Comment je suis devenue juriste

Je reçois pas mal de mails en ce moment de jeunes diplômées en droit qui semblent perdues dans leur choix et qui m’interrogent sur mon parcours. J’ai décidé d’en faire un billet qui n’intéressera certainement qu’un très faible pourcentage de mes lecteurs mais il aura au moins le mérite d’exister pour ceux qui se posent des questions sur le métier de Juriste.

Voilà donc le parcours et les quelques conseils d’une Juriste au chômage 🙂

Mes Etudes

Hyper classique, j’ai passé une maîtrise (master) de droit des affaires à Montpellier. Je n’ai pas souhaité poursuivre, j’en avais clairement assez des bancs de la fac.
En tant que jeune diplômée, je ne trouvais aucun boulot sur Montpellier, je cumulais alors Domino’Pizza le soir et Promod la journée, c’était pas la joie.

Mon parcours

J’ai eu l’occasion de quitter le Sud pour aller vivre à Paris. Pas de fric, pas de boulot mais la conviction que c’était ce qu’il fallait faire.

A l’époque (celui de dinosaures), l’intérim était en plein boum et le chômage bien plus bas qu’aujourd’hui.
J’ai trouvé très rapidement un poste de chargée de recouvrement chez Orange (FTMS à l’époque 🙂 ) en intérim. Couper les lignes téléphoniques des clients entreprises et réclamer les factures m’a vite saoûlé et après quelques mois, je suis partie alors qu’on me proposait un CDI.
Quelques semaines de recherche puis j’ai intégré, la mort dans l’âme, un cabinet d’avocats. Je vous en ai déjà parlé, la cata au niveau personnel mais niveau professionnel, un vrai plus sur mon CV.

Là encore, démission puis j’ai eu la chance de rentrer à la MACIF, toujours comme assistante juridique. Puis, je suis devenue Juriste. Et j’ai beaucoup, beaucoup appris avec une chef hyper rigoureuse, limite psycho-rigide (comme elle avait raison !) et en travaillant pas mal.

Là encore démission pour rentrer chez moi, dans le Sud.
Entre temps, le chômage a augmenté et même si je ne suis plus débutante, c’est pas fastoche.

Un peu par hasard, j’intègre SANS entretien d’embauche, une société e-commerce en tant que responsable recouvrement, puis community manager par la suite, (je vous en reparlerai dans un prochain billet, vous allez rire) .
On me dit cash : « ça marche où tu dégages ». Et ça a marché !
Trois ans où j’apprends le net, l’e-commerce, l’e-marketing, le community management en faisant toujours du juridique. J’adore l’esprit start-up ! ça va vite, ça réfléchit bien, dans une bonne ambiance et les compétences autour de moi sont étonnantes.

Je pars après trois années, satisfaite de mon expérience et je rentre dans une société liée aux nouvelles technologies en tant que responsable juridique et contentieux et community manager.
Une belle boîte où je travaille beaucoup. Après trois ans, redressement et liquidation judiciaire, j’en ai déjà parlé aussi.

Chômage rebelote, la crise, la merdouille … je galère, tout en passant des entretiens soit bidons, soit foireux, soit j’ai pas le profil adéquat. En mai dernier, une mission d’intérim pointe le bout de son nez, un poste de Juriste, je prends. La suite, vous la connaissez … 

Presque, je vous réserve une petite surprise très bientôt 😉 

Le diplôme d’avocat ? jamais passé mais j’y pense … et puis j’oublie … et puis j’y pense … et puis …

Mes conseils

* N’hésitez pas à rentrer dans une entreprise comme assistante juridique, même pour un poste pas top, même pour un salaire pas élevé et à force de bosser, vous évoluerez.
* Lorsque l’on sort de la fac, on a l’impression de savoir bosser mais ce n’est pas vrai. C’est en mettant les mains dans les dossiers qu’on apprend le métier, pas sur les bancs de la fac.
* N’hésitez pas à vous mettre en danger : changez de région, de boîte, d’environnement, de domaines d’activité, ne soyez surtout pas statiques.
* Si vous avez l’opportunité de toucher autre chose dans le cadre de votre job, faites le !
Les juristes sont capables de faire tant de choses qu’il serait dommage de se limiter à la seule rédaction des contrats !
* Cultivez très tôt votre réseau, qui est un peu la clé aujourd’hui pour trouver du boulot et ne négligez aucune piste pour être visibles : réseaux sociaux, AFJE, forums …
* Le concours d’avocat est toujours un plus, même pour bosser en entreprise

Si certains autres juristes ou professionnels du droit veulent réagir dans les commentaires, ne vous privez pas et faites partager aussi vos conseils.

Et si vous n’êtes pas juristes mais mamans au foyer, créatrices de bijoux, infirmières, prof., chanteuses, marketeuses, journalistes, secrétaires, chauffeuses de taxis … vous pouvez commenter aussi 🙂

Crédit photo

63 commentaires sur “Comment je suis devenue juriste

  • Répondre LAUB sur

    Bonsoir et avant tout merci de nous avoir fais partager ton expérience ! Ce sont de bon conseils que je n’oublierais pas d’appliquer en tant utile 🙂
    Moi je me pose de nombreuses questions. Tout d’abord je suis encore étudiante, j’ai fait une Licence AES (Administration Economique et Social), ensuite je n’ai pas voulus poursuivre dans l’économie alors je me suis dirigée dans le Droit car j’en faisait un peu au cours de ma Licence et j’aimais ça!! Me voilà actuellement en M1 Droit Des Affaires, n’ayant pas un dossier dès plus réussi, je suis un peu perdu sur mon avenir.
    En effet j’ai un peu plus de la moyenne à ce semestre (donc je ne suis pas le genre d’élèves à avoir 14 de moyenne), de plus je n’ai jamais effectué de stage juridique. Beaucoup d’échos disent que si je n’ai pas un dossier avec une très bonne moyenne et/ou des stages alors j’aurais peu de chances d’être prise dans un M2 Droit des Affaires. Et c’est vrai que les places sont très limitées. Bien entendus je vais postuler au plus d’universités possibles et tenter ma chance, je suis convaincus qu’un stage m’aiderait aussi à appuyer mon dossier pour une candidature en M2 mais c’est vrai que je suis un peu perdue. Où postuler pour effectuer un stage auprès d’un juriste d’entreprise (durée du stage maximum 2 mois) ? J’ai peur aussi de ne pas être à la hauteur comparé à des étudiants qui eux ont pratiqué du droit dès le début de leur cursus.
    De plus, je suis aussi intéressé par le M2 Droit dans l’immobilier mais mes inquiétudes sont les mêmes, vais-je être prise avec un dossier comme le mien? Où postuler pour des stages au près de juristes immobilier? Etc.
    J’ai déjà demandé conseils sur des forums et ont m’as conseillé de redoubler et de refaire une M1 avec une meilleure moyenne et des stages mais j’en ai marre de la fac et de ces révisions, j’ai envie de travailler et d’avoir d’autres expériences et d’apprendre autres chose que de la théorie !!!!! Enfin voilà, comment réussir face à des étudiants surmotivé(e)s, qui ont fais déjà de nombreux stages et qui ont de bonnes moyennes ?? Et pourtant je suis sûre que je serais bien meilleure sur le plan professionnel que universitaire.

  • Répondre Pronarom sur

    Bonjour,

    J’ai accepté un poste d’assistant juridique mais dans la nature de mes missions c’est un poste de juriste un peu caché quoi (rédaction de contrat (bon il s’agit de remplir des matrices mais je bosse également sur les matrices des contrats), rédaction d’avenants etc etc…
    Je fais vraiment beaucoup de choses et rien qui relève de l’assistanat en gros. ça va faire un an que je suis là et j’aimerais bien revendiquer un statut de juriste mais j’ai un peu peur. J’ai peur que ce soit refusé, qu’on me dise que je fais pas l’affaire en tant que « juriste » je sais pas pourquoi, j’ai pas trop confiance en moi donc ça me pèse beaucoup.
    Pourtant le poste me plaît beaucoup, le travail aussi mais cette appellation me pèse beaucoup et je pense en parler à ma boss dès que l’occasion se présente.
    Je voulais savoir comment tu étais passé d’assistante à juriste ? AU bout de combien de temps ? En ayant fait quelque chose en particulier ?

    Merci beaucoup 🙂

    Bonne continuation

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Comme toi, j’avais peur de demander à obtenir le nom exact du poste que j’occupais et je l’ai obtenu lorsque j’ai compris que ce qui comptait vraiment étaient les contours du poste et non son titre … à condition bien entendu d’avoir la rémunération et la reconnaissance qui s’attache à ce que tu fais réellement.
      Tu dis avoir peur. Je comprends mais au final, que risques-tu à faire valoir la réalité des choses ? Tu ne demandes rien, tu souhaites juste que le titre de ton poste correspond à tes missions. Ce n’est pas une faveur que tu sollicites donc fonce !

  • Répondre Zainab sur

    Salut 🙂
    Bon l’article est un peu ancien, mais je tente tout de même. Je viens d’obtenir un Master 1 Droit des affaires mais sans mention . Je commence à recevoir les refus des responsables de Master 2 et ca me déprime. J’aurai aimé devenir juriste en droit des affaires mais sans M2 je crains d’avoir étudié quatre année pour rien. Je songe à passer le CRFPA histoire de ne pas rester à rien faire et je me dit que si j arrive à entrer dans l’école le stage de 6 mois en cabinet d’avocat serait un plus sur mon CV. Mais le souci c’est que je suis certaine de ne pas vouloir être avocate (pour moi c’est un métier où il m’est difficile d’imaginer avoir une vrai vie de famille). Est ce que tu pense qu’il est utile que je passe le CRFPA ?

    • Répondre AS sur

      Je me permets de répondre à ta question. ou tout du moins à te donner mon humble avis sur la question.
      Je suis actuellement avocat depuis presque 2 ans. J’ai passé le CRFPA après mes M2 sans grande conviction et tout s’est enchaîné…

      Bref tout ça pour te dire que je pense qu’il est utile de passer le CRFPA cela te permettra de ne pas rester un an sans faire de droit et surtout si tu as le concours tu pourras tjs t’inscrire en M2 en guise de stage PPI !

      J’ai une amie qui a eu le crfpa sans master 2 donc sans réelle spécialisation. Aujourd’hui elle est incollable en droit social alors qu’elle a découvert cette matière pendant son stage final à l’EFB… Le Master 2 est loin d’être une fin en soi ;).

      L’école d’avocat te permettra de faire ton M2 en PPI et de faire un stage dans le secteur que tu souhaites pour avoir une première expérience que tu pourras aisément revendre pour un poste de juriste.

      A la sortie de l’école je suis convaincue que le CAPA sera un atout pour postuler en entreprise. et Rien ne to’blige à devenir avocat. Il fautplutôt voir ça comme un tremplin 😉

  • Répondre MOREL sur

    Ouahou, bravo ! Je te félicite, pour moi tu as eu une belle ascension au cours de ta carrière ! et ce n’est pas fini… =)

    Je voulais juste te poser une question, lorsque tu as été embauché à la MACIF en tant qu’assistante juridique, après combien de mois, ou d’années as-tu bénéficier du poste de juriste ?
    tu as eu des difficultés lors du changement de poste ?

    J’ai aussi un profil en droit, mais je suis passée par l’ENADEP pour être assistante juridique et non les bancs de la fac ! très peu pour moi.

    Et avant j’ai fait un BTS assistante de gestion. Enfin bref, j’ai eu la chance d’avoir connu un cabinet d’expertise comptable (pendant 3 ans) et deux cabinets d’avocats (3 ans).

    C’est pour cela que je m’interroge car j’aimerais vraiment devenir juriste par la suite mais ce n’est pas évident vu que je n’ai pas de Master, alors peut être avec l’expérience acquise en tant qu’assistante juridique, ça pourrait me donner l’accès à ce poste ?

    A vrai dire, je n’en sais rien du tout

    En tout cas une chose est sûre je pense que c’est préférable d’être dans un grand groupe ou dans le domaine tel que les banques, assurances ou immobilier.

    Actuellement, je suis en cabinet d’avocats mais je pense changer pour une entreprise… à voir

    N’hésite pas à me dire ce que tu en penses !

    En tout cas tu as fait un très bel article, et qui donne envie de continuer et de s’accrocher malgré tout

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Je te remercie pour ton enthousiasme !! J’ai encore beaucoup de question sur ma carrière de juriste, des demandes de conseils sur cette profession … je pense réunir prochainement tous mes billets dans un e-book … je t’invite à t’inscrire pour recevoir les informations du blog et être tenue au courant de la sortie de ce projet.
      A bientôt

    • Répondre MarieL sur

      Bonjour, je ne sais pas de quand date ce poste, mais je tente ma chance quand même… J’ai exactement le même parcours que toi et souhaite devenir juriste également, et ne sais comment faire vu que je ne suis pas passée par les bancs de la fac aussi.
      Si tu as trouvé une solution, je suis preneuse 😉

  • Répondre avocats ML sur

    merci pour tous ces conseils sur le métier de juriste qui ne doit pas être facile a tous les jours à gérer surtout devant des avocats près a défendre leur client.

  • Répondre Marion sur

    Bonjour,

    Je m’interroge beaucoup sur une chose: est ce que j’ai fait le bon choix d’accepter un poste d’assistante juridique en cabinet d’avocat justement alors même que je dispose d’un Master 2 (très difficile de trouver directement un poste de juriste alors que je n’ai que de stage en guise d’expérience…)
    Ma seule crainte est d’être « cataloguée » si je souhaite évoluer pour un poste de juriste par exemple.
    Tous les avis sont bons à prendre !
    Merci !

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Marion, j’ai commencé comme toi, assistante juridique puis juriste, puis responsable juridique. Je pense que dans ce métier, il est important de faire ses preuves et je m’aperçois qu’après mes études finalement, je ne savais pas faire grand chose :/ C’est le travail qui fera que tu seras cataloguée mais comme bosseuse. C’est bien mieux que « prétentieuse » 🙂
      Les études de droit sont très théoriques et les quelques stages que nous pouvons faire au cours de nos études, n’y changent pas grand chose, il faut pratiquer encore et encore.
      Par contre, je te conseille de changer de boîte et d’être flexible dans tes apprentissages et missions en entreprise, il n’y a que lorsque j’ai changé d’entreprise que j’ai pris de nouvelles responsabilités.
      Bon courage Marion et merci de ta confiance 🙂

      • Répondre Marion sur

        Un grand merci pour ta réponse, c’est rassurant d’avoir des témoignages. Effectivement, en plus d’être très théorique la fac ne nous a absolument pas préparé à ce genre d’interrogation.
        Merci pour tes encouragements et pour ce blog 🙂

  • Répondre Cassandra sur

    Que dire? Beau parcours! J’aurais aimé avoir le même. Moi j’en suis au début du mien. Pas d’expérience. Mais bac+4 pareil en Droit en 2013. Personne ne veut me prendre sans expérience! J’ai 26 ans déjà, perdu deux années (depuis 2014), sans Master 2, et j’ai raté mon concours d’avocats. Galère. Là j’en suis à me demander si je ne vais pas retourner dans mon pays d’origine en Afrique, après avoir vécu toute ma vie en France…
    Merci pour ce billet rafraichissant qui redonne espoir sur ce beau métier en France… Dommage, vous n’êtes plus dans la fonction aujourd’hui, mais j’aime à croire qu’on reste juriste dans le coeur, à vie <3

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Je reste juriste au fond de moi c’est sûr ! Et je vous rassure, j’ai aussi commencé à exercer à 26 ans, avant, personne ne voulait m’embaucher :/

  • Répondre Rose sur

    Bonjour !
    Bon cet article date d’il y a mille an mais on sait jamais … Si tu as des conseils pour une simple étudiante en droit je suis preneuse !
    Je n’en suis pas encore au master mais j’aimerais commencer à faire des stages justement pour commencer à me creer un reseau et avoir des cartes quand j’aurais fini mes études… Mais comment trouver/obtenir un stage quand on est « étudiante en droit » et que tout le monde vous demande 5 ans d’exp dans tout et n’importe quoi ?!

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Oh là là Rose, je n’ai qu’un conseil : fais toi un réseau !!
      Potes, parents de potes, anciens de la fac, chargé de TD … et frappe aux portes et aussi pense aux réseaux sociaux pour chercher un stage + le site village-justice, une mine d’infos !!

  • Répondre Philippe Peret sur

    Bonjour à tous,

    Le métier de juriste d’entreprise m’intéresse également, je suis étudiant en économie et gestion à Strasbourg et je pense faire après mon master un MBA en droit des affaires et management-gestion sur Paris si possible. Ou autre option passer le : DJCE (diplôme de juriste conseil d’entreprise), diplôme proposé par des université de droit et très demandé par les entreprises.
    Je vous laisse l’adresse de mon site, https://philippeperet2.wordpress.com/le-metier-de-juriste-dentreprise/
    ou je parle pas mal des actu en droit, éco gestion et j’ai récemment écrit un article sur le métier de juriste d’entreprise ! Merci très bonne journée à tous
    Philippe Peret

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Bonjour Philippe et merci de votre commentaire. Je vous souhaite une bonne continuation dans ce métier que j’ai personnellement quitté, je suis à présent, rédactrice web et community manager 😉

  • Répondre Juriste et Rédactrice : je me lance !! - La Fille de l'Encre sur

    […] un article récent, celui où je vous parlais de mon parcours de Juriste – je ne pensais pas que ce billet aurait autant d’écho d’ailleurs, je vous love […]

  • Répondre bea sur

    salut
    si tu passes par là peux tu m’aider. J’ai une licence de droit (mais avant un parcours chaotique).Tu t’es arrêtée au Master 1 ? ou tu as fait un M2. Je suis un peu découragée au vu de la sélection des M2.

    Pr les jobs de CM tu aurais des tuyaux ? c’est une expérience qui a l’air intéressante. (formation courte possible ?) Tu penses qu’avec un Master en PI je pourrai bifurquer sur un job de CM ?

    Si tu as des conseils j’ai 29 (dc alternance=>exit)et dc grosse misère pr me former (j’ai arrêté mes études trop tôt). J’ai que 5 ans d’expérience car j’ai erré ds mon orientation après le bac. (alors qu’avant pas de pbl).

    Je suis d’accord avec toi. Il y a pas longtemps je discutais avec un reconverti et l’image qu’on a des gens qui font du droit c’est droit=le rat de BU coincé, rigide etc. moi c’est pas du tout mon cas dc difficile de bifurquer en com/marketing . C’est idiot . Chaque fois qu’on veut changer il faut repartir à O et le bac+5 est svt demandé. Si tu as des conseils (formation utile etc.). En France il y a cette culture du diplôme élevé . Et je ne suis pas bilingue dc ca n’aide pas trop….

    Tu passes le concours d’avocat ? Tu as quel âge ?

    Merci de ton aide.

    • Répondre JITC sur

      Malheureusement, je ne suis pas la mieux placée pour donner des conseils d’orientation !

  • Répondre maquillage yeux verts sur

    J’aime beaucoup les bilans que tu nous proposes de temps en temps sur ta formation, tes boulots, etc.

  • Répondre alexandra sur

    J’aime beaucoup ton état d’esprit.

  • Répondre Granpi sur

    Bonjour,

    Je suis chargée d’études juridiques dans la fonction publique territoriale (un conseil général) je travaille sur un secteur particulier mais passionnant, auquel on ne pourrait pas penser lorsqu’on est fonctionnaire; je suis chargée d’assister juridiquement, en lien avec des avocats, des mineurs victimes (violences, sévices sexuels, défaut d’entretien entre autre, de la part de leurs représentants légaux) devant les instances judiciaires. Je réponds également en défense aux recours pour excès de pouvoir des usagers contre des décisions rendues par mon administration de tutelle et j’assure enfin un rôle de conseil juridique auprès des services de cette administration.
    J’ai passé des concours, après mon congé parental de mon deuxième enfant, j’ai commnecé par le concours catégorie C, puis B puis A, bah oui je n’ai pas confiance en moi alors j’ai commencé par la petite porte et grand bien m’en a pris car j’ai appris énormément, surtout sur la manière de travailler dans la fonction publique.
    En effet, suite à mes études (maîtrise de droit privé, comme toi Olivia ensuite je n’ai pas effectué mon DEA d’histoire du droit dans lequel j’étais prise, parce que j’en avais marre des études), j’ai travaiilé dans le domaine du privé; dans une entreprise de restauration collective où je faisais de la comptabilité, donc rien à voir avec le droit!! Mais je pars du principe que toute expérience est bonne à prendre!.

    C’est un véritable CV que j’ai rédigé lol!

    Mon rêve absolu aurait été de devenir magistrat, j’avais même commencé à suivre une formation dans ce sens en maîtrise, mais faute de confiance en moi, je n’ai jamais osé tenter le passer, à mon grand regret…

    Un scoop, mon fils de 14 ans veut faire du droit, donc me revoilà dans les affres de l’orientation.
    Je souhaite à tous ceux qui se lancent dans ces études une réussite et un aboutissement de leurs projets. Olivia su tu es tentée par le CAPA, alors fonce!!!

    • Répondre JITC sur

      C’est un beau parcours !

      • Répondre Granpi sur

        Merci mais c’est surtout que je souhaitais absolument capitaliser ces quatre années d’études et mon prêt étudiant contracté auprès de la banque au lion qui m’a coûté les yeux de la tête oop’s!!

  • Répondre Nina sur

    Super article, très intéressant ! Et quel parcours !
    J’en suis qu’à mes débuts mais je conseille à tous les jeunes diplômés de pas hésiter à faire un ou deux stages supplémentaires. En tout cas, ce sont ces petites expériences en plus qui m’ont permis de décrocher le CDI de mes rêves !
    Mais bon, la vie de juriste est loin d’être un long fleuve tranquille ahaha

    Bonne continuation 🙂
    Bises, Nina

    • Répondre JITC sur

      Les stages peuvent être formateurs, c’est vrai

  • Répondre isalaprof sur

    Puisque les profs ont le droit de commenter je me jette à l’eau 😉 Je trouve que tu as un parcours très intéressant avec notamment des prises de risque qui t’ont permis d’enrichir ton CV et ça c’est vraiment bien….

  • Répondre Samia sur

    Je ne suis pas étudiante et je trouve ton article est intéressant. Il est vrai que de nos jours il faur savoir activer un réseau et surtout l’entretenir. Ne pas être connecté ou non pas mettre son cv en ligne devient de plus en plus un handicap. Les contacts par mails ne suffisent pas, les recruteurs veulent en savoir sur toi avant l’entretien.

    • Répondre JITC sur

      C’est pour ça que les réseaux sont à double tranchant. Il faut faire attention et les manier avec précaution

  • Répondre Cotentine sur

    Moi je ne suis que retraitée, mais ça m’intéresse.
    Bisous

  • Répondre Sylvie, Enfin moi sur

    Un très beau parcours dont tu peux être très fière
    Bravo
    Gros bisous

  • Répondre Manoushka sur

    Hi hi ! Merci de nous montrer ton parcours. Comme tu le sais, je cherche du travail avec mon bac +5 en droit des aff et droit des énergies et passe l’examen du CRFPA en même temps. Je mets beaucoup d’espoir dans et examen car je vois que je galère vraiment dans les recherches de taff…
    Je verrai bien où tout ça me mènera. Je ne veux pas me laisser abattre mais finalement je me demande pourquoi on nous envoie tous au lycée puis dans les études supérieures… Être formé c’est bien. Mais être formée et devoir rester chez soi à envoyer des cv c’est très usant. Pour nous, pour le pôle emploi et même pour les proches qui nous entourent…

    Manon.

    • Répondre JITC sur

      Je suis d’accord avec toi et je ne suis pas certaine d’encourager mon fils à faire de longues études (bon, il n’a que 7 ans ;))

    • Répondre Malvina sur

      Tout à fait de ton avis… ! je suis à la fin de mon master 2, en « pseudo » stage de juriste en cabinet d’experts comptables. Mon avenir dès octobre me fait peur ! La galère de trouver un taf ou encore pire la galère au travail ! :/

  • Répondre corinne sur

    Ma fille vient d’obtenir un master en sciences politique avec mention bien et…. elle pointe à Pole emploi!!!On lui demande son diplôme certes mais avec 5 ans d’expérience, c’est désesperant.

    je retiens que tu connais bien montpellier et la macif ! j’ai travaillé 30 ans dans une compagnie concurrente à la tienne, je savais que nous avions beaucoup des points communs !!! je t’attends pour une virée à Montpellier

    • Répondre JITC sur

      C’est dur pour ta fille ! qu’elle ne baisse pas les bras !

  • Répondre Emilie sur

    Très beau parcours en tout cas !

  • Répondre dior sur

    Jeune diplômée, je suis en peine recherche d’un boulot de juriste, ma vie tourne autour des CV, lettres de motivations et entretiens (ratés), autant dire que c’est pas la grande joie!! Mais ce billet m’a redonné espoir!!!
    T’as un beau parcours et tu ne t’es pas laissé enfermée dans un seul et unique projet professionnel. Je suis admirative et je vais prendre exemple. Je suis reboostée!!

    Bon courage pour la suite!

    Une nouvelle lectrice qui vient d’avoir un coup de cœur pour ton blog…

    • Répondre JITC sur

      Que ton commentaire est touchant ! Je te souhaite beaucoup de courage et surtout, ne baisse pas les bras !

  • Répondre Nathalie, Lheuredete sur

    J’aime beaucoup les bilans que tu nous proposes de temps en temps sur ta formation, tes boulots, etc. C’est toujours très intéressant ; tu arrives à prendre le recul nécessaire pour proposer un article où l’on rentre complètement en connivence avec toi.
    J’ai hâte de connaître la suite, notamment ton histoire de community manager et… de surprise (on va tous avoir une fraise tagagda ? 😉 )
    Bises et bon WE !

    • Répondre JITC sur

      Oui enfin, une surprise n’est pas forcément une bonne nouvelle 🙂

  • Répondre Mamzelleh sur

    Dans ma promo de master en école de commerce (je précise parce que les chiffres de la fac sont encore plus alarmants…) Nous étions 12 en communication et 25 en marketing ! Tous diplômés, bilingue pour la plupart, de bons stages et un peu de réseaux …. et tous plein d’énergie et de motivation ! Le mot clef …

    1 an et demi après le bilan est lourd ! Sur 37 jeunes diplômés : 10 en CDI, 10 en petits staffs d’appoint, 17 chez Pôle, qui n’emploie pas …..

    Ok la communication/ marketing c’est « bouché » c’est pas faute de l’entendre … mais on allait pas devenir boucher ou garagiste pour avoir du boulot non plus ! ^^

    En revanche quand mon boss me met sur des nouvelles missions complètement hors de mes compétences, je râle intérieurement mais je le fais avec application en me disant que je sauve mes fesses et que peut-être en devenant polyvalente je deviendrais aussi « indispensable » ….

    Bise

    • Répondre JITC sur

      Après, il ne faut pas tout accepter non plus mais c’est plus facile de dire non avec l’âge et un peu plus d’expérience

  • Répondre Corinne (Couleur Café) sur

    J’ai eu à peu près le même parcours. Et je suis d’accord, à la sortie de la fac, on est très théoriques, c’est en mettant la main à la pâte qu’on commence à apprendre.

  • Répondre Allye sur

    Ouf je peux commenter ! lol Ce que je remarque c’est que tu n’as jamais hésité a aller de l’avant…. et ça, ça change tout !

    • Répondre JITC sur

      attendre n’est pas dans mon caractère 😉

  • Répondre matchachocolat sur

    Ton article est intéressant et redonne de l’espoir. En ce moment je me pose pas mal de questions à savoir que j’aurais dû faire des études de droit au lieu de science politique. Même si dans cette branche on fait du droit et que j’ai acquis en parallèle des diplômes d’université en droit dans ma spécialité, ce n’est pas un parcours juridique complet.
    Mais comme cela a été dit dans un commentaire, j’aurais sans soute eu du mal à finir 5 ans de droit avec un raisonnement « terre à terre » qui laisse moins de liberté que la science politique.
    Alors au final, même si je me pose des questions sur mes choix, je me dis que je ne les ai pas fait sans raison. J’ai deux formations et des compétences juridiques pointues dans mon domaine, et au vu de ton parcours, cela prouve que l’on peut s’ouvrir à des branches différentes de notre domaine. C’est dommage mais en France contrairement à d’autres pays dans le monde, le métier que l’on veut faire est fortement cantonné à nos diplômes. Sans le diplôme correspondant il est très dur de changer de voie sans repasser par la case étude/diplôme (je suis d’accord que pour être médecin ou avocat, les études correspondantes sont indispensables). Or, la formation n’est pas tout, l’expérience et l’apprentissage sur le tas est une bonne chose et en effet, rien n’est cloisonné et tout est ouvert, pourvu qu’on s’en donne les moyens!

    • Répondre JITC sur

      Je te rejoins sur le cloisonnement et sur les difficultés à prouver que l’on peut faire autre chose que notre métier de base !

  • Répondre aude sur

    bac+5 en droit au compteur ici, 10 ans d’expérience, j’ai terminé mon parcours comme respons juridique, on m’a remerciée et depuis je rejette la culture d’entreprise et le droit ! Bien d’accord sur le fait qu’à la sortie de la fac on ne sait rien faire, on a juste appris un semblant de méthode ou de raisonnement juridique qu’on affine en bossant. Après faut pas de brader non plus, faire des concessions et etre humble pour débuter ok mais attention tout de même. Et puis le job de juriste est tellement mal perçu, image de rat de bibliothèque qui ne connait au terrain, empêcheur de tourner en rond, bref, j’en ai ma claque et depuis que j’ai mon blog je voue une vraie passion pour les réseaux sociaux et le net…j’ai suivi en sept une formation Réseaux sociaux et community management….on verra où tout cela me mène…je prends le temps de rêver un peu (nous les juristes on est tellement terre à terre par déformation pro), et ca me fait un bien fou , j’adore ! quand je lis ton parcours, oui, s’il est ouvert et qu’il sait sortir le nez de son code civil (que non on a pas appris par coeur à la fac …), un juriste peut s’adapter et faire plein de trucs différents (on sait réfléchir nous ma bonne dame !:)), a plus ! aude

    • Répondre JITC sur

      Nous avons beaucoup de similitudes dans nos parcours !

  • Répondre Crystila sur

    Ah ben ça alors, avec ta formation je me serai attendu à tout sauf à un poste de CM !!! Moi je l’ai aussi été quelques temps alors qu’à la base j’ai fait des études artistiques et que je bosse dans la déco depuis des années, comme quoi.. bises

  • Répondre Milie sur

    J’ai laissé tomber le master qui ne me servait à rien.
    Finalement, j’adorais le droit mais pas la mentalité de la fac…

    • Répondre JITC sur

      la mentalité est particulière c’est vrai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *