Comment je me suis retrouvée nue sur l’ile du Levant

ou comment Alexandra m’a convaincue de vivre l’aventure naturiste sur l’Ile du Levant …
Je vole à Alexandra ses propres mots, certaine qu’elle ne m’en voudra pas. Et puis après ce qu’elle m’a fait vivre pendant 2 jours, elle ne peux rien dire 😉

Je vous dit tout de mon expérience au paradis des naturistes en France, l’île du Levant !

L’année dernière en avril, lors du salon des blogueurs voyage, j’ai rencontré Christine, directrice de l’office du tourisme d’Hyères en lui disant tout le bien que je pensais de sa région.
J’adore Porquerolles que je connais bien pour y avoir été régulièrement lorsque je vivais près d’Aix en Provence et les plages du Var sont de mes préférées, notamment l’Argentière, Pellegrin et Brégançon. J’y ai de très jolis souvenirs de famille.
C’est donc avec toute ma conviction que j’ai évoqué mon amour des iles, de la mer méditerranée, des pins parasols, des vignobles qui poussent dans le sable … en espérant très fort qu’elle me convie à un séjour ensoleillé.

Quelle surprise de découvrir que c’était la jolie Alexandra du blog Itinera Magica qui gérait les relations influenceurs lorsque je reçus un mail de l’Office du Tourisme quelques mois plus tard.
Mail adorable qui me conviait, ainsi que d’autres blogueuses.rs, à découvrir Port-Cros et l’Ile du Levant.
Une chance pour moi, je ne connaissais pas ces iles !!

Alexandra nous vantaient les charmes de ces terres rocheuses, la qualité et la beauté de leurs eaux et nous parlaient déjà d’un programme génial autour d’activités aquatiques et de tours de bateaux. Moi, quand on me parle de balades en mer, je plonge la tête la première et dit banco sans hésitation.
Alors j’ai dit oui !

Ce n’est qu’après avoir donné ma réponse que je pris le temps de lire le billet de la jolie blonde évoquant l’Ile du Levant.

  • Oh mais, pourquoi elle est nue là Alexandra sur les photos ???

Après avoir poussé quantité de cris d’orfraie, je compris alors que la Miss nous proposait un blogtrip sur une ile naturiste !!!

Ok, je ne suis pas pudique, ok je me balade très souvent à poil à la maison même devant les fenêtres et ok, il m’arrive parfois d’enlever le bas de mon maillot lors de mes bains de mer et de le remettre avant de sortir mais de là à ne pas en mettre du tout !!!??? WTF !!!

naturisme var

naturisme var (2)


Et surtout, grosse grosse appréhension de retrouver du côté de Hyères les pratiques du Cap d’Agde … Là encore, je n’ai rien du tout contre les pratiques libertines – je vous rappelle que j’ai travaillé quelques années pour un site de charme – mais lorsque celles-ci se font en milieu ouvert, j’ai plus de mal … Bref, que des gens s’emmêlent et se démènent, why not mais pas sous mes yeux ou alors, sous mes yeux avertis 😉

J’aurai pu refuser me direz-vous mais c’est mal connaître ma curiosité naturelle vers toutes les formes de quotidiens différents du mien … et pour tout vous dire, l’idée de refuser l’aventure ne m’a même pas effleurée …
J’ai appris par la suite que plusieurs autres blogueurs avaient été approchés et avaient refusé l’invitation. Ceux qui ont accepté avec moi de tenter l’aventure sont tous un peu fous je crois 🙂


Petit aparté justement pour vous présenter la team #aventurhyeres : Marie Adayintheworld que vous connaissez par cœur, souvenez-vous de son itw ici même, Solange et Bernard des Seniors en Vadrouille, un couple délicieusement drôle, Lauriane de Jesuispartievoyager, jeune femme pudique un peu perdue au milieu des culs nus et Marjorie et Nicolas les Ti’piment, les geek de la troupe.

Nous fûmes accompagnés d’Alexandra bien entendu et de son viking de mari, grand blond aux cheveux longs à l’accent germanique et au caractère bien trempé, surtout lorsqu’on lui demande de prendre des photos.
Ce mélange plutôt improbable sur le papier a fonctionné merveilleusement bien et il s’est véritablement créé un lien entre nous.
Peut-être que le sentiment de vivre un blogtrip un peu spécial a joué sur nos relations … je ne sais pas mais nous nous sommes vite apprivoisés.


Le programme était simple : découverte de Port Cros en groupe le samedi – je vous parlerai de cette ile dans un prochain billet – arrivée à l’Ile du Levant le soir pour un diner commun et découverte libre de l’ile le dimanche.
Alexandra a eu la délicatesse de ne pas prévoir d’activités communes ce jour-là et de nous laisser découvrir l’ile à notre rythme et comme nous l’entendions, sans pression.

naturisme

L’ile du Levant, paradis naturel et naturiste

Avant de poursuivre le récit de mon aventure cul nu, Il faut que je vous parle un peu de l’ile, de son histoire, ce qui permet de comprendre pourquoi nous avons chacun eu un coup de cœur pour le lieu.

L’ile est située en face de la côte varoise, à tout juste 15 km de Hyères, c’est un gros rocher de 8 km de long et de 1 km de large que se partagent les habitants et le ministère de la défense. Pas très équitablement puisque l’Etat détient 90% de l’ile !!

naturisme

levant bateau

var iles

sentier var

bateau levant
Mais lorsque l’on est sur le Levant, cela ne se ressent pas du tout et seuls quelques hauts grillages aperçus ici ou là nous rappellent que des militaires sont présents sur l’ile également.
J’ai demandé aux Levantins rencontrés quelles étaient les relations entre eux et les militaires. Il n’y en a aucune. Chacun chez soi et c’est très bien comme ça.

Le Levant est le premier village naturiste de France, fondé en 1932 par deux médecins, les frères Durville, persuadés que la simplicité d’une vie en pleine nature était bénéfique à la santé psychique et physique.

« Héliopolis doit être non pas une ville ou un village, non pas une agglomération de maisons ou de villas luxueuses avec ses garages, ses casinos, ses théâtres, ses usines, ses maisons de commerce, mais une simple cité rustique où les amateurs d’air et de soleil viendront dans le calme d’une nature splendide, se reposer des fatigues de la civilisation artificielle des villes, en passant des vacances simples et saines, avec le seul luxe d’un idéal élevé et le seul souci d’une santé plus robuste.« 

naturisme levant
L’esprit des frères Durville perdure et si la vie n’y est pas rustique, elle y est simple : pas d’éclairage public – l’électricité a fait son apparition sur le Levant en 1989 seulement – de jolies maisons mais rien d’ostentatoire, pas de voiture hormis une navette port/village et celle du gendarme de l’ile, une nature luxuriante mais libre, quelques commerces, une chapelle, une petite mairie, des allées pavées mais surtout beaucoup de sentiers nature, des rochers, de la garrigue, une réserve naturelle … Tout est fait pour oublier les aléas de la vie citadine et pressante de la côte.

Et c’est vrai que dès les pieds posés sur les terres du Levant, on se sent bien. Calmes et happés par la beauté du lieu. Car, je ne cesserai de le répéter dans ce billet mais comme c’est beau !!

nature var (2)

sentier levant

Le village se situe en haut de l’ile à 850 mètres du port – tout en grimpette – et de là-haut, la vue sur la Méditerranée et la côte est sublime. On ne peut que craquer pour cet environnement préservé et loin de toute pollution sonore et visuelle.

fête ile du levant

commerces ile du levant

restaurant ile du levant

L’ile du Levant est une ile festive, tournée vers la culture et le bien-être. Les Levantins y organisent des fêtes régulièrement et on y trouve des galeries d’art, des cours de théâtre, des évènements artistiques et sportifs … de quoi se sentir bien dans son corps et dans sa tête.
Loin, très loin des heures sombres de l’ile lorsqu’elle abritait un bagne pour enfants. Brrrrrr

L’ile est donc un paradis tranquille, à mi-chemin entre le bleu de la mer et le bleu du ciel, ponctué des couleurs des rochers arides, des roses fushia des bougainvilliers, du vert des arbousiers, du blanc des murs des maisons et des formes extravagantes des cactus, sublimes.

var cactus

fleurs var

ile levant

iles d'or

  • Bon, c’est bien beau Olivia tout ce blabla mais … tu nous parles quand des gens tous nus ???

J’y viens, bande de coquinous !!

Le naturisme sur l’Ile du Levant

Les frères Durville donc, médecins hygiénistes comme on disait à l’époque, pensaient que pour profiter au maximum des bienfaits de la nature, il convenait d’être nus. Tout nus. A bas les culottes et les slips cisaillant l’entrejambe, à bas les soutifs oppressants pour profiter au mieux de la brise marine qui souffle sur l’intimité des corps.

Je veux bien moi, pourquoi pas, mais en quoi un bout de tissu style maillot de bain, gêne ce retour aux sources et à la nature, ai-je demandé naïvement aux Levantins, rencontrés sur place ?
Et là, de me voir répondre dans un grand sourire : « Essaie et tu verras bien comme c’est agréable !! »

levant heliopolis
Ouais, avec ça, j’étais pas très avancée !!

Je dois vous avouer que la team #aventuhyeres est arrivée sur l’ile en tongs mais également en gros sabots pleine de questions idiotes :
* « et quand il fait froid, ils font comment ?
* « et voir des gens tous nus, ça fait quoi ?
* « et si on voit que je suis mal épilée ?
* « et si je veux pas enlever mon maillot, ils vont m’ont l’enlever de force ?????
* « c’est quoi la différence entre naturisme et nudisme ? »

Rassurez-vous, aucun maillot ne fut enlevé contre notre grè, nous fumes bien briefés par Alexandra sur les us et coutumes du lieu et surtout accompagnés avec bienveillance par les Levantins qui nous ont pris sous leur aile et ont répondu avec patience à nos questions cons.

Le principe est simple sur l’ile : le respect et la tolérance !

Le naturisme y est libre partout sauf sur le port et dans les bâtiments publics ou un paréo est requis. Libre mais pas obligatoire, c’est à dire que si tu veux être habillé, pas de souci, personne ne te jettera à la mer.
Le naturisme est en principe obligatoire sur les plages et sur le sentier du bord de mer mais là encore, aucune pression. Personne ne force personne à se dévêtir !!

Le maillot de bain est banni des plages mais j’ai envie de dire, vive le paréo !! Et il n’a ici aucun genre, tout le monde en porte, homme, femme et enfants.
Oui, parce que j’ai oublié de préciser, le Levant est une ile familiale dotée encore d’une école.

On est loin de l’idée libertine que l’on se fait parfois du naturisme.
Je ne te mentirai pas, le Levant possède 2 établissements coquins mais tout se passe derrière les portes et les murs, pas d’exhibitionnisme sur l’ile.
Si tu veux en savoir plus, file lire le billet d’Alexandra, logée à la Brise Marine, établissement où l’amour se pratique à plusieurs 🙂

libertinage ile du levant
Et pour les réponses aux dernières questions, les voilà :

  • lorsqu’il fait froid, les Levantins se couvrent. Le haut, le bas … comme ils veulent selon la météo et leur perception des températures  🙂
  • voir des gens tous nus, ça surprend un peu au début, je ne vous le cache pas … mais quand on s’aperçoit que c’est naturel pour eux, qu’ils sont à l’aise et qu’ils ne se reluquent pas … ma foi, ce 1er sentiment d’étrangeté passe vite
  • la naturiste vit nu, le nudiste est nu à la plage uniquement, le reste du temps, il vit habillé.

Ma nuit Absolument Levant

Comme je vous le disais, notre séjour sur l’ile était libre et l’idée était que nous puissions vraiment échanger avec les Levantins, histoire de repartir avec des réponses à nos questions et un peu moins ignorants.
Nous avons passé une soirée très drôle à la Bohème, restaurant de l’ile avec Gilles, le président de l’union des commerçants du Levant puis sur la place du village où une djette a mis le feu aux platines, ce qui ne nous a pas empêché de discuter avec pas mal de Levantins, habitants à l’année ou non, qui nous ont parlé de leur amour de l’ile, de sa singularité, de leur vie éloignée de la société de consommation, de leur rapport à la nudité, à la tolérance et de cette relation à l’autre qui ne passe pas par la perception d’une classe sociale.

A poil, que l’on soit patron ou chômeur, ça ne se voit pas.

Nous avons chacun.e était logé chez l’habitant, il faut savoir que les chambres d’hôtes et hôtels sont très nombreux sur le Levant.

J’ai été accueillie par Guy et Cathy dans leur joli cocon Absolument Levant avec une vue sur mer absolument magique.
Guy est photographe et ses photos sont présentes partout sur l’ile. De magnifiques clichés de nus et portraits artistiques, sans aucun voyeurisme, j’ai adoré !! Je vous invite à aller jeter un œil à son travail, c’est très beau.

levant y aller

absolument levant hébergement

chambre absolument levant

Une jolie maison bleue  pour laquelle on a perdu la clé …

Comment je me suis retrouvée à oilpé au Levant alors ??

Je me suis rapidement sentie à l’aise sur l’ile et n’étant pas très pudique, j’ai eu envie de jouer le jeu jusqu’au bout et de laisser tomber mon paréo.
Sur le papier comme ça, ça parait simple mais dans les faits, ça l’est beaucoup moins 🙂

naturisme var (2)

Marie, Lauriane et moi, avons profité du dimanche ensoleillé pour découvrir les bords de mer et le sentier. Arrivées à la barrière qui délimite la zone vraiment naturiste, nous avons bien été obligées de quitter nos vêtements pour revêtir nos paréos …

levant nudisme

Puis, nous voila arrivées sur la crique … il faisait beau, chaud et devant l’eau claire, j’ai eu envie de me baigner.

Un peu à l’écart de la plage, sur les rochers, je me suis approchée de l’eau, pas très sûre de moi je ne vous le cache pas, avec une énorme appréhension : et maintenant, je fais comment ??

Je renonce à me baigner ou je franchis le pas et plouf à l’eau à poil ??

C’est la main tremblante que j’ai dénoué mon paréo, qui est resté sur les rochers tandis que je m’enfonçais doucement dans l’eau.
A la vue de tous … mais qui avait bien autre chose à faire que de me regarder nue. Sauf Marie, qui a dégainé son appareil photo pour immortaliser l’instant 🙂

levant nudisme

Vous pensiez vraiment me voir nue sur ce blog ?? 🙂

Cette sensation de plaisir alors qu’on se baigne nu est incroyable !! Ça procure un bien-être total, une détente absolue, c’est génial !!

Lorsqu’il a fallut sortir, ça allait encore, je me suis posée sur ma serviette, mon paréo à portée de main.

C’est lorsqu’il a fallut remonter vers le port que je me suis dégonflée … il fallait traverser la plage, devant la trentaine de personnes qui profitaient du soleil … j’ai repris mon paréo, trop gênée pour marcher nue devant tout le monde.

Et c’est là qu’on s’aperçoit que la nudité n’est finalement pas si « naturelle » que ça …

J’ai ressenti alors le poids de la société, de l’éducation, des règles de bonne manière, de mes complexes, je me suis sentie contrainte en me rhabillant et finalement déçue de ne pas pouvoir accéder aussi facilement à cette liberté qui me tendait les bras.

Mais la déconstruction personnelle n’est pas un chemin qui se fait si facilement … peut-être que 2/3 jours de plus m’auraient suffi pour laisser tomber le paréo au-delà de mon rocher … sans pression, juste pour mon propre plaisir.

Je n’ai plus qu’à y retourner pour voir 😉

Guy m’a d’ailleurs dit que dès lors qu’on tombait amoureux de l’ile, on y revenait toujours, un jour ou l’autre …

Voilà, vous savez tout de mon expérience naturiste au Levant qui fut incroyable. J’ai l’impression d’avoir vécu tant de choses en à peine une soirée et une journée … Un condensé d’émotions, de réflexions personnelles et une énorme dose de liberté et de tolérance.
Je conseille. Vraiment 🙂

ile levant

rocher crique levant

levant port

nature var

port levant
Un grand merci à Alexandra bien sûr pour nous avoir fait confiance, à l’office du tourisme de Hyères et à Guy, Cathy, Gilles, Isabelle et Lionel, Ludovic et Jean-Edouard, Alex et l’ensemble des Levantins et Levantines, adorables et si bienveillants envers nous, pauvres textiles perdus au milieu des naturistes 🙂
Et si vous lisez ces lignes et que vous souhaitez les rectifier, compléter, corriger … ne vous gênez pas, les commentaires sont ouverts !!

Et vous, le naturisme, vous pratiquez ?
Ça vous tente ?

 

Crédit photo :
* La Une : Guy Thouvignon
* La naïade en paréo : Marie Frayssinet


Epinglez-moi !!

 

A la découverte de l'île du Levant

A la découverte de l'île du LevantA la découverte de l'île du Levantile levantile levantEnregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

39 commentaires sur “Comment je me suis retrouvée nue sur l’ile du Levant

  • Répondre Black SAPES lundi 2 octobre 2017 sur 23 h 52 min

    Une belle expérience dans un lieu qui s’y prête parfaitement
    Même si les premières minutes sont un peu coincées on s’y fait vite je trouve
    Magnifiques photos

  • Répondre Hélène Labelle vendredi 29 septembre 2017 sur 11 h 21 min

    J’ai lu avec intérêt tous ces commentaires.

    Quand on lit les récits de naturisme, on réalise à quel point pour celles ou ceux qui ont essayé, ce fut une véritable révélation.

    Aussi, j’y vais de mon conseil: essayez, vous ne regretterez qu’une chose, c’est de ne pas l’avoir fait plus tôt.

    C’est une véritable libération, non seulement du corps, mais aussi de l’esprit.

  • Répondre Cindy's Travel Diaries mercredi 27 septembre 2017 sur 6 h 24 min

    Article très intéressant et très bien écrit ! Bravo !! 🙂

  • Répondre Bianca @ La Grande Déroute mercredi 27 septembre 2017 sur 5 h 44 min

    J’adore l’originalité du blogtrip, mais surtout la façon dont tu le décris. Les photos sont aussi superbes, et puis bien, j’ai appris l’existence d’un endroit qui m’était jusqu’alors inconnu 😉

  • Répondre Voyages et Compagnie (Camille & Gaétan) mardi 26 septembre 2017 sur 13 h 14 min

    Chapeau bas à vous tous qui avaient réussi à passer le cap. On a beau se dire proches de la nature, tenter le naturisme est quelque chose qu’on ne se sent pas encore capables de faire. À cause de la peur du jugement des autres, de la morales et d’une pression qu’on se met finalement nous même – puisque les autres s’en fichent un peu.

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 6 h 53 min

      C’est tout à fait ça, la pression vient de notre seule personne et non des autres, qui ont bien d’autres choses à faire que de s’occuper de nos complexes … comme quoi, la liberté, ce n’est pas innée ;/

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 6 h 54 min

      C’est tout à fait ça, la pression vient de notre seule personne et non des autres, qui ont bien d’autres choses à faire que de s’occuper de nos complexes … comme quoi, la liberté, ce n’est pas inné ;/

  • Répondre Céline lundi 25 septembre 2017 sur 22 h 54 min

    Un récit pudique, sensible… bref tout en finesse 🙂 Tu décris merveilleusement bien ton ressenti ! Et je te tire mon chapeau d’avoir osé tout simplement… je suis clairement de la #teampareo !!!

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 6 h 54 min

      Merci pour ce gentil commentaire ! Le paréo n’est jamais resté loin de moi, on ne devient pas naturiste aussi facilement 🙂

  • Répondre Un Peu d’Ici et d’Ailleurs lundi 25 septembre 2017 sur 19 h 57 min

    Ton article est génial Olivia ☺️!! Et là je me demande toujours si je serai capable ou pas de tenter l’experience 🤔.
    Bisous!
    Sarah

  • Répondre Hélène Labelle lundi 25 septembre 2017 sur 16 h 19 min

    Ah, ces fichues barrières de la pudeur, du conditionnement, cette peur d’être nue (ridicule, indécent, honteux)!
    On nous a vraiment fourguées des idées funestes dans le crâne, parce qu’être nue dans la nature, c’est fichtrement agréable, et tant qu’on n’a pas essayé, tant qu’on n’a pas osé, osé vaincre la peur du qu’en-dira-t-on (même si la plupart du temps, on n’en dit rien), on ne peut savoir à côté de quoi on passe.
    Moi aussi, j’ai découvert le naturisme par hasard, en Allemagne, sortie à vélo pour aller au lac, il faisait chaud, j’ai regretté de n’avoir pas pris de maillot. Mais « un maillot, tu n’en as pas besoin », et voyant les autres élèves du lycée se baigner dans leur plus simple appareil, j’en ai fait de même. Eh bien, en fin de compte, heureusement que je n’avais pas pris de maillot, parce que rétrospectivement, je réalise que j’aurais pu passer à côté de quelque chose de génial.

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 6 h 57 min

      La société a contribué à nous imposer ses propres limites de la décence qui sont finalement lourdes à porter … je sais qu’en Allemagne, le rapport au corps est différent, nous devrions parfois nous en inspirer je pense

  • Répondre Isa lundi 25 septembre 2017 sur 16 h 14 min

    Juste un petit mot pour te dire que j’ai beaucoup apprécié cet article et tes réflexions persos vis à vis de la nudité en public 🙂

  • Répondre Les Envies de Georgette lundi 25 septembre 2017 sur 15 h 55 min

    J’avoue j’ai cliqué par curiosité (forcément ça parle de gens à poils moi je veux voir hahaha), mais ton article est super interessant. Tout comme toi, je vis souvent à poils chez moi mais je ne sais pas si j’aurai réussi à tout enlever !
    J’ai déjà fait du à poils quand il n’y avait personne personne et c’était tellement géniaaaaaal 😀 Très bon article Olivia 🙂

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 6 h 58 min

      Merci Georgette et c’est vrai qu’on est bien « à poil » 😉

  • Répondre melledelaroche79 lundi 25 septembre 2017 sur 15 h 39 min

    La nudité peut être une question de philosophie ou d’éducation ? Magnifiques photos comme d’hab.
    Ce billet me donne envie d’y aller, c’est vrai que nu on ne sait plus qui est qui !!!! Merci.

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 7 h 00 min

      Je te rassure, je savais toujours qui j’étais, sauf que j’ai découvert que mes limites, mes complexes étaient bien plus lourds à porter que ce que j’imaginais …

  • Répondre Nat Biss lundi 25 septembre 2017 sur 13 h 55 min

    Formidable!
    Pour les naturistes, c’est très intéressant l’opinion de ceux qui ne le sont pas.
    J’adore l’histoire de votre première expérience naturiste. Dommage qu’il soit si court, mais seulement laisser tomber le paréo et se bagnier nue exige déjà du courage (nous avons tous eu du mal à nous déshabiller la première fois).
    Merci beaucoup d’être venu découvrir notre mode de vie ouvertement et sans préjugés.

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 7 h 02 min

      J’essaie toujours les laisser les préjugés à la porte et de m’ouvrir à la différence. Et surtout, je ne voulais pas travestir la réalité des naturistes et être fidèle à ce que j’en avais perçu … il me semble que j’ai réussi, j’en suis très heureuse 🙂

  • Répondre Marie • A day in the world lundi 25 septembre 2017 sur 13 h 03 min

    Mais j’en ris encore… Super récit de mon acolyte de voyage adorée. Est ce que la cure de thé amincissante découverte grâce à la blogueuse « Doris le blog » est liée à ça ou pas ? (Merde on ne peut pas créer de lien dans les commentaires… mdr) <3 Bisous ma Olive chérie.

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 7 h 08 min

      Il est vrai que les photos de mon cul sans tissu m’a donné un choc. Je ne sais pas si je dois te remercier ou pas finalement …
      Quand à Doris, tu crois que si je fais un billet avec moultes liens, je pourrais grapiller quelques unes de ses followers ? je me tâte …

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 7 h 08 min

      Il est vrai que les photos de mon cul sans tissu m’a donné un choc. Je ne sais pas si je dois te remercier ou pas finalement …
      Quand à Doris, tu crois que si je fais un billet avec moultes liens, je pourrais grapiller quelques unes de ses followers ? je me tâte …

  • Répondre Seniors en Vadrouille lundi 25 septembre 2017 sur 13 h 02 min

    Ravie Olivia d’avoir partagé ces instants avec toi. Ton article est parfait et tu oses montrer tes ressentis, ce qui est souvent bien plus difficile de se mettre à poil !

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 7 h 08 min

      C’est étrange, j’ai parfois plus de mal à montrer mes fesses que mes sentiments … il va falloir qu’on en parle non ?

  • Répondre Cavalière lundi 25 septembre 2017 sur 12 h 42 min

    Bravo pour ce compte-rendu plein d’humour et délicatesse, qui ne donne qu’une envie : découvrir ce lieu magique, où l’harmonie et la beauté semblent se donner rendez-vous. Merci de nous avoir fait partager cette découverte.

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 7 h 12 min

      Cette expérience fut un véritable plaisir et ce billet fut tout autant un plaisir à écrire 🙂

  • Répondre Itinera magica lundi 25 septembre 2017 sur 12 h 09 min

    Ton billet est absolument magnifique, j’adore ta façon de raconter l’esprit de cette île hors normes et tes propres émotions par rapport à elle, ton texte m’a passionnée. Merci pour ce très beau témoignage plein de sincérité, merci d’avoir osé, et merci pour tes mots adorables à mon égard. C’était un vrai bonheur de vivre ce voyage avec toi et j’espère qu’on aura vite l’occasion de se recroiser. Vive la #teamparéo ! Je t’embrasse !

    • Répondre La Fille de l'Encre jeudi 28 septembre 2017 sur 7 h 14 min

      Merci à toi pour cette organisation au top, ces 2 jours formidables et de nous avoir permis de vivre, un peu hors du temps et un peu hors de nous quelques heures 🙂

  • Répondre Hyères Tourisme lundi 25 septembre 2017 sur 11 h 01 min

    🙂 superbe ressenti !
    Vive le à  » oilpé  » ! ^^

  • Répondre Benoît lundi 25 septembre 2017 sur 9 h 51 min

    L’île a l’air vraiment superbe ! Ça donne envie d’y aller… En paréo 😉 !

  • Répondre Corinne lundi 25 septembre 2017 sur 8 h 47 min

    Pfff je suis déçue Olivia tu n’as pas joué le jeu de te montrer nue !!! Bon tes photos sont superbes et je serai bien venue avec toi pour ce blogtrip ! Je t’aurais peut être forcée à te montrer nue !!! Je suis impatiente de lire le billet de Marie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *