant : je flippe dès que la route tourne un peu, que j’aperçois les premières hauteurs et je ne vous raconte pas si la route est enneigée !

Pour ne pas angoisser mon Loulou et énerver mon chéri, je garde tout pour moi mais le relancer 58000 fois ces deux derniers jours sur l’achat de chaines a dû lui mettre la puce à l’oreille quant au stress qui commence à me gagner. Tout comme le « je te préviens, je ne pars pas si la vidange n‘est pas faite, les pneus changés, les chaines achetées ET testées !! ».

Lui n’a songé à s’acheter une veste de ski que mercredi – pour un départ dimanche. Vous voyez donc le gouffre qui nous sépare !

Donc pour l’instant je gère mais je pense lâcher les vannes à un moment ou l’autre, faudra bien que ça sorte au grand désespoir de mon mec qui m’accuse toujours dans ces cas-là de ne pas lui faire confiance. Ce n’est pas faux mais il oublie que là-haut, je n’ai confiance EN PERSONNE !!

Bref, l’ambiance dans la voiture devrait être sympatoche, à n’en pas douter.

Vous ais-je détaillé l’une des angoisses qui m’étreint lorsque je monte à la montagne ?

La voilà, accrochez-vous : la voiture glisse en contrebas de la route, nous ne sommes pas blessés mais nous passons la nuit loin de toute présence humaine, en plein milieu de la nuit, avec la neige qui tombe et les animaux qui rôdent.

Vous voyez, je pensais que décrire mon angoisse m’aiderait – une sorte de thérapie par l’écriture – mais je me rends bien compte que non, ça ne fonctionne pas.

Y-a-t-il un psy dans l’assistance ? sos angoissée de la montagne en détresse !

Une fois là-haut, je commence à me détendre, c’est tellement beau. Mais ne me parlez pas de faire du ski ou les palpitations recommencent.

Et là mon angoisse : tomber sur le cul et glisser en contrebas de la piste de ski devant des touristes hilares et moi qui ne peux m’arrêter de glisser, glisser, glisser … Ne sortez pas la kamisole je vous en prie.

Mais j’ai bon espoir que cette saison mes angoisses s’allègent. En effet, nous partons dans des conditions idéales, que je n’ai jamais connues : un village vacances nous accueille et nous prend par la main pendant tout le séjour.
Prises en charge des repas, animations pour les petits et les grands, profs de ski qui viennent chercher les minots dans la résidence, spa … ça devrait être pas mal 😉

J’espère que ce cadre super sécurisant va participer à ma thérapie anti-stress et j’avoue que cette année, j’envisage depuis longtemps de prendre des cours de ski.
Mais je ne me mets pas la pression, on verra bien.

Et si je ne ski pas, j’aurai tous les jours mes raquettes aux pieds pour parcourir les sous-bois et les sommets.

Les raquettes, comme la tartiflette, c’est trop chouette 🙂

Et puis, je pars avec ma tenue tenue colorée, alors bon. Et oui, pour contrer l’angoisse, j’ai investi sérieusement : bleu, rose, vert mint … toutes les couleurs de l’arc en ciel sur moi réunies pour voir la vie du bon côté.
J’espère juste que les enfants ne me jetteront pas des pierres, alarmés par un bibendum flashy. Croisez les doigts !

Voilà, le blog se met donc en mode pause pour quelques jours mais je vous emmène quand même avec moi.

Instagram pour les jolis paysages  et ma trombine avec mon bonnet à pompom
Twitter pour venir chercher du réconfort auprès de vous et soigner mes angoisses
Facebook pour vous donner envie de me rejoindre

Tout ça dans l’ordre ou dans le désordre !

A bientôt les amies/s et keep cool ! (mantra que je me répète en boucle depuis 5 jours)


Et toi, les vacances à la montagne, angoisse ou pas angoisse ?


13 commentaires sur “Bécassine à la montagne : part.2

  • Répondre Maguelonne sur

    c’est pas pour prendre la défense de l’homme mais moi j’ai acheté mes gants à la station!!! Sinon pour la route je comprends je connais cette angoisse 🙂

  • Répondre minouche sur

    Montagne pour les randos l’été. J’adore. Les paysages de neige me fascinent mais je n’aime pas le froid. Bonne vacances, où que ce soit c’est toujours bien.

  • Répondre Ecuries de M. Untel sur

    Bonnes vacances, avec bonne neige et plein de soleil. Et bon ski pour ceux qui skient, bonnes raquettes et bonne raclette pour ceux qui ne skient pas (bien que la raclette s’adapte aussi parfaitement aux skieurs) .

  • Répondre ma Cigale sur

    j’ai les memes angoisses et je préfère le chaud mais « Pourtant…que la montagne est belle ! »
    mon occupation favorite le #skibar allongée dans un transat au soleil avec un bon vin chaud 😉
    profite bien !

  • Répondre Le poisson Marcel sur

    Moi j’adore la Montagne, le ski, le vin chaud après une bonne journée de glisse, la raclette et la fondue savoyarde ! J’en reviens et je repartirai bien là tout de suite, maintenant !
    Bon courage et profite quand même, tu vas te régaler avec ce beau programme (huuum le spa !) !
    Grosses bises !

  • Répondre Pintade à Montpellier sur

    Fatiguée intellectuellement… la blague !
    Aller La bise de Thaïlande avec du soleil chaud et sans neige ! Mouuaaackkkkk, bonnes vacances morue 😉

  • Répondre Corinne sur

    Je te comprends j’ai les mêmes angoisses que toi et je ne vais jamais à la montagne ! Je préfère de loin la chaleur ! Bonnes vacances.

  • Répondre tania sur

    Bonnes vacances à toi
    Pas de ski pour moi, moi il me faut du chaud j avoue que le ski ne me tente pas. Mais les angoisses on n y peut rien ça m est déjà arrivée dans d autres domaines, on essaie de se raisonner mais ça passe pas, juste attendre que ça passe

  • Répondre matchingpoints sur

    L’une des matchingpoints se reconnait dans votre portrait -nullissime sur ski, et plutôt douée pour l’après-ski… Bonnes vacances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *