Comment je me suis mise nue en Corse !

Après mon article « comment je me suis mise nue sur l’ile du Levant« , je vous propose un second épisode de la série  » Olivia se désape … ou pas  » !

Billet estival par excellence, nous allons parler de plage, de Corse et de nudité …

Première expérience naturiste sur l’ile du Levant

Si vous me connaissez un peu et si vous suivez mes aventures, vous savez que j’ai testé l’aventure naturiste il y a quelques mois sur la merveilleuse ile du Levant.
Ce caillou méditerranéen, cet écrin rocheux posé sur l’eau bleu est un lieu consacré au naturisme, depuis 1932. Premier espace naturiste de France, nous sommes là dans un paradis où les culs nus vivent simplement au rythme des saisons, au plus près de l’environnement. J’avais adoré mon court séjour sur place. Les gens rencontrés, les paysages de folies, ce moment rien qu’à soi où l’on se demande si oui ou non, nous sommes capables de laisser tomber son paréo … une façon de s’interroger sur ses propres limites, complexes, barrières.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur ma première expérience, je vous invite à relire mon billet mais sans tout dévoiler, je vous confirme que celle-ci fut en demi-teinte au niveau du lâcher-prise !
Pour autant, lorsque l’adorable Yacine m’a proposée de renouveler l’expérience, en Corse Orientale, et cette fois-ci dans un véritable village naturiste, je me suis laissée tentée à nouveau.

plage naturiste corse

Les besoins narratifs étant, il vous faudra attendre la fin du billet pour découvrir si oui ou non, je me suis désapée en Corse 🙂

Direction le camping naturiste le RivaBella à Aléria

Le RivaBella et ses installations

Géré par France4naturisme, le spécialiste du naturisme en France, le Riva Bella à Aléria (entre Porto Vecchio et Bastia) est le camping idéal pour débuter le naturisme où vivre la nudité à son rythme sans pression aucune.

Riva Bella Aleria
J’ai adoré ce magnifique village vacances, niché au fond d’un petit chemin traversant les champs d’eucalyptus, au cœur d’une nature sublime sur plus de 7 hectares, entre mer, étang et maquis. Ce sont des kilomètres de plage et de nature à l’état pur que l’on vient chercher au Riva Bella. Décidément, la naturistes savent choisir leur paradis !
Ici, tout n’est que calme, simplicité et sincérité, des mots qui sonnent bien entre eux n’est-ce-pas ?

corse camping naturiste

étang corse camping

etang campingriva bella

Où dormir au Riva Bella ?

Au RivaBella, le mot d’ordre est l’espace : les bungallows qui sont plutôt de petites maisons très confortables sont si éloignées les unes des autres, que toutes les idées de proximité accolées parfois aux campings sont aussitôt balayées.
Je vous avoue ne pas avoir visité les espaces tentes mais il semble que les emplacements qui leur sont réservés sont également très spacieux et permettent de vivre chacun chez soi. Ce qui peut-être, lorsqu’on est nus, extrêmement appréciable 🙂

où faire du naturisme en corse

Ma maison pour 4 jours …

J’ai eu la chance d’avoir un bugallow situé en seconde ligne par rapport à la mer. C’est à dire que pour aller me baigner, j’avais une petite cinquantaine de mètres à faire … le rêve ! Qui m’a bien aidé lorsque j’ai programmé mon réveil à 5h30 du matin pour profiter du lever du soleil.

Je vous offre quelques clichés de ce moment inoubliable … Qu’en dites-vous ?

riva bella camping naturiste corse aléria

naturisme vacances corse

vacances naturisme corse

village naturiste corse

Les petits bungallows de première ligne sont absolument adorables et j’imagine comme vivre les pieds dans le sable doit être absolument magique !

bungallow naturisme
Si les bungallows ne vous séduisent pas et selon votre budget, vous pourrez, outre poser votre tente, choisir des lodges, des tentes équipées, des petits chalets de 16m² …

Un tourisme slow et éco-responsable

Ce qui m’avais séduite sur le site internet du Riva Bella est la volonté des propriétaires du lieu – une affaire de femmes – de préserver l’environnement. Cogestionnaire de l’étang de Terrenzana (situé au cœur même du camping) avec le Conservatoire du littoral de Corse, le Riva Bella s’engage dans la préservation et la protection des sites : slow-tourisme, tourisme durable, sensibilisation du public aux enjeux de l’écotourisme, à la biodiversité du site, campagnes de restauration et revégétalisation des dunes… le Riva Bella se situe sur un site exceptionnel et a bien conscience qu’il faut le protéger absolument.
J’ai apprécié que les voitures soient très discrètes, invitées à rester aux parkings mais également que les allées ne soient pas éclairées d’office. Se balader la nuit venue à la lampe de poche est bien plus sympa et c’est bon pour la planète !

camping pas cher corse

Bref, vous l’avez compris, au Riva Bella, la nature est reine. Pour autant, le confort n’est pas laissé pour compte et le camping réussi, là où bien d’autres ont échoué, à conjuguer les deux.

étang camping corse

Sur place, vous trouverez aussi quelques pensionnaires bien sympathiques comme des ânes, des lamas … mais aussi un parcours sportif, des sentiers de balade autour de l’étang …

Le restaurant du Riva Bella

Sur le site, vous trouverez de façon classique, une épicerie et un restaurant. Et quelle belle surprise que ce restaurant, on y mange très bien ! Petite dédicace à notre serveuse qui est restée tout sourire malgré notre capacité à revenir sans cesse sur nos choix d’assiettes 😉

Le spa du Riva Bella

Le Riva Bella est l’un des seuls établissements de Corse à proposer des soins de thalassothérapie. Dans ce spa, les huiles essentielles corses ont la part belle et font la peau toute douce, testé et approuvé !

spa riva bella corse

J’ai bénéficié d’une matinée entière au spa avec divers soins ayant différentes vertus … soins respiratoires, relaxants, vivifiants. Je suis sortie de là plus légère. Et j’ai adoré naturellement le massage en extérieur avec vue sur mer …

naturisme corse

C’est un très bel espace, géré d’une main de fer par la responsable, qui mériterait de lâcher un peu prise elle-aussi, nos rires ont été quelque peu réprimés 🙂
Mais je vous assure qu’une matinée spa entre blogueurs donne forcément des situations cocasses … slips jetables or not ??

A noter : le restaurant et le spa sont ouverts à tous.tes, il n'est pas nécessaire d'être clients pour en bénéficier.
A préciser aussi que la camping est ouvert toute l'année. Les hivers doivent y être doux. 
Je me vois bien là-bas emmitouflée dans un confortable plaid les pieds dans l'eau !

Comment ça se passe le naturisme au Riva Bella ?

A l’instar de l’ile du Levant, le Riva Bella prône un naturisme libre et sans pression. C’est pour cela que de nombreuses familles viennent années après années et que l’on y trouve des curieux, non de voir des corps nus, mais de vivre l’expérience de la nudité pour la première fois.

Voyez plutôt les règles du Riva Bella :

  • le restaurant : habillé obligatoirement
  • la supérette : habillé obligatoirement
  • les allées du camping : nudité au choix
  • la plage : nudité obligatoire

Vous le voyez, les contraintes sont plutôt light et si jamais vous n’arriviez à ôter votre maillot de bain même sur le sable, une plage publique située en prolongation de la plage du Riva Bella est accessible à pied.

A noter : les enfants et les ados ont le choix du naturisme. Rien ne leur ait imposé, même sur la plage. 
Je trouve que cette attention portée aux plus jeunes dans des périodes de grands changements souligne vraiment le respect qui imprègne les lieux.

Et au final : me suis-je mise nue au Riva Bella ??

Si ma première fois en pays naturiste fut mitigée, la seconde fut la bonne !

Je ne vous cache pas que les premiers corps aperçus dévêtus, sont toujours un peu surprenants. Il faut un petit temps d’adaptation je pense pour les non-naturistes, pour se dire qu’il est normal que les individus autour de soi soient tous en tenue d’Eve.
Le cerveau doit opérer une déconstruction/reconstruction en quelques minutes. Une fois le switch fait, c’est ok.

Quant à ma propre nudité … Arrivée en fin de journée au camping, après une chaude journée, la mer me tendait ses flots rafraichissants et bienfaisants … comment aurais-je pu résister ? En fait, j’ai évité de trop réfléchir.
Dès que j’ai posé mes valises, j’ai attrapé une serviette et j’ai foncé direction la plage. Comme il était tard, elle était quasi-déserte, ce qui m’a facilité le déshabillage intégral, je vous l’avoue.

L’étape de la nudité en solo : check. Restait à savoir si j’arriverais à la même décontraction devant mes camarades blogueurs.
Et oui, l’histoire n’aurait pas été aussi drôle sans Solange, Bernard – les seniors en vadrouille – Emmanuelle du blog Madame parle de sa vie et Yacine, qui nous avait tous mis dans cette galère en organisant ce séjour à poil !

 

seniors en vadrouille

Solange …

seniors en vadrouille

Bernard …

hemisphere sud rp

Yacine …

madame parle de sa vie

Et Emmanuelle

C’est au spa que nous avons perdu nos derniers complexes.
Le premier à quitter sa serviette fut Bernard, qui avait bien saisi que le massage serait plus agréable dans le plus simple appareil.
Puis chacun notre tour, nous avons ôté nos complexes en même temps que nos maillots. Faut dire que les slips jetables, dans ce contexte, étaient particulièrement ridicules !

Si nous avons été aussi à l’aise entre nous, c’est que régnait dans notre groupe une ambiance incroyable, toute en bienveillance, faite de confidences, d’éclats de rire et de quelques larmes aussi.

Si lors de ces quelques jours, je me suis mise nue, je me suis aussi mise à nue avec Emmanuelle, coach de vie.
Toutes les deux sur la plage, sur nos transats hypraconfortables, nous discutions tranquillement. Jusqu’à qu’elle m’interroge sur ma faille. Celle que je traine depuis 12 ans et dont je ne parle à personne.

naturisme en corse
Et c’est pourtant à elle que j’ai tout confié. Sans la connaitre, sans culotte, sans pantalon, sans rien du tout, je me suis livrée comme jamais, finissant en pleurs sur la plage.
Si aujourd’hui je ne sais pas encore bien quoi faire de ce qu’Emmanuelle a révélé, je me dis que ce ne peut-être un hasard que ma parole se soit libérée à cet endroit-là, dans ces circonstances-là, avec cette nana-là …

La Corse est magique, le Riva Bella l’est tout autant ! Tout comme l’amitié

Suis-je prête à une autre expérience naturiste ? Pour quelques jours dans un cadre aussi paradisiaque et dans un lieu aussi tolérant, oui.
Pourrais-je en faire une façon de vivre mes vacances ? non. D’autant plus que mes hommes tiennent trop à leurs maillots 🙂

Mais quel bonheur de se baigner nue sans se soucier du regard des autres ! Et le naturisme, c’est vraiment ça.
On se rend très vite compte que personne ne regarde ni vos seins, ni votre cul, ni rien d’autre d’ailleurs. Cette liberté de s’afficher comme on est procure un sentiment incroyable, libérateur, salvateur même.

Tout le monde devrait s’offrir un week-end naturiste une fois dans sa vie, pour poser ses complexes et juste profiter de l’instant.
Ça fait un bien fou !

Voilà pour ce premier billet aux accents corses. Dans le prochain, je vous emmènerai  sur les chemins de traverse de la Corse Orientale, qui n’a rien à envier aux autres régions de l’ile, plus connues.

naturisme en Corse_____________________________________________________________________________________________________________________________

Et pour vous, le naturisme, c'est comment :
* tous les étés
* dans tes rêves
* j'ai bien envie mais je n'ose pas !

16 commentaires sur “Comment je me suis mise nue en Corse !

  • Répondre Cindy Nature sur

    Un superbe article qui invite au naturisme. Je pense que s’il y avait plus de lumière sur des personnes comme toi, le naturisme deviendrait bien plus mainstream aux yeux de tous ! 0% de vulgarité et 100% de bien être ! Merci pour le partage et longue vie à ton blog

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Merci beaucoup Cindy. Et oui, j’ai découvert que le naturisme n’avait rien à voir avec une quelconque vulgarité et que seul le bien-être dictait le choix des naturistes 🙂

  • Répondre Hélène Labelle sur

    La première fois, c’est un peu par hasard que vous vous étiez retrouvée dans un lieu naturiste (île du Levant), et maintenant, vous voilà adepte. Cela ne m’étonne pas. le naturisme, l’essayer, c’est l’adopter!
    Une fois qu’on a osé se passer de vêtements, on se sent tellement bien qu’on trouve parfaitement absurde de mettre un maillot de bain.
    (Au passage: même chose pour dormir nue. Après, le pyjama ou la nuisette vous semblent une imbécillité absolue)

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Je ne suis pas si je deviens adepte mais j’apprécie ces quelques jours sur la côté, au bord de la mer à profiter, sans attributs de la nature 🙂

  • Répondre Lhote Jean-Claude sur

    Très bel article qui donne envie de découvrir à la fois le naturisme et ce paradis terrestre.
    Dans votre sondage à la fin de l’article, les choix possibles laissent à penser que le naturisme est un loisir de vacances et qu’il ne se pratique que l’été.
    Le naturisme est avant tout une philosophie de vie et on est naturiste toute l’année même si la composante nudiste s’arrête lorsque les températures baissent. De plus, il y a des moyens de vivre son naturisme toute l’année.

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Vous avez raison Jean-Claude, je n’envisage le naturisme que depuis ma lorgnette, c’est à dire l’été au bord de l’eau alors que ce mode de vie est bien plus large et riche ! Mais je n’en suis pas encore là 🙂

  • Répondre Jaroslav sur

    Quand je vous lis, je comprend de moins en moins cette pudibonderie française. La France est la première destination naturiste du monde !

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      C’est vrai ? vous me l’apprenez. La pudibonderie comme vous l’appelez, est souvent de la pudeur ou même la résultante d’une éducation familiale … chacun doit être libre non ?

  • Répondre Benoit sur

    Salut Olivia,
    Comme j’aurais aimé partager ces moments avec vous !
    Une prochaine fois sans doute !
    Très bel article qui donne envie de tenter l’expérience dans ce cadre du Rivella. J’espère que j’aurai la chance d’y aller !
    A bientôt.

  • Répondre Guillaume Servos sur

    Merci Olivia pour ce très beau retour d’expérience. C’était passionnant à lire.

  • Répondre Marie sur

    Hello Olivia !
    C’est super de pouvoir lire l’expérience d’un non-naturiste, positive en plus ! Je le suis depuis toujours, transmis de génération en génération chez nous, et là où nous allons depuis toujours, au CHM de Montalivet, est évidemment mon petit bout de paradis.

    Grandir dans un lieu comme celui-ci, au cœur des pins et au bord de l’océan, avec pour seule crédo la liberté, le respect de soi, des autres et de la nature fut la plus belle chose que mes parents ont pu m’offrir.
    Et aujourd’hui encore, c’est le seul endroit où je me sens pleinement libre physiquement et psychologiquement. La nudité n’est pas une fin en soi, jute un moyen de revenir à la plus grande simplicité possible et me rapprocher de la plénitude.
    Bref, je pourrais en parler pendant des heures… J’aurai une pensée pour toi cet été depuis mon paradis ! 😉

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Je te souhaite un bon séjour dans ton paradis et comme tu en parles, j’ai vraiment envie de le découvrir 🙂

  • Répondre Seniors en Vadrouille sur

    Très bel article. j’adore ton style d’écriture et tes photos sont sublimes. on se programme un nouveau séjour au Rivabella ? Moi, je suis oui des deux mains !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *