Souvenirs espagnols

Parce qu’il n’y a pas que l’Italie dans ma vie, j’ai décidé de vous parler un peu de l’Espagne.

L’Espagne, je la côtoie depuis toute petite et j’en suis fan. Presque autant que l’Italie, c’est pour dire 🙂

Mes premiers pas en Espagne

Toute petite, nous allions en tribu en Espagne très souvent. La tribu était composée de ma tante et de mon oncle, de mes cousins et cousines, de ma grand-mère, de mes parents … soit au total une 15ène de personnes qui se retrouvaient le temps d’une semaine et souvent plus, dans le sud est, du côté d’Alicante.

Si je me souviens assez peu des paysages des environs, j’ai en revanche un souvenir très vivace des grandes maisons que nous louions alors. De grandes et belles maisons avec piscine of course. Je me souviens de l’une d’elle, avec son solarium et sa piscine intérieur … le comble du chic pour la gamine de 8 ans que j’étais.
Je m’imaginais princesse dans ces villas luxueuses louées toutes auprès d’Interhome dont le nom est irrémédiablement associé pour moi aux locations en Espagne et à ces maisons magnifiques et qui pourtant ne devaient pas être si chères, mes parents n’ayant jamais été particulièrement fortunées.

Cadaquès visiter

Le programme des vacances était simple : piscine le matin, la sieste après déjeuner, plage l’après-midi, puis apéro après la douche, puis  repas de famille qui n’en finissent plus. La nuit tombée, nous sortions tous dans le village le plus proche pour la glace ou le granité lemon de fin de journée.
Je me souviens des grandes promenades que nous faisions dans la fraicheur du soir et des trampolines sur lesquels nous passions beaucoup de temps chaque soir.

Des vacances 100% farniente et famille qui m’ont laissée de doux souvenirs et une tendresse particulière pour l’Espagne.

 

Ma première boite de nuit

Au fil des années, si la tribu a pris des directions différentes, mes parents n’ont jamais renoncé aux séjours en Espagne.
Nous allions moins loin alors, préférant la Costa Brava et Platja d’Aro, tout près de Gérone et toujours encore avec Intherome.

Nous y allions tellement régulièrement qu’à une époque, nous avions un rituel : le shopping en toute fin de journée, après le restaurant du 1er soir. Je me souviens très bien de toutes ces boutiques ouvertes tard en soirée où mes parents avaient du mal à canaliser mes envies de fringues 🙂

Souvent nous étions 3, parfois les amis de mes parents se joignaient à nous. Et c’est à Platja d’Aro que j’ai connu ma première boite de nuit ! J’avais 16 ans et cette année-là, ma meilleure copine m’accompagnait. Nous avions tellement tanné le pote de mes parents qu’il avait fini par accepter de jouer au chaperon le temps de quelques heures. Le bonheur absolu !

Shopping en Andorre

L’adolescence est bien derrière moi, je suis alors une jeune adulte. J’habite Montpellier et aller en Andorre est ici une pratique courante pour qui veut économiser sur l’alcool et les cigarettes mais aussi sur les fringues, les bijoux, les parfums, la hifi … je ne sais pas si les prix valent toujours le coup aujourd’hui mais il y a plusieurs années de ça, nous n’hésitions pas à enquiller nos 7 heures de voiture AR  pour une journée en Espagne. Départ très tôt, retour très tard, ces journées qui nous laissaient épuisés, nous rendaient euphoriques, avec tous nos paquets empilés dans le coffre.

Au moment de la pause, stop obligatoire chez Burger King, alors inexistant en France 😉

L’âge adulte, le temps des véritables découvertes

Je vous avoue, ce n’est pas lorsque j’étais enfant et ado que j’ai réellement visité l’Espagne. Si mes parents et mes potes aimaient bien bouger, j’ai longtemps vécu l’Espagne en mode farniente et ce n’est que plus tard, alors adulte, que j’ai commencé à réellement visiter le pays.

C’est d’ailleurs à Barcelone que mon chéri et moi avons passé notre premier séjour d’amoureux. Nous avons arpenté la ville à n’en plus finir, la main dans la main.

barcelone visiter ville

S’en suivirent ensuite Cadaquès entre amis, Séville en famille, Barcelone à nouveau et plusieurs fois, San Sebastian lors de quelques passages dans le Pays Basque, puis la Costa Brava en plein mois d’août, qui nous a fait quitter l’Espagne précipitamment !

Cette année-là, mon compagnon avait très envie de revivre ses propres souvenirs d’enfance, m’entrainant à l’Escala, non loin de Gérone. Vraisemblablement, ses souvenirs étaient très déformés, puisque le pauvre n’a pas pu cacher sa surprise devant la foule du mois d’août et l’état lamentable de la plage – vraiment vraiment crade !

Nous avons eu le temps de boire plusieurs sangrias, de manger des tapas et de trouver tout de même un chouette coin de rochers à l’abri des touristes avant que la pluie ne nous dirige tout droit chez Zara à Figueras et nous décide à faire nos valises et nous voici rentrés illico presto à la maison après 3 jours à peine en Espagne, préférant profiter de la plage – propre et agréable – pas très loin de la maison. Parfois les vacances ne sont pas aussi parfaites que nos envies …

Ma dernière virée en Espagne ?
L’hiver dernier à la découverte du musée Dali, presque désert en ce mois de décembre !

musee-dali-figueras

Les prochaines ?
J’ai très envie de voir le désert des Bardenas, de retourner en Andalousie, d’aller enfin à Madrid, à Bilbao, de retourner à Gérone et à Cadaquès que j’adore, randonner côté Pyrénées dans la Sierra de Guara … des envies que j’ai envie de partager avec mon loulou qui commence cette année l’apprentissage de la langue. C’est une belle façon de lui faire apprendre plus vite non ?

Si aujourd’hui, l’Italie a ma préférence, je reste très marquée par mes souvenirs de petite fille et il n’est pas dit qu’un jour, nous nous offrions quelques jours en Espagne, à savourer le luxe de ne rien faire du tout, comme lorsque j’avais 10 ans !

———————————————————————————————— ————————————————————————————————

Et vous l’Espagne, vous aimez ?

 

Billet sponsorisé

6 commentaires sur “Souvenirs espagnols

  • Répondre Elisabeth sur

    Bonjour ! L’Espagne, j’adore 💕 Mes origines du côté maternel, ma 2e patrie, ma grand-mère m’y emmenait depuis toute petite… Je reconnais tout ce qui est évoqué dans cet article. J’aime beaucoup l’Italie aussi, mais je connais moins (il y a quelques articles sur mon blog, rubrique voyages, et aussi lifestyle +mode) Et il y a encore tellement de lieux à visiter ! Bonnes découvertes en perspective ! Bonne semaine ! 👋🏻

  • Répondre Hélène Labelle sur

    L’Espagne, il faut savoir la visiter.
    Je précise: fuir les usines à bronzer, ces Manhattan-sur-Mer où sur la plage on est (je cite mon grand-oncle) « le nez de l’un dans le cul de l’autre ». Marcher, trouver les criques sauvages (où l’on tombera facilement le maillot: en Espagne, la nudité est légale « en tout lieu naturel »), aller visiter l’intérieur du pays (et pas seulement Madrid, qui au reste est loin d’être la ville la plus intéressante d’Espagne).
    Eviter l’été quand on peut: en avril, c’est déjà l’été, à la Toussaint, c’est encore l’été.
    Et puis ces plages d’été où on ne peut même pas marcher sur le sable sec, on se brûlerait les pieds, et où on ne peut quitter le parasol sans être cuite en une minute, ce n’est pas mon truc.

    • Répondre La Fille de l'Encre sur

      Ah l’Espagne a son lot de béton, c’est certain ! Une vilaine trace de son passé et du rattrapage économique d’après Franco.
      Mais cela force justement la curiosité.

  • Répondre Corinne sur

    J’adore l’Espagne , ma destination de vacances préférée quand les filles étaient petites. Plage et glace sur les ports de la cote catalane ! Et maintenant que j’y vais seule je me régale dans les rues de Barcelone ou de Madrid qui regorgent de merveilles. Un petit road trip avec moi un de ces jours ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *