Un week-end insolite dans le Tarn

Je vous emmène en week-end dans le Tarn mais un Tarn méconnu et insolite !

J’ai eu la chance de passer un week-end dans le Tarn en début d’été. C’est un département que j’aime beaucoup dans lequel j’avais eu l’occasion de trainer mes guêtres il y a quelques années, du côté de Gaillac et ses bastides, Cordes sur Ciel en passant par Albi – un article sur la belle rouge est prévu prochainement.
Entre culture et nature, j’avais adoré la douceur de vivre de ce département qui n’est pas sans rappeler celle de la Toscane … Ne vous moquez pas, je ne suis pas la première à le dire, les vallons du Gaillacois ont beaucoup en commun avec les collines toscanes.

découvrir Gaillac

Cette fois-ci, je vous emmène dans un tout autre coin du département, plus au sud, qui m’a donné l’occasion de retrouver la Montagne Noire, découverte également jadis et qui m’avait totalement séduite avec ses châtaigneraies et ses forêts denses et fraiches.

C’est dans un Tarn très verdoyant que je vous embarque, certainement moins connu que les coins cités au-dessus mais qui mérite pourtant pleinement votre attention. Vous verrez à travers les activités que j’ai testées que le Tarn a bien des attraits, notamment pour les familles et qu’il est possible d’en profiter même en plein été loin de la foule, attirée, et on la comprends, par les cités de caractère et qui descend un peu moins dans le sud du département.

Créditphoto : Tarn Tourisme

Prendre de la hauteur sur la passerelle de Mazamet

Je suis certaine que vous avez déjà vu la passerelle de Mazamet dans les médias au moins une fois. Forcément, l’une des plus grandes passerelles métalliques de France, qui se balade à 70 mètres de hauteur sur plus de 140 mètres de long, ça fait jaser !
Surtout si elle construite dans une petite ville au sud du Tarn, là où l’on ne s’attend pas forcément à trouver pareille structure.

Et pourtant, elle est bien là, implantée depuis septembre 2018. Difficile de passer sans la voir, elle impressionne. Pourtant elle est parfaitement intégrée dans le paysage et tel un pont magique, elle attire les amateurs de sensations insolites qui aiment se faire peur, juste un peu.

visiter tarn

La passerelle relie les hauteurs de Mazamet au petit village médiéval d’Hautpoul qui a retrouvé grâce à ses visiteurs quelques couleurs.

Je vous préviens, de là-haut, c’est haut ! Mais si vous n’avez pas le vertige, ce sera une expérience à ne pas louper, tant les vues sur les gorges de l’Arnette sont magnifiques. La sensation de se promener dans les airs est géniale et si vous courrez comme je l’ai fait sur la passerelle, vous ressentirez ses vibrations métalliques qui loin d’effrayer, rassure par sa capacité à faire corps avec la nature.

passerelle tarn
tarn passerelle
tarn passerelle
Sous la passerelle, l’effet est saisissant également !
Mazamet Tarn
Le voyez-vous ?

La passerelle est accessible gratuitement tous les jours de l’année 24h/24h et praticable par tous, adultes et enfants. Faut juste pas être impressionné par le vide 🙂
Attention toutefois, il vous faudra marcher et même grimper un peu, les parkings aménagés étant situés dans le bas d’Hautpoul. On ne parle pas de randonnée rassurez-vous, juste d’une petite marche tonique sur un sentier en terre, parfaitement adapté.

Se perdre dans le Sidobre

Alors là, je suis presque certaine que vous n’avez jamais entendu parler de ce coin du Tarn. Moi non plus, ne vous inquiétez pas. Pourtant là encore, il faut y aller !
Le Sidobre, au nord de Castres, est un territoire granitique d’une surface de 5000 hectares à peine, couvert de forêts. On y trouve des arbres, des lichens, des fougères mais aussi des rochers étonnants, impressionnants, amusants.

la fôrêt du Sidobre

Une telle nature est forcément source de légendes et le Sidobre n’en manque pas, faisant de chaque balade un moment d’exception si l’on reste à l’écoute des petites voix de la forêt.
Suivez-moi et vous verrez une oie géante, un rocher qui tient comme par miracle, un des fauteuils favoris du diable et d’autres merveilles étranges qui ravivent notre âme d’enfant.

sidobre rochers
L’oie du Sidobre

Avant de partir sur les sentiers de randonnée, je vous conseille de vous arrêter à la maison du Sidobre grâce à laquelle vous comprendrez mieux l’histoire de cette terre granitique, de l’utilisation de cette pierre grise, de ses variations et partir ainsi sur les chemins mystérieux du Sidobre.

sidobre tarn
tarn sidobre
Le lac du Merle dans le Sidobre

Se rafraichir aux cascades d’Arifat

Là encore, vous ne connaissez pas les cascades d’Arifat … Pas grave, après avoir lu cet article, vous pourrez plus dire “je ne savais pas” et si vous n’allez pas voir de vos yeux les cascades, ce sera tant pis pour vous 😉

cascade arifat

Nous sommes toujours au-dessus de Castres, dans la pampa tarnaise où tout n’est que nature. On vient ici pour marcher, prendre son temps, se mettre au vert dans la simplicité et l’authenticité des coins ruraux méconnus, qui ont à offrir la générosité de l’environnement et des habitants, ravis de partager avec les visiteurs de passage leur belle campagne.

La randonnée que je vous propose car là oui, il vous faudra de bonnes chaussures, part des ruines d’un château du XIIIème siècle et serpente dans une forêt dense vers le ruisseau de Bardes, petit rû de rien du tout qui provient pourtant d’une magnifique cascades en trois paliers, rien que ça !

rando cascade arifat

Et là encore, à croire que c’est une spécificité du Tarn, vous découvrirez au-dessus du cours d’eau, une passerelle. En bois cette fois-ci, qui donne au fond de la vallée des airs de jungle un tant soit peu inquiétante si l’on croit aux trolls et aux fées. Vous les apercevrez si vous prenez le temps de la rencontre, à travers les mousses denses, les branches enchevêtrées et les formes étranges créées par les arbres aux dimensions démesurées dont les racines baignent dans l’eau claire.

rando cascade arifat

Vous avez chaud et vous cherchez la fraicheur ? Foncez vers le sentier, vous y trouverez toute la fraicheur de la terre et de l’eau réunies.

Si de bonnes chaussures sont nécessaires, la balade d’environ 1h30 n’est pas difficile mais elle est tout de même peu adaptés aux tout petits, certains passages sont un peu escarpés et comme l’on descend au fond de la vallée, vous vous doutez bien qu’à un moment, il faut remonter … la grimpette fait chauffer le cardio sans excès mais elle n’est pas à sous-estimer.

rando cascade arifat

Le petit plus : arrêtez-vous si vous le pouvez déjeuner au restaurant Aux sources d’Arifat installé au pied des ruines du château avant de partir en rando ou au retour, vous ne serez pas déçu !
L’équipe est formidable et il y a là, la volonté tenace de ne proposer que du fait maison avec des produits issus de circuits courts, très courts même.
Je m’y suis régalée d’une assiette de viande grillée, à tel point que ma gourmandise a été plus rapide que mon appareil photo !

Le restaurant fait également travailler les gamins du coin, dont certains en grande difficulté sociale. Vraiment, ce lieu mérite un arrêt prolongé.

tarn-cascade-arifat-1

Devenir romantique aux jardins des Martels

Envie d’un lieu paradisiaque pour déclarer votre flamme à votre douce ? Ou tout simplement pour flâner le nez en l’air ? Ou encore pour occuper les gosses dans un parc sécurisé qui ne contente pas d’être verdoyant ?
J’ai pour vous la bonne adresse avec les jardins des Martels qui avec ses serres, ses jardins à l’anglaise, ses parcs japonais et ses espèces merveilleuses ravit le cœur de tous les visiteurs.
Il faut vraiment être totalement insensible à la nature pour ne pas succomber au charme de ces jardins tantôt romantiques, tantôt sauvages jamais vraiment les mêmes selon la saison choisie et les floraisons en cours.

C’est vraiment un havre de tranquillité où je me voyais bien m’installer sur la pelouse, un livre à la main, après avoir été saluer les petites chèvres du jardin pédagogique, en passant par les lotus qui doivent être incroyables en fleur et le jardin méditerranéen en pierres sèches.

jardin-des-martels-tarn-1
martels-tarn-1

Comptez 2 heures pour profiter du lieu sereinement. Évidemment, les enfants sont les bienvenus, je trouve que c’est un endroit magnifique pour leur faire comprendre le cycle de la nature.

week-end dans le Tarn

Se reposer au château de Tauziès

J’ai pour vous une adresse coup de cœur située à Gaillac, en pleine campagne : le Château de Tauziès.

chateau-dans-le-tarn-1

Attention, vous allez succomber !

Le Château de Tauziès a longtemps été un domaine agricole, il est ainsi situé en plein cœur du gaillacois et de ses vignes d’où l’on tire du vin issu des plus anciens cépages de France. Il devint domaine viticole et au bâtiment principal rectangulaire, fut ajoutés des chais et un pigeonnier impressionnant par ses dimensions.

Si le lieu est sublime, ce n’est pas tant par son architecture, magnifique mais absolument pas ostentatoire, mais bien par sa situation et les vues magnifiques qu’il offre sur le gaillacois.
Le château est depuis quelques années la propriété de Nathalie et Jacques, deux amis qui ont pour ambition de faire de Tauziès un endroit où il fait bon vivre, sans chichi, dans l’élégance de la simplicité avec la volonté de produire un vin respectueux de la culture viticole de la région. Je l’ai goûté et il est vraiment très bon.

piscine tarn
tarn-ou-dormir-1

Le château de Tauziès n’est pas un lieu d’hébergement tout à fait traditionnel. Déjà, vous n’y trouverez pas de restaurant. En revanche, chaque chambre est en réalité une petite suite, disposant toute d’une cuisine aménagée permettant de cuisiner facilement.
Si vraiment la flemme est trop tenace, Nathalie propose les services d’un traiteur local qui fait de très bonnes choses, parole de gourmande !
Pour le matin, votre petit-déjeuner vous attendra sur plateau devant votre porte, vous n’aurez plus qu’à aller le déguster en chambre où comme je l’ai fait sur l’une des grandes terrasses du château.

chateau-tarn-1
ou-dormir-dans-le-tarn-1

Il y a à Tauziès un sentiment de liberté, induit par le lieu qui invite à la paresse au bord de la piscine mais également par la présence discrète de Nathalie et son équipe qui ne se vit pas comme professionnels de l’hôtellerie mais plutôt comme des accompagnateurs à l’art de vivre tarnais.

Un vrai coup de cœur !

Déjeuner à l’Échauguette à Giroussens

Après la visite des jardins des Martels, nous avons été déjeuner à l’Échauguette, l’un des restaurants de Giroussens, où se trouvent justement les jardins.
Une excellente adresse où les produits frais sont cuisinés avec goût et dégustés sur une vue panoramique magnifique. Malheureusement, la grisaille du jour nous a empêché d’en profiter pleinement.


Voilà pour ce week-end plutôt actif durant lequel j’ai savouré chaque seconde de ces activités insolites m’apportant une facette du Tarn que je ne connaissais pas. Ce fut de très belles surprises.
Alors si vous aussi, vous cherchez la découverte sans la foule des sites touristiques, le sud du Tarn vous attend !

Retrouvez tous mes articles sur le Tarn :
* 3 raisons de craquer pour le territoire de Gaillac
* Cordes sur Ciel
* Bonnes adresses et activités à faire dans le Gaillacois

Un commentaire sur “Un week-end insolite dans le Tarn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *